News

20-05-03

21-05-03 22-05-03

23-05-03

Si vous avez manqué la news du 34ème anniversaire : news spéciale anniversaire
Si vous avez manqué la news de la sortie du livre : Pif-Gadget le livre

23-05 - news n°240

Ailleurs

premier album paru au 1er trimestre 1973

Les amateurs d'Arthur le Fantôme ne connaissent peut-être pas cet autre personnage de Cézard, créé pour les éditions Aventures et Voyages au début des années 70. Nous vous présentons aujourd'hui les trois couvertures des albums écrits et dessinés par cet auteur.

deuxième album paru au 3ème trimestre 1973 troisième album paru au 4ème trimestre 1973

Le personnage s'appelle Billy Bonbon et bien que jeune par son âge, il sait très bien manier les armes à feu. Même s'il est aussi précis que Lucky Luke, son langage, lui s'apparente à celui de Pifou, normal pour un bébé. Ses parents n'ont par ailleurs aucun souci à se faire au niveau financier, leur précoce fiston leur ramène de conséquentes récompenses.

La cote de ces albums n'est pas encore élevée, entre 15 et 12 euros, ce qui vous laisse encore du temps pour les dénicher à bon prix.

Prochainement dans Pif-Collection

Des nouvelles des "verres Pif", nous venons de recevoir des informations plus précises concernant ces objets de collection qui ont la côte. A venir dans Pif-Collection.

Pif-Gadget sur le web

Le site à ne pas manquer sur Pif-Gadget, c'est bien Pif-Gadget n°27, le site de Renaud s'enrichit de scans choisis, nous vous invitons plus particulièrement à visiter le dossier sur les publicités de pétroliers parues entre 1969 et 1971 dans Pif-Gadget. Ah... les figurines des stations service ESSO...

Nous remercions Renaud tout spécialement pour la publicité qu'il fait du livre de Richard MEDIONI. Sympa.

Un avis de recherche

Dan nous a adressé un courrier à propos d'un numéro de Super Hercule qu'il recherche, un numéro qui lui est cher :

"Je cherche un numéro de Super hercule dans lequel il a été publié un de mes
dessins quand j'étais petit. Le numéro est sorti après aout 1988 (je ne sais pas plus).
Le dessin représente Hercule habillé en Ghostbuster et c'est signé Daniel (avec le sourire facon Yannick). Si vous le possédez faites moi signe.
Merci."

Et c'est signé Dan. Si vous pensez avoir trouvé ce Super Hercule, écrivez-lui à cette adresse. Dan

22-05 - news n°239

Pastille

Christophe MENIER nous a envoyé une dédicace d'un dessinateur, qui a travaillé pour Pif-Gadget à partir de 1975, avec un personnage du nom de Pastille.

Les dédicaces

Cette superbe dédicace a été réalisée par Louis CANCE en 2000 et destinée à Christophe MENIER.

La mise à jour de cette rubrique est en cours, nous vous proposons de retrouver les dédicaces publiées sur le site depuis sa création à cette adresse : les dédicaces

La liste des Pif-Gadget

Pif-Gadget n°954
Pif-Gadget n°963
Pif-Gadget n°974

Poursuivons notre référencement de la collection des Pif-Gadget en nous attaquant aujourd'hui à la tranche des numéros 951 à 975 couvrant la période du deuxième semestre 1987. Vous y retrouverez la première de couverture, le nom et le descriptif du gadget, des annotations concernant le numéro... Cette période couvre les vacances d'été avec les indispensables gadgets de plein air, les gadgets à eau pour la plage... Enfin, notons la reprise du concept du gadget vivant, "un arbre dans ton journal".

La liste des Pif-Gadget : les numéros du 951 au 975

Encore un peu de patience et la totalité des numéros sera consultable sur le site.

21-05 - news n°238

La machine à faire les oeufs carrés !

Pif-Gadget n°481

Ce gadget est paru quatre fois dans Pif-Gadget, dans le n°481 du 9 juin 1978 tout d'abord, puis dans le n°725 de la fin de l'année 1982. Il faut noter que ce gadget était présenté par le comédien Pierre RICHARD. Il faut ensuite attendre 1987 pour retrouver le gadget dans le n°944. Avec le Pif-Gadget n°1202, ce sera sa dernière apparition le 14 avril 1992.

