Dicentim, déjà 30 ans !

Cher Dicentim, quel âge as-tu ?

- Je suis né en 1973, un 12 décembre, quelques jours avant Noël. Peut-être est-ce un barbu qui m'a déposé au pied de la cheminée du château de Poilenville ? J'ai donc plus de 30 ans, ce qui fait que je ne suis plus un gamin, bien que je ne fasse pas mon âge.

© J. Kamb

As-tu des parents ou es-tu orphelin ?

- Je n'ai pas connu mes parents, aujourd'hui on dirait que je suis né sous X. J'ai bien un père adoptif, il prétend qu'il m'a mis au monde sous son crayon. Il se dit mon père « spirituel », mais il se vante.

Quel est ton rôle au château ?

- Je suis là, un point c'est tout. J'y suis, j'y reste, même si ça ne plait pas à un certain Bougredane qui est jaloux comme un pou. Certains pensent que je serais le « fou » du roi. C'est absurde ! Le roi Poilenpogne m'aime bien. Il a pris l'habitude de me voir, et parfois, il me demande conseil.

© J. Kamb

Vis-tu au 9 ème siècle ou au 21 ème siècle ?

- Je vis dans une époque reculée où on n'a que peut l'idée du confort, et je suis bien obligé de me débrouiller avec ce qu'on a. Mon auteur, qui vit dans une époque parait-il plus avancée, me souffle des idées qui sont parfois en avance sur mon temps, mais il ne faut pas qu'il exagère.

Bougredane est-il vraiment un Bougredandouille ?

- C'est une formule qui a eu du succès en son temps. Il faut croire que les lecteurs ont été d'accord avec moi pour penser que c'est un balourd qui se prend pour une lumière et qui pense que lui seul peut faire régner l'ordre dans le royaume. Il lui arrive de faire illusion auprès du roi, mais heureusement que j'arrive à le désarçonner.

© J. Kamb

Le bon Poilenpogne est-il un roi fainéant ou faignant ?

ð Surtout ne dites jamais cela du roi ! La médaille qu'il porte en sautoir, c'est la médaille d'Or du Travail. Il pense que s'il est si souvent fatigué c'est qu'il en fait trop et que son trône n'est pas des plus confortables, alors il préfère de beaucoup le creux de son lit douillet.

Avec «franc-chise», as-tu une petite amie ?

- J'en ai eu des milliers parmi mes lectrices et admiratrices. Au cours de mes aventures j'ai rencontré quelques petites à qui j'aurais bien conté fleurette, mais mon auteur préfère me balader de gags en gags et il ne me laisse jamais le temps de courir le guilledou.

Que penses-tu de ton père adoptif ?

- J'en ai déjà dit deux mots. C'est difficile pour moi d'en parler. Depuis le temps qu'on se fréquente, je le connais trop. Si je dis du mal de lui, il va m'en vouloir et il risque de me mettre dans des situations inconfortables dans un des ses récits. Si je dis du bien de lui, il va penser que je le flatte et que je suis intéressé.

Dernière question : Tu veux bien me dire si Dicentim c'est ton nom, prénom ou surnom ?
- C'est mon nom. Je n'ai ni prénom ni surnom. Du temps des Francs, il parait que ça faisait rigoler. Quand les Euros sont arrivés, j'ai eu peur que mon nom ne soit plus à la mode. Mais heureusement, on a conservé les Centimes, alors, j'ai encore de beaux jours devant moi.

Merci monsieur Dicentim de votre gentillesse et de vos réponses. J'espère à bientôt dans de nouvelles aventures. Pour plus d'information : le site officiel de Dicentim

Une interview exclusive de Dicentim par © Frédéric Maye & Jacques Kamb 2004

Dicentim, 30 années de BD

Frédéric Maye n'a pas manqué de célébrer cet anniversaire en préparant une bibliographie des aventures de Dicentim dans Pif-Gadget.

Etonnant, plus de 310 aventures de ce personnage et plus de 1150 planches dessinées par Kamb y sont recensées.

Il vous l'offre sur Pif-Collection : la bibliographie de Dicentim

Le retour de Dicentim !

Dicentim le petit franc est de retour dans "Bougre de Gong" un nouvel album tout en couleurs qui vient de paraître aux éditions Daric.

