News
3-04-03
4-04-03
5/6-04-03

7-04-03

8-04-03
9-04-03 10-04-03
Accueil
Si vous avez manqué la news du 34ème anniversaire : news spéciale anniversaire

10-04 - news n°205

56 gadgets montés !

56 d'un coup ! 56 photos de gadgets montés ont été envoyées par Eric GENET sur support CD ! Parmi ces gadgets vous pourrez découvrir ou redécouvrir : le four solaire, la machine à faire les oeufs carrés, le multiscope, le sous-marin à levure dans les deux versions...

Voilà le cadeau que nous fait Eric, nous vous les présenterons au fur et à mesure des news. Aujourd'hui il s'agit du fameux chronomètre du Pif-Gadget n°603, gadget de la rentrée 1980, vendu avec le Pif-Gadget au prix exceptionnel de 8F.

Des nouvelles du porte-manteau

Santrio IUGA a réagi au porte-manteau Pif présenté hier dans la news. Il nous apporte sa version :

"Une possibilité au sujet du porte-manteau : c'est possible que le porte-manteau soit roumain, le style me rappelle quelque chose. A l'époque on trouvait bien des choses comme ça, faites en bois, surtout en "placage" (plusieurs feuilles minces de bois collées entre elles). Le "placage" est découpé avec une petite scie et le dessin se peint a l'eau. L'image de Pif était parfois utilisée en Roumanie, moi-même à l'école (avec un ami) on a eu à faire une lampe de lit (voyeuse je crois) en "placage". Pour ça j'ai repris un dessin de Pif et Hercule, tenant entre eux au milieu une sorte de torche (où se trouvait la lampe). Ne me demande pas une photo, l'objet est resté à l'école et... D'autre part, le mot "MOTEL" en roumain veut dire un hotel plus petit, sans luxe, souvent en dehors des villes, avec des petits cabanons, et aussi des places pour le camping. Mais je ne comprends pas pourquoi après le mot, il y a le signe d'exclamation '!'.

Ecrivant cela, je me souviens qu'on trouvait parfois même des jouets copiés sur des gadgets, en vitese je me rappelle l'hélice volante ou les cercles de plage, mais il y en avait encore d'autres...

Au sujet du Pif no 1113, au courrier des lecteurs j'ai compté 7 lettres venant de Roumanie une petite majorité (en dehors de la France bien sûr), comme au bon vieux temps. Donc Pif est bel et bien revenu en Roumanie, mais un peu trop tard."

Les boîtes de jeux

Nous vous proposons aujourd'hui la deuxième et dernière partie de la rubrique remise à jour et enrichie, "les boîtes de jeux".

Après les "Pif fait du sport" et "roule et vole" fabriquées par Joy, ce volet va vous permettre de découvrir des boîte de jeux MB, Nathan et Schmidt.

Les objets Pif : les boîtes de jeux (2ème partie)

9-04 - news n°204

Les objets Pif

Voici un objet insolite Pif, envoyé par Pascal LELOUP, que nous vous soumettons, il s'agit d'un porte-manteau qui ne paie pas de mine.

Sans doute penserez-vous que cet objet est une réalisation artisanale, mais il n'en est rien, trois exemplaires identiques ont déjà été vus en circulation. Aucune inscription ou marque n'est signalé sur l'objet, il est donc difficile à identifier ou à dater. Les paris vont bon train et nous misons sur une réalisation venant de pays de l'est à la fin des années 60. Un indice, il est inscrit "Motel!". Si quelqu'un a des réponses à nous amener, n'hésitez-pas à nous écrire.

Picsou Magazine

Nous effectuons un nouveau parallèle avec le journal Picsou Magazine dont les gadgets rappellent leurs ainés chez Pif-Gadget. Voici des autocollants de "poissons d'avril" que Sylvain MUNDSCHAU a retrouvé dans un vieux Picsou Magazine de septembre 1991, c'est la rentrée des classes...

Il est tentant de penser que Picsou a copié sur Pif-Gadget mais n'oublions pas que ce type de gag à découper, très économique, a certainement du se retrouver dans d'autres publications plus anciennes que Pif-Gadget.

Il est facile de les rapprocher des étiquettes à découper du Pif-Gadget n°731 (cf. News n°197 du 1er avril 2003). A vous de trouver d'autres similitudes.