Pif-Gadget n°725
Pif-Gadget n°944
Pif-Gadget n°1202

"La machine à faire les œufs carrés" est pour la première fois proposée en jaune vif, dans ce numéro. Un autre "cadeau surprise" était offert. Cette opération, "Cette semaine un cadeau surprise !" offrait des gadgets pris dans les stock de gadgets invendus de publications. Cette opération de "Plus produit" a été faite sur 21 500 exemplaires, sur un tirage total de 77 000 exempaires. Les gadgets distribués correspondent soit au "mille pattes" du n°1159B, au "troisième oeil" du n°1145A, au "zozo show" du n°1120 ou encore au "coussin péteur" du Super Hercule n°59. Tous ces cadeaux étaient accompagnés d'un papillon "Cadeau surprise".

La machine à faire les oeufs carrés : mode d'emploi !

Sylvain MUNDSCHAU a décidé un matin de faire un plat d'oeufs carrés pour sa douce et tendre et voilà ce que cela a donné, un "gadgetus" photo pour la machine à oeufs carrés.

Les petits conseils de Sylvain :

Placer de préférence les crans à peu près au milieu des fentes de blocage, sinon la pression trop forte fait ployer les parois latérales, ce qui risque quasiment de faire éclater la boîte.

Deux gadgets ont été montés pour préparer
des oeufs carrés
L'oeuf est glissé dans le moule

Pour ressortir l´oeuf, on peut ôter le couvercle et le pousser par le dessous, ce qui abime un peu les côtés de l´oeuf qui ont enflé à travers les fentes latérales des parois de blocage - la meilleure solution est de démonter totalement la boîte pour conserver l´oeuf intact.

l'oeuf garde sa forme carrée L'oeuf, une fois démoulé

On peut trancher délicatement l´oeuf obtenu en 3 parties d´environ 1 cm d`épaisseur, et servir frais en apéritif ou entrée, saupoudrés d´épices en petits flacons prêts à l´emploi (5 baies, mélanges d´épices, cannelle, etc..)

l'oeuf vu en coupe celui-ci a trop été écrasé

Un détail : les oeufs carrés, c´est bien meilleur que les oeufs normaux !

le brico-gadget

Joël PATY nous propose une idée de rangement pour les gadgets de Pif, qu'il est en train lui-même en train de réaliser : une vitrine pour les gadgets de Pif. Il nous explique son étude :

"Pour la réaliser, il faut vous munir de :

Assemblez le chassis à l'aide des 4 perches de 1,65m et celles de 0,51m et 0,55m. Ce chassis est vide sur les côtés, en haut et en bas. Placez la planche de 1,65m x 0,55m pour le fond. Utilisez la planche de 0,51m x 0,55m pour le plafond. Pour les étagères mettez en une au milieu une autre en bas.

le projet de construction
l'assemblage général

Posez les crochet en fonctions des gadget que vous mettrez dedans. Il ne vous reste plus qu'à la peindre aux couleurs de Pif-Gadget. Libre à vous d'imaginer la décoration. Pour la vitrine, utilisez du plastique transparent ou du verre d'une dimension de 1,65m x 0,51m."

Joël est en train de terminer son prototype et il nous a promis de nous montrer sa réalisation. Si vous aussi vous avez envie de faire partager vos idées ou conseils de présentation, mise en valeur, sockage, protection... n'hésitez-pas à nous écrire.

Sur le web

Souvez-vous, il y a quelques jours de cela, nous vous parlions de Florent LAISSARD et du fac similé de Riquiqui tiré à 1.000 exemplaires édités par l'association "Les belles images". Depuis Florent a réalisé un site que nous vous proposons aujourd'hui de découvrir. Florent lance par ailleurs un avis de recherche pour cette nouvelle publication.

"On recherche activement mais bon on n'a pas encore trouvé, alors si vous pouvez nous aider : l'affiche de Riquiqui "Avis aux tout-petits" destinée aux marchands de journaux ainsi que les albums Riquiqui N° 16 et 17."

