Jojo des rues

1956

Une sympathique bande de gamins parcourt les rues de Ménilmontant. Gros Jacquot 7 ans benjamin de la bande, Ti-Char d’un naturel silencieux, Gaspard qui parle beaucoup, Souris agent de renseignement et bien sûr Jojo forment le principal de la bande. Ils sont confrontés à une vieille demoiselle, Justine Rocher, n’aimant que ses chats et, le Brigadier de police, Bardavoine, qui sous sa casquette ne dissimule pas son air soupçonneux. Ces deux derniers créeront des ennuis à la bande. Heureusement que monsieur Pelvant l’instituteur veillera au grain.

Histoire unique parue dans Vaillant n°567 du 25/03/56 au n°597 du 21/10/56.

La technique du trait est celle du "hachurage". Elle est déjà élaborée.

Dessinateur : André JOY (André GAUDELETTE) né en 1925 en France.

Débuts et parcours chez Vaillant

Dessinateur et scénariste. Il débute en 1946 dans "Caméra 34" par des récits et illustrations. En 1952 il entre chez Vaillant, avec Jean OLLIVIER ils créent une nouvelle série "P’tit Joc".

Cette série ayant du succès, Vaillant souhaite une nouvelle série. "Jojo des rues" parait alors en mars 1956. Suite à un différent "politique" avec la direction, André Joy décide de quitter Vaillant. Décision qu’il jugera stupide bien des années après.

Après avoir arrêté de dessiner pendant 9 ans, Il reprend le crayon pour illustrer les couvertures des albums de "P’tit Joc" et "Jojo des rues" parus aux éditions du Triomphe. Scénario : Jean OLLIVIER

Vaillant n°580 du 24 juin 1956