Les fanzines

Pascal AUTHENAC nous signale le numéro 4 du fanzine, célèbre pour son spécial CHERET, La Gargouille, consacré à TABARY. Il date de 1998 et comprend un dossier avec interview de l'auteur et une lettre de Roger LECUREUX.

8-04 - news n°203

Les Robinsons de la Terre

Les amateurs de science-fiction connaissent cet album dessiné par Alfonso FONT et scénarisé par Roger LECUREUX, très à l'aise dans les récits lors de la préhistoire, comme celui d'un futur imaginaire. Edité par les éditions "Vaillant" et "G.P Rouge et Or" en 1980, cet album reprend 52 planches des aventures des "Robinsons de la Terre" parus dans Pif-Gadget dès le n°518 du 27 février 1979.

Roger LECUREUX, de son propre aveu, avait cherché à remplacer les "Pionniers de l'Espérance" et s'est adjoint pour cette série le jeune dessinateur espagnol Alfonto FONT. Né en 1946, FONT débarque à Paris en 1975 et commence à travailler avec le scénariste Patrick COTHIAS avec lequel il anime la série "Sandberg père et fils" aussi dans Pif-Gadget. Il continuera sa carrière dans d'autres publications comme Super As ou Circus. Vous pouvez retrouver une biographie à l'adresse suivante : Alfonso FONT

Les Robinsons de la Terre (suite)

A propos de site, nous avons découvert le site d'un passionné qui anime "Albator2980.com", dédié au personnage du célèbre dessin animé.

cliquez sur l'image pour accéder à la page

Eric a réussi à faire revivre ces années 80 avec beaucoup de coeur. Parmi les nombreuses pages, vous découvrirez toute une rubrique sur "Les Robinsons de la terre" avec des pages sur la bande dessinée d'Alfonso FONT et de Roger LECUREUX.

cliquez sur l'image pour accéder à la page

Allez rendre visite à ce site qui est intelligemment tenu par son webmaster.

Les Gadgets de Pif

Franck REY nous a envoyé un scan d'un gadget à ajouter à notre album-photo.

Voici "le joueur de bowling", gadget n°186 paru le 18 novembre 1972. La grappe représente une figurine de Totoche jouant au bowling dont le bras est articulé. Le fond de jeu est à découper en dernière page de couverture du Pif-Gadget.

7-04 - news n°202

En photo dans Pif-Gadget

Souvenez-vous, il y a de cela quelques jours, un visiteur, Joël VALLET nous lançait un appel pour retrouver un numéro dans lequel il apparaissait dans une page de pub sur la boxe. Sitôt demandé, sitôt retrouvé, c'est Mariano ALDA qui a retrouvé la photo tant recherchée et il reçoit les vifs remerciements de Joël !

Cela faisait des années qu'il disait à ses enfants qu'il avait été pris en photo pour Pif-Gadget et jamais il n'avait revu cette photo ! L'article, intitulé "la boxe adoucit les moeurs", est paru dans le numéro 336 d'août 1975.

Mais au fait, comment se retrouve-t-on en photo dans Pif-Gadget ?

"Pour la petite histoire, je suis né en 1962 et je devais avoir 12 ou 13 ans lors des photos
dans mes souvenirs, lors d'un cours, Julien, le prof nous annonce qu'un potographe est venu pour des faire photos pour Pif-Gadget et Julien choisi un de nous, mais il ne s'agissait pas de moi."

Julien le prof de boxe du club (Pif-Gadget n°336)

"A l'époque je faisais beaucoup de crises d'asthme et ne dormais pratiquement pas la nuit, de ce fait, j'avais d'énormes valises bleues sous les yeux. Le photographe me remarqua et dit : je prefère ce jeune homme, on a pas a faire de faux cocards, c'est naturel chez lui."

"Voilà comment je me suis retrouvé dans Pif-Gadget ! Sur le maillot il est écrit C.E.S. YERRES, c'était mon collège dans l'Essonne. Etant le dixième enfant d'une famille très nombreuse, mes parents non pas voulu m'acheter le Pif-Gadget à sa sortie, l'argent était compté."