Le site des belles images : Riquiqui

20-05 - news n°237

N°2 - le Pif-Gadget 1018

Bonjour et Bienvenue dans « Pif, Le Petit Grenier ! ».

Nous espérons que le premier rendez-vous vous a plu ! Dans ce nouveau numéro, plus de photos pour vous faire revivre au maximum l’intégralité du journal !

Nous plongeons aujourd'hui dans l’univers du Pif N° 1018. Un numéro Evénement avec « les pois sauteurs » !

La couverture de ce numéro est très accrocheuse, à commencer par le titre : « un gadget vivant ! » Et deux pois qui bougent mis en avant grâce à un effet de projecteur !
Une seule envie : l’acheter et voir le trésor qui s’y cache !

Commençons par la 1ère page, une aventure de nos amis Boule et Bill ! L’aventure se nomme : « Question de Pif » !

Plus loin, le courrier des lecteurs, la rubrique s’appelant « Cher Pif ! ».

Quel plaisir cette rubrique, toutes les semaines des lecteurs envoyaient leurs impression à Pif et Pif en personne leur répondait.

Extraits choisis de ce numéro ( à savoir que toutes les semaines nous sélectionnerons quelques extraits de cette rubrique).

Jean Jacques Roland de Saint Mer :

« Cher Pif, cher Hercule, il y a des êtres humains cruels, mon frère a trouvé deux jeunes chiens abandonnés, et il n’a pas pu résister : il les a ramenés à la maison. A tous les Pifos : n’abandonnez pas vos animaux ! »

Renaud Aubergine de Lesneven :

« Bonjour Pif ! Je m’appelle Renaud Aubergine et tout le monde se moque de mon nom. Que faire ? »
Réponse de Pif :
« A mon avis, il vaut mieux porter un nom original, car plus tard, les autres se souviendront de toi ! »

Aux pages 5 à 12 nous retrouvons notre BD préférée : PIF. Voici la 1ère page !
Cette semaine une grande aventure : « Le secret du tombeau Egyptien »
Dans cette histoire, Pif & Hercule nous emmènent en voyage en Egypte a la recherche d’un mystérieux tombeau !

Continuons à tourner les pages, et que voyons nous ? ? ? Le PIF SUPER CLUB !

Souvenez vous de ce club ! Lorsque nous étions abonnés à PIF, automatiquement nous étions adhérents au Pif Super Club ! Toutes les semaines dans Pif des vignettes avec des points à collectionner, plus nous avions de points et plus nous pouvions choir de cadeaux dans le catalogue du club !

Ici, nous remarquons qu’en cadeau d’abonnement nous pouvions recevoir la carte de membre, une calculatrice à l’effigie de Pif et des autocollants ! !

Mais attardons nous sur un petit détail : sous la phrase d’accroche, nous lisons : « Déjà plus de 3000 membres ! » Comment interpréter cela : soit le journal ne comptait pas plus de 3000 abonnés , ce donbt nous doutons, soit ce chiffre est totalement mensonger et cherche à appâter le lecteur… ? Et vous, le savez vous ? Si oui, envoyez un email à Pif-Collection pour nous tenir informés !

Ensuite en continuant dans notre voyage au coeur du n° 1018, une BD de Smith et Wesson, vous vous souvenez sans doute de ces deux cow-boys maladroits ? Et bien les voici :

Maintenant quelques pages de publicités, profitez en pour aller vous chercher une friandise, juste après les pubs, encore plus de reportages ! ! !

Après ces pages de publicités, reprenons la suite de notre numéro :

Nous voici arrivés sur la BD de Placid et Muzo, ici nos deux héros sont joueurs de tennis !
Nous remarquons ici Placid & Muzo relookés de la tête aux pieds. Un style différent mais tout de même réussi. Un dessin de Motti.

En continuant notre promenade, nous voici arrivés chez Léonard !
Léonard le savant aux idées souvent très étranges et sans oublier son disciple paresseux et maladroit, en voici un extrait !

