Rencontre avec Marc Moallic

Marc Moallic en 1999 (photo Louis Dutto pour Var-Matin)

Louis Marticorena nous a retrouvé un article paru dans Var-Matin dans les pages locales de Saint-Mandrier sur Marc Moallic. Cet article avait été rédigé il y a 5 ans par le journaliste Louis Dutto que nous avons contacté, et nous avons obtenu l'acccord de vous présenter ce sympathique article sur le site avec l'aimable autorisation de la direction du quotidien Nice-Matin que nous remercions. Les articles et interview de ce dessinateur sont trop rares; Marc Moallic nous a quitté à l'âge de 97 ans.

Le dessinateur humoristique attiré par le charme de la presqu'île

A 92 ans. Marc Moallic, grand dessinateur humoristique a une mémoire de fer. Il a parcouru un long chemin, depuis le Lycée Peiresc à Toulon jusqu'à sa notoriété dans les plus grands journaux, en passant par l'hydrographie dans la Marine. Avec sa tendre et tendre epouse. Odette, il nous a conté sa vie. ses passions, sa vocation.

Natif de Lorient en 1907, il est issu d'une grande famille de pêcheurs bretons côté paternel. Sa maman était originaire de Saint-Etienne. "Un marin qui va a la rencontre d'une terrienne", dit-il. Ce grand Monsieur à l'oeil vif, droit comme il n'a aucune défaillance dans sa mémoire et une plume encore alerte. "Mon père, dit-il, un quatre galon dans la Marine, ne pouvait obtenir le galon blanc. Il dut se tourner vers les études du droit maritime. Et c'est ainsi qu'il est promu commissaire général de la Marine à Paris."
Marc Moallic suivra ses études au Lycée Peiresc à Toulon où il réussira son BAC avec succès. Il rêvait d'être marin ou pêcheur, pour suivre la lignée de sa famille. Il en fut autrement. Son oncle paternel a été le premier à réaliser, à bord de son voilier "l'Etoile du matin", la traversée Douarnenez-Dakar avant 1914. Il se passionne pour le football lorsqu'il jouait en 1925 à Toulon, au Pont-de-Uve. Puis il se souvient encore que son professeur de dessin, M. Brunel s'aperçut rapidement de ses dons cachés de dessinateur. "D'ailleurs, dit-il, à mon époque it n'y avait pas de papier à disposition, alors je dessinais sur du papier tabac. Et c'est ainsi que je décorais le pourtour de la classe. Sur les conseils de M. Brunel j'ai suivi les cours à l'école des Arts Déco et les Beaux-Arts à Paris". Il vivait en 1930 dans un grenier. Il débute sa carriere de dessinateur humoristique dans le journal "Pêle-mêle" et dans "La vie de Garnison". Il signait Ker-ma, diminutif de sa ville natale Kermalen. "J'avais du temps devant moi et je dessinais. Puis, un beau jour, j'ai rencontré le Commandant Charcot qui a trouvé mes dessins très intéressants", raconte-t-il.

ce n'est pas une blague, l'île Moallic existe bel et bien !

En 1930. il effectue son service militaire à bord de "l'Antarès", un aviso. Il appareille pour les îles Kerguelen dans le Sud de l'Océan Indien. "Comme je suis seul à savoir dessiner, on me confie le poste de cartographe", poursuit-il. Puis avec un petit sourire il nous raconte une anecdote : "Je devais surveiller les phénomênes de la marée, alors on m'a placé sur un îlot. Là, l'équipage m'oublie. Certes, il reviendra me chercher, mais il fut decidé de donner mon nom à l'îlot où je suis naufragé involontaire. Il s'appelle "Ile Moallic". C'est au retour de mon service militaire que je signerai mon véritable nom "Moallic". A partir de ce moment, ma carrière de dessinateur humoristique va avoir un départ fulgurant. Plusieurs journaux, notamment des quotidiens me sollicitent 'Miroir du Monde', 'Vu', 'Cinevie', 'Cavalcade', 'France Dimanche', 'Ici Paris', 'Edition Rouff', 'Edition Vaillant'. 'Agence Centrale de Presse. Técipresse', 'Franpar', 'Almanach Vermot' et diverses autres revues".

Au cours de sa carrière, il rencontrera de grands humoristes tels que Goscinny, Uderzo, Gus, Peynet. Il a été le createur de nombreux jeux, 'Cache cache' dans le 'Dauphiné Libéré', 'La Voix du Nord', "Ouest France'. Il a été le papa de l'inspecteur Ludo dans Pif-Gadget, de nombreux dessins dans 'Les infaillibles', sans omettre les célèbres jeux
"Mais où est donc ORNICAR"... Son épouse, Odette est là, l'écoute, le chouchoute du regard. Le couple est a la veille de ses cinquante ans de ménage.
Retraité en 1975, attiré par le charme de la presqu'île. tous deux sont venus s'installer définitivement dans le village où ils coulent des jours heureux, emplis de beaux souvenirs d'une fantastique carrière bien remplie.

Louis DUTTO

(copyright Nice-Matin 1999-2004 tous droits réservés.)

L'exposition Moallic

l'affiche de l'exposition Marc Moallic à Saint-Mandrier

Louis Marticorena nous a envoyé l'affiche de l'exposition Marc Moallic de Saint-Mandrier qui est un montage d'un dessin de Ludo et d'une peinture du dessinateur.

Rappelons que cette exposition était toujours visible dans la ville de Saint-Mandrier (dans le Var à quelques kilomètres de Toulon).

De l'Inspecteur Robillard à Ludo

Nous sommes en 1960, et bien avant Ludo, Moallic dessinait "l'énigme de l'inspecteur Robillard" dans le célèbre journal Pilote ! Mais, contrairement à Ludo, cet inspecteur était nul et ne trouvait jamais la solution ; c'était au lecteur de se creuser les méninges...

une planche de l'Inspecteur Robillard

Le texte de ces énigmes était signé... Pierre Bellemare ! (un transfert de RTL, actionnaire du journal, à l'époque).

Pour en savoir plus sur Moallic

Moallic a dessiné Ludo, le détective, qui chaque dans Pif-Gadget semaine nous entraînait dans ses enquêtes. Il faut encore une fois constater le peu d’articles qui ont été consacrés à cet auteur, et donc remercier le CBD (le Collectionneur de Bandes Dessinées), qui dans son n° 73 de novembre 1993 et par l’intermédiaire de Guy Lehideux, a réalisé une interview que vous retrouverez dans ce numéro.

Enfin, si vous aimez Ludo détective, rappelons que sur le site Pif-Collection, deux rubriques sont consacrées aux publications de ce personnage :