Aujourd'hui Joël a les moyens de s'acheter ce numéro, et il voudrait bien évidemment le retrouver, si vous le possédez à la vente, n'hésitez-pas à le contacter : email

La boxe dans Pif-Gadget

Quelques mois avant ce reportage dans une école de boxe, Pif-Gadget, dans son n°292 de septembre 1974, consacra son gadget au thême de la boxe avec deux adversaires sur un ring. "Un gadget qui a du punch" représente un ring de boxe avec deux boxeurs animés qui se battent grâce à un un systême ingénieux de ficelles et élastiques actionnés par les doigts du manipulateur sous le ring.

Le gadget a profité du parrainage de Jean-Claude Bouttier. Ce boxeur de haut niveau a inauguré une salle de sport à Mantes à la fin janvier 2001. A cette occasion, "le Courrier de Mantes" l'a décrit ainsi : "Adepte de la boxe élégante, Bouttier était sacré plusieurs fois champion de France, puis champion d’Europe des poids moyens, obtenant même deux chances mondiales, face à Carlos Monzon. Retiré depuis longtemps des rings, mais non pas de la boxe, Jean-Claude a mené sa reconversion avec réussite. Consultant pour la boxe sur Canal+, aux côtés de Christian Delcourt (mantevillois de naissance), il dirige également une société de communication et s’investit beaucoup auprès des jeunes."

A l'époque champion d'Europe, il nous donne, ici, une leçon de boxe. Vous noterez une intervention en forme de clin d'oeil de Poirier en bas de pages.

Mariano ALDA

5/6-04 - news n°201

Vous avez tous connu ou entendu parler les "Pois Sauteurs du Mexique", Pif-Gadget a proposé ce gadget a plusieurs reprises. Nous faisons un retour ce week-end sur ces surprenants pois à l'occasion de cette première partie des chapitres de Richard MEDIONI qui leur sont consacrés.

Vous allez enfin découvrir la véritable histoire de ce gadget hors du commun !

Pif-Gadget côté coulisses (24)

Commençons par le début et imprégnons-nous de l'époque, nous sommes en 1970-71 et il se prépare un évènement aux éditions Vaillant...

Richard MEDIONI nous raconte les coulisses de ce numéro 137 qui voyait arriver un gadget extraordinaire : les pois sauteurs.

Pif-Gadget côté coulisses - chapitre 24 : les pois sauteurs (1)

Les pois sauteurs dans Pif-Gadget

Le 4 octobre 1971, le numéro 137 sortait en kiosques, son gadget : "les pois sauteurs du Mexique". Les chiffres de vente sont à la hauteur des espérances, le record mythique du 1 million d'exemplaires est atteint pour la deuxième fois dans l'histoire d'un journal, après le succès des Pifises du n°60. Malgré ce succès, il faudra attendre 4 ans pour revoir apparaître ces drôles de pois...

En effet, en octobre 1975, le numéro spécial 345 de Pif-Gadget voit revenir les Pifitos. Pourquoi tant avoir attendu ? Difficile de le savoir, mais voilà le scénario proposé : en 1973, les éditions Vaillant connaissent des changements, une nouveau rédacteur en chef, une nouvelle formule intervient, une nouvelle équipe se met en place. Il faut attendre septembre 1974 pour que quelques milliers seulement de lecteurs voient apparaître dans leur journal les pois sauteurs du Mexique dans deux numéros numéros diffiérents de la version normale du 291. En effet, un test est pratiqué pour déterminer la manière de "mettre en scène" le retour des Pifitos. Il existe ainsi trois numéros 291, le tirage normal avec le gadget du "vrai ping-pong" et deux numéros avec le gadget des pois sauteurs.

Le tirage de ces deux versions ne dépassent pas 12 000 exemplaires répartis ainsi : 7 500 numéros avec "le retour des Pois sauteurs du Mexique" distribués dans la ville de Rouen et 4 500 numéros avec comme gadget les pois sauteurs mais non nommés sur la couverture, « Bientôt de vrais papillons vont sortir des 'graines'. A toi de les élever », distribués dans la ville de Metz.

le numéro 291 pour la ville de Rouen (7 500 ex.)

le numéro 291 pour la ville de Metz (4 500 ex.)

Pour l'anecdote, plusieurs conditionnement et présentation ont été envisagés.