Nous voici arrivés à présent à une rubrique importante du journal !

Toutes les semaines les Pifos avaient rendez-vous avec « PIF BD + »
Toutes les semaines dans Pif BD+, un héros dessiné du journal était mis à l’honneur pour une aventure sur plus de 10 pages, et cette semaine, c’était Rahan qui nous faisait l’honneur d’occuper cette dizaine de pages de Pif BD+ pour « les Pierres qui brûlent »

Nous arrivons presque en fin de journal, et ici nous voici dans l’univers des jeux, toutes les semaines dans PIF, il y avait a peu près 4/5 pages de jeux, cette semaine nous vous présentons 1 page de mots croisés, alors imprimez là et à vos crayons (à noter : toutes les semaines nous vous offrirons un jeu PIF en ligne) !

Nous continuons toujours et nous voici arrivés à une BD d’Hercule en 4 pages. Extrait :

Notre cher Hercule était cette semaine Guide voyage, de belles surprises pour les touristes en perspectives, les pauvres !

Voilà, nous sommes arrivés à la dernière page du journal ! Nous vous souhaitons une bonne semai… ehhh ohhh mais ce n’est pas fini ! Nous n’avons pas encore parlé des pois sauteurs, ni du Télé pif poster ! Mais oui c’est vrai !

Alors avant de parler des pois sauteurs, voici « TELE PIF POSTER »
Grâce à Pif nous avions notre programme TV dans le journal avec la sélection de Pif, enfin un programme TV pour les enfants et que pour les enfants !

Dans cette rubrique nous pouvions retrouvez tous nos dessins animés préférés de TF1, Antenne 2, FR3, C+, La Cinq et M6 !

Voici ce qui passait dans la semaine du 1er au 7 octobre 1988 :

- TF1 : Club Dorothée, Les animaux du monde, le bebete show, Chips, Rick Hunter, l’amour du risque…
- Antenne 2 : Graffitis 5-15, l’homme qui tombe à pic, câlin-matin, chaud les glaçons !…
- FR3 : Lucky lucke, Disney Channel, Amuse 3, le Muppet show , Mister T …
- Canal + : Cabou Cadin, Top 50, Ca Cartoon, Nulle part ailleurs …
- La Cinq : Olive et Tom, Captain Power, Robotech, Vas y Julie, l’homme qui valait 3 milliards…
- M6 : La petite maison dans la prairie, Graffi’6, Cosby Show, les routes du paradis …

Et enfin, nous voici arrivés sur la page « Gadget Pif » ! Cette semaine : les pois sauteurs ! Le Gadget événement pour ce numéro événement ! Et oui, les fameux pois sauteurs !

Mais je crois que vous les connaissez n'est ce pas ? Qui ne les a pas eu ?
Ils ont souvent été proposés, un gadget à succès. Pour ceux qui malgré tout ne les connaissent pas, petite explication :

3 pois étaient proposés dans une petite boite transparente. Lorsqu'on les mettait dans le creux de la main ou près d'une lampe, ils se mettaient à bouger voir sauter... ils vivaient comme ça pendant 1 ou 2 mois. Nous apprenions dans le journal que les pois sauteurs adorent le creux de la main pour la chaleur, ainsi que la lumière d’une lampe !

Les pois sauteurs n’aimait pas les courants d’air et le froid, les transports trop brusques et le bruit ! A l’intérieur, un vers vivait. Et ensuite il allait éclore pour devenir papillon et prendre sa liberté... Enfin nous apprenions que le pois sauteur vis au Mexique sur l’arbre aux pois sauteurs. Au cours des siècles les scientifiques se sont posés des questions au sujet de ces pois qui n’arrêtaient pas de gesticuler ! Un botaniste au nom de Lucas perça le 1er le secret !

