Les Gadget Dossiers d'Archives : les gadgets musicaux

Voici le retour des Dossiers Gadgets d'Archive, avec pour sujet cette semaine entière, les gadgets et primes alimentaires dans Pif-Gadget et ses publications. Pour la première partie, Philippe Baumet et Jean-Philippe Cunnoet vous proposent de découvrir les gadgets musicaux.

Le 21 juin c'est la traditionnelle "fête de la musique", le moment pour faire un panorama rapide des gadgets musicaux offerts dans Pif-Gadget. Nous ne parlerons pas volontairement des autres publications satellites.

Appellons un "gadget musical", un gadget qui est capable de jouer des notes de musique.

La première apparition d'un tel gadget intervient au n°103 de Pif-Gadget de février 1971, avec un véritable harmonica - à 8 notes - de la forme d'un haricot prêt à l'emploi. Ce gadget est estampillé "Pif". Des exercices étaient fournis avec le journal.

l'harmonica du n°103 de Pif-Gadget

Avec le n°135 de Pif-Gadget de septembre 1971, l'hebdomadaire offre une "flûte de pan" en plastique bicolore (rouge et jaune). Il ne faut pas confondre ce gadget avec la flûte de pan fournie avec le Pif-Gadget 100% Comique n°210 d'octobre 1982, qui était de couleur crême et rouge et estampillée "Plein Jeu" (issue du stock de cette publication éphémère).

l'harmonica du n°135 de Pif-Gadget

Moins d'un an plus tard, avec le n°177 de Pif-Gadget du 10 juillet 1972, le gadget offert s'appelait "le kazoo", Il s'agissait d'un petit instrument de musique à vent qui utilise une membrane.

le kazoo du n°177 de Pif-Gadget

Un kazoo désigne un instrument se plaçant devant la bouche et permettant de modifier le son de la voix par la mise en vibration d'une feuille mince. Ce gadget sera repris dans le numéro 442 de septembre 1977.

kazoo métallique fabriqué en série

Annie CORDY a immortalisé cet instrument dans une de ses chansons : "le kazou".

publicité parue dans Pif-Gadget n°525

Mais s'agit-il vraiment d'un instrument, dans la mesure où il ne génère par lui-même aucun son ni ne le module mais ne fait que modifier le timbre de la voix ?

Le deuxième gadget musical arrive avec le n°184 en mars 1972, sous le nom de "zyglotron à coulisses". Il s'agissait d'une sorte d'instrument de musique composé d'un tube-sifflet et d'un autre tube-piston qui, en coulissant, permettait de jouer des notes de musique ou encore d'imiter des sons (locomotive, bateau dans la brume...).

En mars 1975, le journal offre en gadget "l'oktavia" une sorte de petit instrument à vent, dans lequel on souffle, muni de huit touches pour les notes, un gadget qui n'est pas estampillé "Pif". Il est de fabrication allemande et il s'agit d'un achat de gadget et non d'une création.

Il faudra attendre le 20 novembre 1976, avec le n° 402, pour voir apparaître le premier instrument digne de ce nom avec "l'ocarina". Il ne s'agit en fait d'une reproduction en plastique moulé d'un instrument de musique à vent inventé en 1853. L'ocarina, flûte «à bocal» de 8 à 10 trous a été inventé il y a 150 ans par Giuseppe Donati (1836-1925), boulanger-patissier et musicien amateur, en Italie. "Ocarina" signifie «petite oie». Mais la tradition de sifflets à hauteurs variable remonte au moins à l'antiquité ; il y a des témoignages tant en Chine qu'aux Indes, ou en Amérique du Sud.

Ocarina moderne

L'ocarina est traditionnellement en terre suite, mais on en trouve en porcelaine et en métal. Cet instrument est prétexte à des réalisations artistiques variées, il peut prendre la forme d'animaux ou de personnages en volume.

Ce gadget a profité d'une grosse opération lors de la sortie du disque souple dans le n°401 de Pif-Gadget. Le gadget avait une sa pochette, il s'agissait d'un 33T de la taille d'un 45T avec comme principal interprète Gaston (émule des "Compagnons de la Chanson") jouant de son ocarina.

Une version pour le commerce avec le livret pour apprendre à jouer de l'ocarina.

Nous évitons de parler de tous les gadgets sonores mais non musicaux et nous finissons ainsi notre tour d'horizon par le Pif-Gadget n°1107 du 19 juin 1990, à quelques jours de la fête de la musique.

Le gadget était double, un harmonica de la marque "Bontempi" ainsi que "le fun vibrato". L'harmonica était en plastique, bicolore et estampillé "Bontempi". Le deuxième gadget représente une sorte de "clochette" en plastique. Celui-ci était fabriqué en Italie par Niagara, vous pouvez retrouver ce gadget dans leur catalogue de 2002, disponible à la vente sur le web. Allez faire un tour à ce sujet à la rubrique mise à jour : les faux-gadgets

© Jean-Philippe Cunniet - Philippe Baumet - Toute Reproduction Interdite sans l'autorisation des auteurs, Juillet 2003

<- Dossier précédent Dossier "gadgets musicaux" Dossier suivant ->