Parmi les visiteurs de Pif-Collection, certains sont très "gadgets" et d'autres au contraire, plutôt "BD", l'avantage avec la rubrique du "Gadgetus", c'est qu'elle réconcilie tout le monde... Saviez-vous que des dessinateurs célèbres, parfois inhabituels à Pif-Gadget, avaient illustré cette rubrique mythique et emblêmatique ?

Gadgetus n°496 vu par... Reiser

Le saviez-vous, vous en souveniez-vous ? Un dessinateur qui a fait ses débuts dans Hara Kiri, Charlie Hebdo et Pilote... Vous ne voyez pas ?.. Il s'agit de Jean-Marc Reiser.

Dans le numéro 496 de septembre 1978 de Pif-Gadget, le numéro est consacré à l'énergie solaire à cause du gadget "le four solaire", un modèle réduit de four solaire, avec un petit récipient. Le rédactionnel autour du gadget incitait aux lecteurs de s'initier aux expériences solaires.

Il se trouve que Reiser était un militant convaincu et actif pour pour l'énergie solaire, il a par ailleurs réalisé des bandes dessinées militantes (source : page consacrée à Reiser). Si quelqu'un possède ces planches il pourra vérifier si ces deux pages ont été extraites d'une autre publication ou si Reiser a bel et bien dessiné ces planches pour le l'hebdomadaire...

"Durant une dizaine d'années, Reiser affine son discours au parfum anarchiste dans les pages de Charlie Hebdo et de Hara-Kiri et développe ses théories écologistes en militant pour une énergie propre, aussi bien dans les pages des publications des éditions du Square que lors de campagnes pour la sensibilisation de l'énergie solaire".

Né en 1941, Jean-Marc Reiser a débuté par des petits boulot et des dessins pour le journal interne de son employeur, a travaillé notamment pour des publications humoristiques. A moins de vingt ans, Reiser fait partie des pionniers de Hara Kiri avec Cavanna qu'il connaît depuis l'âge de 17 ans. Avec Charlie Hebdo et Hara Kiri, Reiser va se faire ses armes et aiguiser son talent. En 1966, il entre à "Pilote" et il y laissera bon nombre de planches.

"Jean-Marc Reiser, décédé à quarante deux ans, laisse une oeuvre considérable. Son style et ses outrances ont eu une influence majeure sur les humoristes de son temps. Militant, humaniste, tendre et cruel à la fois, passionné, écologiste avant la mode, il s'enflammait pour les causes qu'il croyait justes et envoyait des giclées de vitriol sur ce qu'il honnissait : la bêtise, l'armée, les uniformes, les imbéciles, les racistes, les religions, les politiciens".

Un webmaster lui a rendu hommage en créant une biographie en ligne : norters

Sur un site consacré aux techniques et à la fabrication de chauffage de l'eau par l'énergie solaire, vous pouvez lire cette sympathique conclusion :

"Mes plus grands remerciements et mes meilleures pensées vont au regretté Reiser le fameux dessinateur de Charlie Hebdo qui a souvent dessiné ses aventures (et mésaventures) de bricoleur-innovateur-écolo. Je cherche un dessin où après avoir galéré à installer un chauffe-eau solaire bricolé, il demande à sa femme de tester et elle dit : "Tiédasse" en mettant son doigt sous le robinet d'eau chaude. C'est ce dessin qui m'a mis au défi de prouver à ma femme qu'on pouvait avoir de l'eau très chaude avec le soleil, j'ai réussi, merci encore l'ami Reiser." (source : site personnel de Michel Flegon).

Gadgetus n°500 vu par... Wolinsky

Voici un gadgetus dessiné par Wolinsky ! Et oui, sans doute étions nous trop jeune pour apprécier l'événement, mais aujourd'hui, avec le recul, Wolinsky dans Pif-Gadget et présentant le gadget, ce n'était pas banal !

Ce qui n'était pas banal non plus, c'est qu'il s'agissait du numéro 500 de Pif-Gadget. C'était alors la "SuperfêtaPif", un numéro de 96 pages, mais un gadget très décevant pour l'événement, un simple jeton sauteur pas plus gros qu'une pièce de 5 de nos vieux francs. Un petit sachet noir "Ouvre vite tu as peut-être gagné..." contenait un numéro (unique) de lecteur de Pif, imprimé sur un papillon. Seuls les dix sachets numérotés de 200.000.000 à 200.000.009 permettaient, aux heureux possesseurs de ces billets, de gagner une montagne de cadeaux. Cela a même donné lieu, à un ensachage du journal sous contrôle d'un huissier ! Bref, il n'était pas très facile de "faire un gadgetus" avec un gadget sans saveur.

L'ensemble est plutôt réussi, et met en scène un père à la fois accro et allergique aux gadgets de Pif, qui redevient enfant en les voyant.

Jeune lecteur que nous étions, nous n'avons peut-être pas réellement perçu toute la finesse de ce gag, que nous redécouvrons aujourd'hui, pour une partie des lecteurs, en tant que père de famille. Qui n'a jamais voulu aller bricoler les jouets des enfants sous prétexte de les aider ?..

Gadgetus n°590 vu par... Mandryka

Voici le gadgetus du Pif-Gadget n°590 de juillet 1980 dessiné par Mandryka ! Le gadget s'appelle "le cerf-volant super planant", le mot gadgetus était remplacé par "Pifoscope", mais nous continuerons à l'appeler "Gadgetus".

la première page du "gadgetus" dessinée par Mandryka

Le résultat est plutôt efficace, le dessin de Mandryka se prête particulièrement à cet exercice de style, son trait est précis et clair.

la deuxième page du "gadgetus" dessinée par Mandryka