Il ouvrit la coque d’un de ces pois et découvrit un locataire de 10 millimètres de long, ocre, pourvu de 16 pattes qui ne demandait qu’à gambader ! Après quelques mois de gestation, la petite bestiole tisse un cocon, à l’intérieur duquel elle va se transformer. Puis en se servant de ses mandibules, elle va découper un petit trou parfaitement rond dans la coque du bois.
Cela se passe en janvier. De ce petit trou va jaillir un petit papillon court et trapu aux ailes translucides qui va s’envoler…

Voilà, cette fois ci notre promenade autour du n°1018 est terminée, j’espère que celle-ci vous a plu. Je vous donne Rendez vous Mardi prochain dans la rubrique « Pif, Le Petit Grenier ! » pour un nouveau voyage dans les pages de Pif Gadget !

Emmanuel FRANCHI

19-05 - news n°236

Exclusif : 35 années plus tard !

Avril 1968, Michel NICOLINI s'amuse avec Richard MEDIONI entourés de copains

En avril 1968, une équipe de jeunes venait d'être embauchée aux éditions Vaillant, un photographe avait saisi un moment de bonne humeur à la rédaction de Vaillant. Cette photo, représentant Michel NICOLINI et Richard MEDIONI, vous la retrouvez dans le livre à la page 16.

35 années plus tard, le 3 mai 2003, avait lieu la présentation officielle du livre en compagnie d'anciens collaborateurs du journal et membres de Pif-Collection. Une soirée très émouvante, où des personnes se sont retrouvées pour la première fois depuis plusieurs années, et bien entendu Pif-Gadget était au centre des discussions...

Après des années les deux joyeux lurons se sont souvenu de cette photo. Lors de cette soirée inoubliable, une autre photo a été faite pour commémorer cet événement : 3 membres de la rédaction de Pif-Gadget étaient présents (Jean-Claude BERNATETS, Michel NICOLINI et Richard MEDIONI), Françoise BOSQUET directrice de Vaillant Collector, Bernard CICCOLINI un dessinateur de l'ancien atelier de dessin de Pif-Gadget, le webmaster de Pif-Collection et Mariano ALDA, auteur de la dernière partie du livre.

35 annnées plus tard, le 3 mai 2003 lors de la présentation du livre en comité restreint, étaient présents de gauche à droite : Jean-Claude BERNATETS, Michel NICOLINI, Mariano ALDA, Richard MEDIONI, Françoise BOSQUET, Philippe BAUMET et Bernard CICCOLINI (photo Babo)

Pif-Gadget le livre

Quelques nouvelles concernant le livre paru depuis le 10 mai aux éditions Vaillant Collector, Pif Gadget : la véritable histoire de 1969 à 1973. Richard MEDIONI tient à rassurer les personnes qui ont passé commande, les récents mouvements de grève du 13 mai ont considérablement perturbé la distribution du courrier, d'où le retard. Richard nous assuré que les envois sont effectués le jour même de la réception du chèque. De plus, le livre profite d'un emballage spécial afin qu'il vous parvienne dans les meilleures conditions, même si votre facteur a l'habitude de ne pas respecte pas votre courrier. Connaissant les exigences des collectionneurs, les éditions Vaillant Collector ont particulièrement soigné la protection et l'emballage pour l'expédition. Que les acheteurs soient rassurés !

Une dernière précision, ce livre, en édition numérotée, n'est disponible que sur le web, inutile d'aller harceler votre libraire...

Sur le web

Trois sites ont relayé l'information concernant la sortie du livre de Richard MEDIONI, BDZoom a été le premier, le site consacre un dossier sur l'événement.

Notons que le site BDPortal annonce lui aussi la sortie web du livre de Richard MEDIONI...

...Tout comme EuroBD qui en fait lui aussi l'écho.

Nous remercions les webmasters pour nous avoir donné ce petit coup de pouce. Nous espérons que d'autres sites relaieront l'information, des sites de bandes dessinées comme Rahan.org, Rahan n'est pourtant pas oublié dans ce livre, Roger LECUREUX et André CHERET y tiennent une place importante. D'autant plus que les collectionneurs ne s'y sont pas trompés et ont déjà envoyé des messages fort sympathiques vis-à-vis de ce livre.

Le retour du journal Pilote !

