News
13-06-03

14/15-06-03

16-06-03 17-06-03
Si vous avez manqué la news du 34ème anniversaire : news spéciale anniversaire
Si vous avez manqué la news de la sortie du livre : Pif-Gadget le livre

17-06 - news n°260 - spéciale super-gadgets

Les premiers super-gadgets !

le premier appareil-photo offert grâce à Pif-Gadget, le Super DIANA

Vous vous souvenez des premiers super-gadgets dans Pif-Gadget ?

Ceux-là même qui étaient offerts contre 8 bons à découper dans l'hebdomadaire. Vous avez sans doute rencontré des vieux numéros avec un rectangle découpé dans la couverture, il s'agissait de ce fameux bon.

un exemple de "bon pour le super gadget gratuit" dans le Pif-Gadget n°25, le dernier

Cette opération a débuté dès les premiers numéros de la nouvelle formule en février 1969, dans lesquels pouvaient être découpés les premiers justificatifs d'achat. Ces cadeaux de fidélité avaient-ils eu de l'impact sur les ventes de Pif-Gadget ? Il faudra que quelqu'un nous le raconte un jour...

l'annonce de la campagne des super-gadget dans Pif-Gadget n°5

Ces bons ont existé pendant les six premiers mois de l'existence de Pif-Gadget et ont disparu après le n°25, en août 1969.

Trois super-gadgets ont vu le jour, à raison de 8 semaines pour un super-gadget, 25 numéros ont contenu un bon, soit 3 fois 8 semaines.

Le premier avait été appelé "le stylo à encre invisible" ou "le stylo de l'agent secret".

l'annonce du super-gadget n°1 : "le stylo de l'agent secret" dans Pif-Gadget n°8

Ce gadget permettait d'écrire des messages sympathiques, à l'encre invisible, il suffisait d'utiliser l'autre partie du stylo pour que le message soit dévoilé.

le super-gadget n°1 : "le stylo de l'agent secret" dans Pif-Gadget n°13

L'accroche est efficace, ce premier cadeau était un gadget qui permettait de jouer à plusieurs, donc de fidéliser d'autres enfants, futurs lecteurs. Le principe sera repris plus tard en gadget dans l'hendomadaire, mais avec une encre qui se révèle à la chaleur.

le super-gadget n°1 : "le stylo de l'agent secret" dans Pif-Gadget n°15 présenté en couleurs

l'annonce du super-gadget n°2 dans le Pif-Gadget n°14

La publicité ci-dessus annonçait que 164 000 lecteurs avaient reçu leur stylo, mais personne ne semble l'avoir revu ou retrouvé parmi les collectionneurs. Quelqu'un l'aurait-il déniché ?

Il faudra attendre le n°16 pour voir enfin les deux autres super-gadgets...

Le deuxième super-gadget et le troisième ont été présentés conjointement. Le premier représentait un ventilateur de poche estampillé "Pif", qui s'utilisait avec une pile de 1,5V.

Le deuxième, représentait un véritable appareil-photo, et oui, il est bon de rappeler que le premier appareil-photo offert par Pif-Gadget c'est bien celui-là, même si le logo de "Pif" n'apparaissait pas.

le super-gadget : "le ventilateur de poche" dans Pif-Gadget n°16
le super-gadget : "le Super DIANA" dans Pif-Gadget n°16

l'annonce des deux super-gadgets au choix dans Pif-Gadget n°16

Si le stylo et le ventilateur sont devenus des objets peu courants, l'appareil-photo semble, lui, avoir connu une durée de vie plus longue. En effet, en connaissant le nom et le l'aspect de cet appareil-photo, il n'est pas rare de le dénicher dans un vide-grenier. Ce "gadget" n'est pas rare car il a été fabriqué à des millions d'exemplaires, distribué sous de nombreuses marques en guise de cadeau et revendu et fabriqué sous de nombreuses appellations différentes.

Le premier appareil-photo offert par Pif-Gadget !

l'appareil-photo DIANA et son cache objectif

Pourquoi parler de cet appareil-photo ?

D'abord parce qu'il a été offert par l'hebdomadaire Pif-Gadget et parce qu'il a une histoire et des qualités étonnantes. Lisez plutôt...

Evidemment, si vous n'avez jamais acheté régulièrement Pif-Gadget a milieu de l'année 1969, ce super-gadget ne vous dira rien, et pourtant vous avez apprécié les qualités du célèbre appareil-photo distribué dans les n°166 et 372 de Pif-Gadget et créé par Michel DEDDE (voir à ce propos l'interview exclusive d'un célèbre créateur de gadgets : Profession : inventeur de gadget).