Ces deux numéros s'opposent quant à leur approche du gadget, le premier mise sur le caractère "sauteur" des pois et de leur origine. Ils sont conditionnés dans une boîte de plastique choc pour les protéger. La deuxième approche est plus écologique et met l'accent sur le fait que des papillons vont naître de ces pois sauteurs qui ne sont même pas mentionnés sur la couverture, ils sont qualifiés de "graines". Le résultat du test laisse apparaître un effet "pois sauteurs", les ventes sont pratiquement doublées. A Rouen, la moyenne pour septembre 73 était de 1 600 exemplaires, avec ce numéro 291 il en est vendu 2 340. Pour Metz, la hausse est sensiblement la même, d'une moyenne de 1500 exemplaires, la vente du numéro test passe à 1 875. En résumé, il semble que le test démontrait l'efficacité et la fiabilité du gadget en observant que la présentation classique demeurait encore la valeur sûre.

Ainsi, quelques mois plus tard, une nouvelle formule de Pif-Gadget était inaugurée avec la reprise de ce gadget lors d'un numéro spécial n°345, en octobre 1975, qui apporte un nouveau slogan : "le journal de la vie". Le gadget est à nouveau collé sur la couverture dans un boitier transparent en plastique choc.

Le gadgetus est en bande dessinée, il explique d'où proviennent les pois et explique ce qu'il se passe dedans. L'exemple de la page ci-dessous, illustre les recommandations pour la préservation des pois sauteurs.

La semaine prochaine, nous continuerons notre tour d'horizon des pois sauteurs avec le deuxième chapitre de Richard MEDIONI et d'autres parutions dans Pif-Gadget...

Un grand merci à Mariano ALDA pour son aide.

Rediffusion

Eric JENET nous transmet une information pour ceux qui en auraient loupé la première diffusion : le reportage sur RAHAN sera redifusé sur M6 dans l'émission "70 à l'heure" le lundi 7 avril a partir de 17 h 00.

4-04 - news n°200

Pour la 200ème news, nous avons aujourd'hui un invité de marque : Jean-Pierre DIRICK.

L'invité surprise

Nous accueillons aujourd'hui un auteur qui a travaillé pendant plus de 10 ans aux éditions Vaillant. Il a créé son site et vous présente sa production, son actualité et vous pouvez de plus le contacter.

Voici le témoignage de Jean-Pierre DIRICK, dessinateur et scénariste du personnage de TIM, créé en 1979 :

"Vous êtes nombreux, vous les anciens lecteurs de Pif-Gadget, à me parler des énigmes de Tim avec beaucoup de nostalgie dans les séances de dédicace ou lors de rencontres dans des festivals de BD. Vous me dîtes alors souvent tout le plaisir que vous aviez chaque jeudi d'en résoudre l'énigme avant d'aller parfois en désespoir de cause regarder la solution qui se trouvait imprimée à l'envers à la fin des jeux. Nos rencontres se terminent alors souvent de la même façon, vous repartez avec un petit dessin de Tim dans la poche... ...Car moi non plus je n'ai pas oublié.

Je collaborais à Pif-Gadget depuis 1979 dans lequel je dessinais des jeux. En 1981 lorsque MOALLIC et CRESPI ont arrêté "Ludo", le patron des jeux, Roger DAL, m'a demandé de poursuivre les énigmes avec un autre personnage. C'est lui qui a trouvé le nom de TIM. Avoir une BD paraissant chaque semaine dans Pif était pour moi un immense bonheur. Je cotoyais alors à la rédaction les plus grands dessinateurs à l'époque... Et à Pif-Gadget (avec son gadget) tirait, en fonction de son gadget, autour de 400.000 exemplaires par semaine ! On croit rêver par rapport aux tirages d'aujourd'hui !

La première aventure de TIM est parue sous le nom "Mystère Tim" en avril 1982 dans le Pif-Gadget n°682 (ndlr : au premier numéro de la nouvelle formule) et était intitulée "Panique au cirque". Huit numéros plus tard, dans le Pif-Gadget n°690 "Mystère Tim" devient "les énigmes de Tim" avec toujours un titre qui rime. "Tim" paraît d'abord et noir et blanc sur une page et après 1987 sur deux pages en deux couleurs (en noir et jaune en référence à la série noire) puis en quatre couleurs dans les derniers numéros ainsi que dans les publications dans lesquelles les énigmes étaient reprises (Hercule, Super Hercule, Pifou, etc...). Plusieurs numéros spéciaux lui ont été consacrés (Spécial Tim) avec des énigmes plus longues.