L'événement valait la peine d'en parler, le club des hebdomadaires disparus fait décidément parler de lui. BDParadisio ou BDZoom nous ont appris que le Journal Pilote va revivre... le temps d'un numéro exceptionnel de 128 pages. Né le 29 octobre 1959, le journal Pilote aura tenu durant 40 années voyant défiler des générations de lecteurs.

"Aujourd'hui, l'esprit Pilote revient dans un numéro spécial. De Giraud à Gotlib, en passant par Sfar, Zep, Pétillon et bien d'autres, nombreux sont ceux qui ont participé à ce numéro d'anthologie, pour prolonger la légende.. plus de 50 ans après !"

La sortie est prévue pour le 19 juin 2003 et avec un prix annoncé de 7 euros.

Pour lire l'article : BDParadisio

Et nous alors ?

Hormis la joie que nous procure cette nouvelle concernant Pilote, nous pouvons nous permettre de rêver qu'un tel numéro voit le jour avec le logo de Pif-Gadget, un numéro exceptionnel avec les auteurs Vaillant ainsi qu'un gadget d'anthologie... Pour les convaincus, participez au débat sur le pour ou contre la relance de Pif-Gadget.

Les news de Pif-Collection

Les news du site vont très bientôt atteindre le nombre de 250, il fallait faire un peu de ménage et les redistribuer dans des rubriques. Cette opération est en cours d'achèvement et vous devriez voir disparaître progressivement les news de l'année 2002, au profit de nouvelles rubriques accessibles dans le menu sur la gauche de l'écran.

Ainsi, vous pourrez accéder à un "best-of" des news de l'année 2002.

Le petit grenier de Pif-Collection

Emmanuel continue à explorer son petit grenier qu'il a déménagé dans les pages de Pif-Collection. La semaine dernière il vous a proposé le numéro 1000 de Pif-Gadget, demain un nouveau numéro vous attend.

17/18-05 - news n°235 - Spéciale Rahan

Une news de plus spéciale Rahan ! Il faut dire que la popularité du personnage est toujours en hausse. Le cinéma, la presse s'intéressent à la création de Roger LECUREUX et André CHERET, née il y a près de 35 ans dans un certain journal...

Les objets "Rahan"

Laurent ALAIS nous a envoyé la photo d'un dossier de presse. Il sagit de celui de l'album "Le mariage de Rahan". A noter le rafia qui rappelle le collier de griffes.

Le film "Rahan"

extrait de Tournages-lesite.com

Nous en entendons parler depuis quelques temps déjà, le projet de l'adaptation cinématographique des aventures de Rahan prend forme, témoin cet article paru sur le site Tournages-lesite.com du 3 mai 2003, que nous rapporte Laurent ALAIS.

Dans cette news, Samuel MERCHANT nous en dit un peu plus sur ce film :

"Ainsi, après Astérix et Obélix, Michel Vaillant, et en attendant Blake & Mortimer ou encore Tanguy & Laverdure, c'est au tour de Rahan, la célèbre bande dessinée de Lécureux et Chéret, qui sera adapté au cinéma par Christophe Gans (Le pacte des Loups). Le producteur Xilam, dont le Pdg Marc du Pontavice prépare actuellement la sortie en salles du premier long métrage d'animation 3D français (Kaena, la prophétie), affirme que le film retracera les aventures du fils de Crao – et accessoirement des âges farouches – d'après les célèbres BD. Côté tournage, le film sera en prises de vues réelles, capture de mouvements (motion capture) réalisée au sein d'Attitude Studio, et en 3D."

Pour lire la suite de cet article suivez ce lien : Rahan au cinéma

Le mois "Rahan"

C'est décidément le mois Rahan !

Après les sept pages consacrées aux objets Rahan dans la VDJ (Vie Du Jouet), c'est au tour de l'autre publication hebdomadaire des éditions LVA, la Vie du Collectionneur (VDC), de publier un grand article sur le personnage créé par Roger LECUREUX et André CHERET.

Dans son numéro 461 du vendredi 16 mai 2003, 4 (grandes) pages sont consacrées à la collection des publications Rahan et aux objets dérivés. L'historique de Patrick GAUMER est plutôt bien documenté, profitant d'extraits d'interviews de Roger LECUREUX réalisées en 1994 et à paraître dans la revue HOP !