L'appareil-photo qui avait été offert s'appelait le DIANA (ou Super DIANA si l'on en croit la publicité dans le journal), il coûtait moins de 1$ et permettait de faire des photos d'une qualité équivalente au Nikon F5 si l'on en croit un photographe qui n'hésite pas à les comparer, David contre Goliath en quelque sorte.

l'appareil-photo DIANA ouvert, un mécanisme simpliste

Le webmaster de ce site a consacré un dossier très intéressant sur cet appareil-photo, qui fait partie d'un mouvement de photographes, le "Toys Camera" dont voici sa définition :

"Le mouvement « Toys Camera », littéralement « appareil photographique-jouet », peut être admis parmi les mouvements esthétiques de la photographie contemporaine. Il prône l'utilisation d'appareils photos peu sophistiqués, en plastique, pour s'exprimer photographiquement. Il va à l'encontre du discours technologique et marchand des plus courants aujourd'hui." (Jean-Pierre SUTTO dans son manifeste pour le DIANA)

Le fabriquant du Diana était la « Great Wall Plastic Co. », dont les usines se trouvaient à Hong Kong. Le faible coût primait avant la qualité pour le fabricant, mais sous ce nom ou sous un autre, cet objet de bazar a permis d'être vendu pendant près de 20 ans. Il était moulé en plastique le plus bas de gamme, mais il permettait tout de même d'exposer 16 images en 4 x 4 cm sur un film 120 !

la notice de l'appareil-photo DIANA

"Il est possible de choisir sous l'objectif parmi trois ouvertures de diaphragme. Ce sont des disques de métal (sic !) troués qui défilent derrière l'objectif. Ils sont repérés par des symboles météorologiques: nuage, nuage et soleil, soleil. Il paraît qu'ils correspondent approximativement aux ouvertures f/4,5, f/8 et f/11. Le Diana permet aussi une mise au point manuelle par rotation du tube interne qui soutient la lentille. Trois positions sont marquées: 4-6 pieds, 6-12 pieds et de 12 pieds-infini. En mètres: 1,2-1.8 m, 1,8-3,6 m et 3,6 m-infini". (Jean-Pierre SUTTO dans son manifeste pour le DIANA)

Sa fabrication a certainement démarré au milieu des années 50', pour se terminer au début des années 70'. Il a fait l'objet de nombreuses adaptations publicitaires, en guise de cadeau de fidélité à leurs clients, comme "les Bergères de France", "Brasseries Bouchart"... Vous pouvez par ailleurs retrouver ces modèles sur un site présentant la collection personnelle du webmaster : la collection de Sylvain HALGAND.

l'appareil-photo DIANA en boîte en état d'usage

Nous ne savons pas si ce dossier aura permis de réhabiliter cet appareil-photo auprès des collectionneurs de gadgets de Pif, si les autres super-gadgets auront une chance d'être retrouvés, mais n'hésitez-pas à nous communiquer vos trouvailles ou souvenirs.

Des souvenirs de gadgets à nous envoyer à l'adresse du site : la rédac de Pif-Collection

16-06 - news n°259

Pif-Gadget : revue de presse

Comment la presse a-t-elle accueilli l'arrivée de l'hebdomadaire Pif-Gadget ?

Vous vous êtes sûrement posé au moins une fois cette question. A travers cette nouvelle rubrique, nous emprunterons des articles à diverses revues et quotidiens qui ont parlé dans leurs lignes du journal.

Aujourd'hui, voici un article paru dans L'éducation du 1er novembre 1973, intitulé : "Le phénomène Pif" et signé P.F.

"Très sérieusement, Le Monde s'est penché sur le problème : en trois ans, avec un tirage qui atteint maintenant 600.000 exemplaires, Pif Gadget (3 F le numéro) est devenu le premier hebdomadaire de la presse enfantine. Pourquoi ? Parce qu'en février 1969 ses créateurs ont décidé d'adjoindre à cet ensemble de bandes dessinées pour enfants - ni meilleures ni pires que d'autres - des encarts cartonnés, prédécoupés et à monter, puis toute une série d'inventives trouvailles mettant, le plus souvent, un petit matériel technologique à la portée des enfants : je ne parle pas des haricots sauteurs du Mexique, quoique leur intérêt, qui n'est pas tout de curiosité, soit grand ; je parle des planeurs, de la lunette de Galilée ("encartée" cet été), des graines de la sensitive dont l'approche d'une main fait reculer les feuilles. A partir du 1er octobre et durant trois semaines Pif a présenté successivement : un microscope à monter, avec ses lentilles (grossissement 45 fois), des oeufs d'Artemia Salina, sorte de crevettes fossiles qui vécurent à l'éocène mais peuvent rester des siècles en vie latente et, enfin, du plancton, dont se nourrissent les petites crevettes. Des instructions concises conviaient les enfants à faire éclore les oeufs, à nourrir les crevettes minuscules, à les regarder bouger sous le microscope. Parallèlement un album rassemble des vignettes représentant des animaux de la Préhistoire. Cet effort, soutenu par une intense campagne de presse, n'a-t-il pour but que d'augmenter le tirage de Pif, ou de le faire prendre, enfin, au sérieux par les parents et les éducateurs? Les seconds, en tout cas, dans les classes élémentaires, auraient bien tort de faire fi de ce matériel qui leur manque toujours et de négliger de répondre aux questions que leurs élèves ne manqueront pas de leur poser lorsque les bébésArtémia, issus d'un sommeil qui dura quelque soixante millions d'années, commenceront à bouger sous les yeux rivés à l'oculaire."