Tim a continué à résoudre des énigmes jusqu'à la disparition de Pif-Gadget. Plus de 350 énigmes ont ainsi été publiées.

Durant ces années Pif, parfois le manque d'idées ou d'imagination, voire peut-être de lassitude ont fait qu'il m'est arrivé de reprendre une idée déjà publiée et de la livrer à nouveau en en ayant changé le titre.

Jamais les éditions Vaillant ne s'en sont aperçues. Mais les lecteurs, eux, si ! Et ils ne manquaient jamais de me le faire savoir !"

Jean-Pierre DIRICK - mars 2003

Vous pouvez le retrouver sur son site : DIRICK

Nous remercions Jean-Pierre DIRICK pour nous avoir donné l'autorisation de publier des énigmes de TIM.

Retrouvez la solution des jeux en fin de news.

On recherche...

Aujourd'hui nous lançons un message pour retrouver un numéro qui est cher à Joël VALLET, voici son message :

"Je suis en photo dans un Pif-Gadget en 1975 (peut-être en 1974 ou 1976) pour
une page de pub sur la boxe. Il s'agit d'une photo représentant un garçon assis sur une chaise en tenue de boxer, les yeux amochés avec un texte qui devait dire : "la boxe ce n'est pas ça". Pouvez-vous me renseigner sur ce numéro et si vous pouvez me la scanner. Merci d'avance. Pour me contacter : email"

A notre avis, Joël, il nous faudrait une photo de vous à cet âge pour nous aider à vous retrouver.

A suivre...

Pif-Gadget côté coulisses (24)

Connaissez-vous l'histoire des Pois sauteurs ? Ce gadget étonnant vous est dévoilé dans les deux chapitres de Richard MEDIONI, ancien rédacteur en chef de Pif-Gadget de 1971 à 1973 consacrés à son histoire, à paraître demain et samedi 12 avril. Ne manquez-pas le rendez-vous de samedi !

Solution des Jeux

L'énigme "CASSE A MAREE BASSE" :

Si le pére LUCIOLE avait dit vrai et découvert le cambriolage à l'instant, on devrait voir les traces de ses pas allant vers le phare et en revenant. Or, on ne les voit que revenir. Cela veut dire qu'il s'est passé le temps d'une marée entre son entrée et sa sortie du phare. L'eau ayant effacé les traces de l'aller, puisque comme TIM a pu le constater, l'eau recouvre toute la plage à marée haute...

L'énigme "TOITURES ET FILATURES" :

Le directeur de l'hôtel ment, car une des clefs de chambre manque au tableau... C'est donc qu'un client s'y trouve ! De là à penser qu'il s'agisse de l'anguille...

3-04 - news n°199

Les Super Gadget

Parmi les Super Gadget, les bougies de Pif et Hercule font partie des gadgets emblématiques de cette publication. Dès le n°6 de novembre 1983, ces deux gadgets à l'effigie de Pif et Hercule font leur apparition. Chaque numéro propose uniquement un seul des deux personnages, incitant à l'achat d'un deuxième exemplaire. 6 ans plus tard, en décembre 1989, le gadget est réédité sous la même présentation, emballé dans un blister. Ce numéro a été édité à 70.000 exemplaires.

L'invité surprise !

Ne manquez le rendez-vous de la news de demain, nous invitons un dessinateur et scénariste qui a collaboré à Pif-Gadget entre 1980 et 1990.

10 super gadgets !

Parmi les plus intéressantes et les plus recherchées, les deux boîtes éditées par JOY en 1976 demeurent les plus convoitées et difficiles à trouver. Ceux qui ont eu en main les Pif-Gadget de cette période se souviennent très certainement de leur publicité parue dans le journal.

Nous vous proposons aujourd'hui la première partie de la rubrique remise à jour et enrichie, "les boîtes de jeux".

Ce premier volet va vous permettre de découvrir le contenu de ces deux boîtes mythiques. Redécouvrez le plaisir de déballer une boîte de jeux...

Les objets Pif : les boîtes de jeux (1ère partie)