Rappelons que la VDC a aussi proposé deux articles sur Vaillant/Pif-Gadget ("De Vaillant à Pif-Gadget" n°209 du 23 janvier 1998) ainsi que sur les gadgets de Pif ("Gadgets Pif" n°308 du 25 février 2000). Vous pouvez vous procurer ces numéros en écrivant au journal. N'hésitez-pas à consulter les petites annonces de cet hebdomadaire, vous pourriez y trouver votre bonheur. En vente partout, 2 euros.

16-05 - news n°234

Hervé CULTRU nous a préparé un dossier sur "les aventures potagères du Concombre masqué", nous vous laissons le plaisir de le découvrir. La documentation a été réunie par Mariano ALDA.

Les personnages

Les aventures potagères du Concombre masqué

Le Concombre masqué fait son apparition dans le numéro 1037 de Vaillant. Il habite un lieu bizarre, le Désert-de-la-mort-lente, où il martyrise un explorateur-journaliste du nom de Boff, venu précisément à sa recherche.

La couverture des Cahiers de la BD n°28

Les tout premiers dialogues échangés donnent une idée du ton de la bande : « A-t-on jamais vu un concombre qui parle ? Mais d’abord, qui êtes-vous ? » « Je n’en sais rien, je suis masqué. » Le personnage, grassouillet à ses débuts, affublé d’un loup de velours noir et d’une petite queue trifide, prend rapidement son indépendance pour vivre une saga de justicier délirant, sous la plume de Kalkus, alias Karl Kruss, Caleq-usse, Calgus, Kilkoz, en fait le dessinateur Nikita Mandryka qui ne signe sous sa véritable identité que quelques années plus tard, dans les pages de Pif-Gadget.

Nikita Mandryka dans Les Cahiers de la BD n°28

Avec le temps, comme il est d’usage chez les héros de bande dessinée, les traits du légume évoluent, s’adoucissent, et il finit d’ailleurs par porter une cagoule.

D’entrée, pour en revenir aux origines, le concombre s’affirme comme une créature à part : il n’est ni beau ni sympathique, il affiche souvent un rictus de mépris dont Spielberg saura se rappeler pour donner un faciès à ses vélociraptors vicelards. (où le plagiat va-t-il se nicher tout de même ! ). Et son humour est totalement irrationnel. Il cultive le nonsense avec art et érudition. Il suffit, sur la vingt deuxième planche de ses aventures, de jeter un coup d’oeil à l’intérieur du cactus-blockhaus, résidence attitrée du légume, et d’observer les rayons de sa bibliothèque pour se rendre compte des choses.

Résidence C-B

On voit des volumes du Popeye de Segar, du Krazy Kat d’Herriman, du Copyright de Forest, ainsi que les oeuvres plus classiques de Lewis Carroll, Edward Lear et Harpo (?) Marx. Une sélection qu’André Breton n’aurait pas dédaignée.

La mécanique de toutes les histoires du Concombre repose sur l’absurde. Leur chute est constituée par un événement hautement improbable, présenté comme l’aboutissement logique des prémisses et du développement de l’intrigue. Vouloir résumer un scénario dans ces lignes serait vain, cela aboutirait à enlever tout leur sel au propos légumier, car le texte fait corps avec le dessin. Mais allez, pour éclairer la lanterne du malheureux qui n’aurait jamais eu affaire à notre zinzin potager, citons des extraits de la conférence que Boff donne pour présenter sa découverte, dans le numéro 1053 du magazine : « (...) Le légume justicier est en fait le dernier descendant de l’antique peuple des Cucurbitacées qui régnait dans le désert-de-la-mort-lente, aux temps anciens de la Grande Loi, avant l’arrivée des conquistadors.

