Un dossier conscré au marché de la vente des publications Vaillant/Pif-Gadget. Pourquoi ? Parce que tout collectionneurs convaincu ou en passe de l'être se doit de ne pas ignorer que ces publications connaissent un véritable essor et, les marchands s'intéressent désormais au phénomène Pif.

La passion de la BD n'est pas avant tout une question d'argent, mais il ne faut pas perdre de vue cet aspect de la collection, inévitable et incontournable. Pif-Collection n'a jamais cherché à valoriser une quelconque collection personnelle ou cherché à spéculer sur des numéros, son propre webmaster demeure anonyme au visiteur, ce n'est pas par timidité, simplement pour éviter d'en faire un site perso et non se valoriser soi-même. Ce site se veut donc votre site, à vous d'y participer, il ne fait que transmettre vos coups de coeur, coups de geule, et évidemment vos questions. L'actualité de Pif ce sont des rumeurs de vente, des achats récents à des prix record...

Côtes : le marché de "Pif", état des lieux

D'un avis général, Pif-Gadget et Vaillant sont en pleine explosion, les rumeurs vont vite quand il s'agit de vente de lots, elles sont par ailleurs déformées, amplifiées. Les marchands sont conscients du marché qui s'installe, et vous trouverez de plus en plus de numéros à la vente dans les boutiques car la clientèle existe. Les plus anciens collectionneurs se souviendront du temps jadis où les numéros de Pif-Gadget se trouvaient à 0,50 centimes de francs sur les marchés aux puces... Il suffisait de se baisser pour les ramasser, aujourd'hui il faut se lever tôt car la génération Pif est en marche, les trentenaires sont devenus collectionneurs et chacun essaie de compléter sa collection avant que cela ne devienne hors de prix.

Au niveau des marchands, rares sont ceux qui ont misé sur ces publications, qui ont compris avant les autres, l'intérêt de ces magazines, trop populaires visiblement pour être mis en vitrine. Parmi ces pionniers, nous ne pouvons que tirer notre chapeau à François Pillu, bouquiniste et habitué du marché de Georges BRASSENS tous les week-end. Lui-même, grand amateur de Vaillant, il a été le premier à sortir les numéros de Pif-Gadget de l'oubli et à les proposer en état quasi neuf, c'est-à-dire complets avec leur gadget, mais reconditionnés. il n'a pas hésité à investir dans ce domaine et vous pouvez vous rendre à sa boutique sur rendez-vous pour les acheter. Il vend aussi des numéros via "chapitre.com" sur le web, vous pourrez peut-être être arrété par le prix pratiqué, mais c'est à vous de voir et de choisir, en fonction de votre motivation, de votre patience à chercher ces numéros et leur gadget, et surtout de votre budget.

Même si côte d'amour de la publication Pif-Gadget est en hausse, ce n'est pas pour cela qu'il n'est impossible de trouver des magazines en bon été à partir de 3-4 euros chez des marchands, comptez 6 à 8 en état neuf et 8 à 10 euros avec le gadget encarté. Pour des Pif-Gadget neufs, tout dépend du numéro et de son gadget, mais vous pouvez compter en trouver à partir de 6 euros et le prix peut flamber selon. Mais il n'existe pas de côte suivie et pratiquée, les lots de pochettes ont faussé quelque peu la donne pour certains numéros, qualifiés d'introuvable jusqu'à lors, ils sont apparus sur le marché par dizaines. Les collectionneurs sont devenus très exigeants et les prix sur certaines pièces s'envolent...

Des numéros rares

Cette nouvelle rubrique doit vous servir à identifier rapidement les publications dont certains numéros sont considérés comme rares pour des raisons de tirage et/ou de diffusion. Elle n'a pas de but lucratif - comme le site par ailleurs puisqu'il ne vend rien - et ne sert qu'à aider les collectionneurs qui sont parfois dubitatifs devant les prix pratiqués. Evidemment, les marchands peuvent aussi s'en servir pour déterminer leurs prix de vente, mais, cela nous ne pourront l'empêcher quoi qu'il en soit.

L'un des plus récents achat "inconsidéré", qui a alimenté quelques débats, a été fait sur un site bien connu de ventes aux enchères et concerne un numéro de la publication Rahan, le célèbre n°35...

Il s'est vendu à plus de 320 euros et il y a fort à parier qu'il aurait pu encore grimper, au vu des réactions suscitées. "Qu'a-t-il de particulier ce numéro ?", demandera le vendeur, étonné de le voir partir à un prix si élevé. Il a tout simplement été tiré qu'à 1500 exemplaires. Mais vous saurez tout en lisant le dossier disponible dans cette news... L'acheteur a justifié son geste parce qu'il "souhaitait faire un cadeau au webmaster de Pif-Collection". Glups ! Nous voilà mêlés à cette affaire, bien involontairement...