Les aventures de Dicentim ont débuté dans l'hebdomadaire Pif-Gadget (n°251/1489) du 12 décembre 1973 et se sont poursuivies avec une belle régularité jusqu'en 1988 (n°1001/2239). Puis, ce sont les rééditions qui ont pris le relais jusqu'à la fin du journal en 1993.

La série débute avec des histoires en une planche, puis à partir du numéro 315 elle sont publiées sous forme de récits complets, au nombre de pages variables. Le petit guerrier a eu aussi son propre titre en éditions de poche de 1977 à 1980.

Un premier album de Dicentim intitulé "La clef d’or d’Inator" sort en 1986 aux éditions Messidor-La Farandole. Un récit complet de 40 pages qui nous fait découvrir une aventure à la fois comique, féérique et pleine de rebondissements.

Le nouvel album "Bougre de Gong", qui a pour sous-titre Petite chronique de Poilenville, nous propose de faire un voyage dans le moyen âge. L'histoire se déroule à Poilenville, la cité du fort sympathique roi fainéant Poilempogne. Dicentim le petit franc est un petit bonhomme vif et malin, qui déjoue les sinistres projets de complots du volumineux capitaine des gardes Bougredane. Par la ruse et l'intelligence, le petit Dicentim parvient toujours à ridiculiser son ennemi juré, qui rêve de faire la loi à la cour du roi.

Dicentim le petit franc est de retour dans "Bougre de Gong"

Dicentim est l'auteur de la très célèbre devise «Bougredane et bougredandouille ne font qu'un» qu'il prononce en conclusion de beaucoup d'aventures. D'autres personnages annexes ont aussi un rôle important comme le savant Cogitus, Débilus, le grand Chambellan, Paleron le grand argentier; et d'augustes visiteurs tels l'empereur Charlemagne ou Tristanlaire roi des Pamarans.

Cet album comporte une compilation de récits prépubliés dans Pif-Gadget. Les textes et les couleurs sont complètement relookés, ainsi que les bandeaux qui sont entièrement refaits pour assurer l'unité dans l'histoire.

Des nouvelles de Jacques KAMB...


Photo et interview de Jacques Kamb par © Frédéric Maye

Une interview que nous devons à Frédéric Maye, un fan de Jacques Kamb.

F.M. : Pour quelles raisons, sortez-vous un nouvel album de Dicentim ?

« Au cours de récents festivals B.D où j'étais invité, la question du manque d'albums de mes récits m'avait été posée. J'ai pu me rendre compte de l'impact que le personnage de Dicentim avait laissé dans la mémoire de nombreux anciens lecteurs.

C'est au cours d'un salon près de Marseille que j'ai rencontré Behem, auteur d'une série d'albums sur les aventures de Mékaly, éditée dans sa propre maison d'éditions Daric. Il avait l'intention de s'associer avec d'autres auteurs pour éditer de nouveaux titres d'albums, et c'est avec lui et Georges Ramaïoli (Zoulouland chez Soleil) que nous composons le nouveau catalogue ».

F.M. : Dicentim est-il votre personnage favori ?

« Au cours de ma carrière d'auteur et de dessinateur de B.D, j'ai imaginé de nombreux personnages tels que Pardaran, Zor et Mlouf (sur un scénario de Jean Sanitas), Couik l'oiseau préhistorique et bien plus tard Zup et son Vidéozip.

Mais c'est Dicentim qui par une parution de plus de quinze ans dans Pif, a pu s'implanter grâce à une ambiance et des personnages truculents, appréciés des lecteurs pour leurs aventures comiques constamment renouvelées. Ce qui fait que Dicentim est resté mon personnage favori et que j'ai eu grand plaisir à le faire revivre dans cet album, le premier de la série des «Bougres»».

F.M. : Avez-vous en projet un nouvel album ?

« Je travaille actuellement sur le suivant, dont je ne dévoile pas encore le titre, qui, bien entendu, commencera par … Bougre. Mais n'allons pas trop vite et dès à présent faisons connaissance avec celui qui sort et que j'aurai plaisir à dédicacer sous peu ».

Merci Monsieur Kamb de nous faire revivre l'une des meilleures B.D du journal de Pif.
J'invite tous ceux qui en doutent encore à découvrir Jacques Kamb. Je suis certain qu'ils seront étonnés et en redemanderont.

Frédéric Maye