Dans Vaillant n°1053

Ni les jeunes, ni les vieux, ne trouvèrent grâce devant les conquérants sans scrupules qui, avec l’aide sournoise des légumiers, les asservirent jusqu’au trognon... La saga de Badibulgh (le grand poète vindioux) nous conte la résistance héroïque de ces irréductibles surnommés par le peuple « les durs à cuire ». La répression fut féroce : un seul concombre a survécu au massacre et à la domestication. J’ai nommé le légume fabuleux... l’insaisissable... « le concombre masqué » qui résista furieusement aux assauts des végétariens esclavagistes. Traqué par toutes les polices du monde ce dernier des réfractaires nargue encore le monde stupéfait. Devant cette incarnation dernière de la liberté vous ne pourrez plus, avant de faire votre salade, prendre un concombre domestique sans avoir une pensée émue. »

On conçoit volontiers que le style de Mandryka donne prise à la parodie. Gotlib s’en donne à coeur joie, quand il fait prendre à son Gai-Luron les apparences et le langage concombrineux, sur une double page, reprise dans le volume Gai-Luron fait rien qu’à copier des éditions Audie.

Album Audie n°5 de Gai-Luron

Page 38, Gotlib s’appelle Gotlus (Kalkus) et qu’il change de pseudo à chaque case (clin d’œil sûrement à ceux multiples de Mandryka)

C’est la parole et la jactance du cucurbitacée qui prêtent le mieux le flanc à la moquerie et à l’exégèse. D’abord, le Concombre émaille ses discours de vociférations inopinées : « Et ri et ra », « Vazyléon », « Protz », « Vazymolo », « Schniaque », « Marcadet-Poissonniers », sans oublier le perplexe « Kesskeucé ? ».

Kesskeucé ?

Mais on relève aussi des termes inédits auxquels Mandryka donne substance en les dessinant dans les vignettes : le yaglourt, arme secrète de notre héros, qui transforme le sable du désert en bouillie informe, le slictueux, espèce de tabellion barbu qui seconde Boff, les tromp’la mort, gendarmes (?) qui émettent des tromp-tromp bruyants quand ils se déplacent et empêchent le Concombre de faire sa sieste tranquillement. Il faut aussi citer le verbe badibulguer, polysémique.


Les Gendarmes

Et, surtout, insister sur la faune et la flore prodigieuses qui peuplent le décor, et sont récurrents dans les aventures potagères. On reconnaît là tout ce que l’auteur doit au père d’Alice : il y a l’oiseau-tilt, fruit des amours de la schizophrénie labiale du Haut Nil et de l’aphasie stridente, ou les piranhas des sables, qui pullulent dans le désert humidifié par le yaglourt. On rencontre aussi une créature nomade prénommée Ignatz (clin d’oeil à Krazy Kat), animal migrateur qui se construit un igloo à chaque étape de son voyage sans fin.

Dans notre pays où le cartésianisme fait loi et où le nonsense anglo-saxon doit être banni, car on le juge particulièrement mal venu dans une « publication destinée à la jeunesse », l’humour légumineux du Concombre divise les lecteurs et rédacteurs de l’hebdomadaire en deux groupes, les pour et les contre. Richard Medioni en témoigne par ailleurs, les enfants et préadolescents peuvent se révéler parfaitement réactionnaires, leur goût s’accommodant mal des histoires qui osent s’aventurer loin des sentiers battus. C’est sans doute sous la pression que Mandryka décide d’assassiner sa créature en la faisant dévorer par le dieu Gaâg, dans le numéro 1270.

Pif-Gadget n°32 ou Vaillant n° 1270

D’autres séries en une planche, « Ailleurs », et les « Minuscules », réalisées par la même main, et où l’on trouve une inspiration surréaliste du même acabit, ne survivent pas non plus.

annonce de l’arrivée des minuscules dans le Vaillant n°1130 du 8/1/1967

Ailleurs

Il faut lire Pilote, puis l’Echo des Savanes pour voir revivre le légume justicier et son esprit, mais, outre que la nouveauté et la surprise ne sont plus au rendez-vous, il faut admettre que le lecteur, devenu adulte et moins facilement impressionnable, ne vit peut-être pas les nouvelles aventures avec l’intensité qu’il éprouvait autrefois.

page parue dans L'écho des savanes n°1
L'écho des savanes n°1

L'auteur a reçu un Prix (édito du Pif-Gadget n°11 de Georges RIEU)