P. F.

L'article résume un grand débat qui a toujours existé depuis la création du journal en 1969 : "Cet effort, soutenu par une intense campagne de presse, n'a-t-il pour but que d'augmenter le tirage de Pif, ou de le faire prendre, enfin, au sérieux par les parents et les éducateurs ?", ou encore plus simplement : "gadget comme cadeau-bonux jeté dans une revue ou un outil pédagogique dans le prolongement de la revue" ? Le débat est lancé ?..

Pif-Gadget le livre

la superbe enveloppe d’une lettre envoyée par Denis Lamarque

Il en a de la chance l'Oncle Richard ! Il reçoit des lettres sympas qu'il a réuni sur son site, disons-le voisin, cousin et plus qu'ami de Pif-Collection.

Certains lecteurs du livre "Pif-Gadget, la véritable histoire : des origines à 1973" lui ont envoyé une belle lettre ainsi que cette enveloppe pour la commande du livre réalisée par Denis LAMARQUE. Nous voilà revenus au temps du courrier des lecteurs de Pif-Gadget, décidément cet hebdomadaire est loin d'être oublié !

Vous pouvez bien entendu continuer d'envoyer à Richard MEDIONI vos critiques, bonnes ou mauvaises, il vous répondra.

Pour lire ou relire les lettres : l'avis des lecteurs

Le moteur de recherche Pif-Collection

Si vous avez récemment utilisé le moteur de recherche sur le site de Pif-Collection, vous avez du vous rendre compte qu'il ne marchait plus ! Effectivement, comme il s'agit d'un service gratuit, il faut le mettre à jour régulièrement...

Ce qui est fait depuis ce week-end, profitez à nouveau de cet outil qui vous permettra de retrouver les articles ou rubriques qui vous intéressent sans avoir à les chercher manuellement. La recherche s'effectue sur les plus de 200 pages que comporte le site à l'heure actuelle, qui vous permettront d'accéder à plus de 3500 images présentes sur Pif-Collection !

N'oubliez-pas que ce site n'existe que grâce à vous, si chacun y participe, le site sera vivant et continuera d'exister.

N'hésitez-pas, par exemple, à nous envoyer votre souvenir d'un gadget précis (cf. news du 13 juin 2003) !

Lynx Blanc (suite et fin)

Vous avez pu lire la première partie du dossier sur Lynx Blanc, sur Pif-Collection ce week-end, préparé par Marc GROISNE à qui nous le devons. Aujourd'hui nous vous proposons la suite et fin de cette étude.

Voici le dossier complet, couvrant la période de 1947 à 1964 :

Lynx Blanc (1ère et 2ème partie)

14/15-06 - news n°258

Lynx Blanc

Voilà une bonne idée ! Un dossier sur Lynx Blanc pour nous sur Pif-Collection, et c'est à Marc GROISNE que nous le devons. Il n'en est pas à sa première étude, et nous livre ici un historique de cette série qui a vu défiler de grands noms de dessinateurs aux côtés d'un grand scénariste, Roger LECUREUX.

Ce week-end, nous vous proposons en la première partie, la période de 1947 à 1956 :

Lynx Blanc (1ère partie)

Des nouvelles de Rahan

Laurent ALAIS nous transmet quelques documents issus du dossier de presse du nouvel album de Rahan à paraître au 20 juin 2003. Le tôme 4 des aventures de Rahan aux éditions Lecureux s'intitule "les bêtes folles". Au dessin, toujours André CHERET épaulé par Chantal, son épouse et coloriste, et au scénario Roger LECUREUX et Jean-François son fils.

Sur Rahan.org, le site de Marc RIOUX, vous pouvez lire le scénario de la première planche du nouveau Rahan : http://www.rahan.org/actuel/Rahanbetesfolles.html

S.O.S. gadgets inconnus (réponses)

Sylvain MUNDSCHAU nous avait soumis quatre gadgets inconnus à identifier, nous avons fait appel à vous pour l'aider, malheureusement personne n'a su retrouver l'origine de ces quatre gadgets, voici donc la réponse à ce jeu primé. Bertrand BROCHARD avait identifié le gadget n°D.

gadget inconu A :

ce gadget est paru dans le n°1169 de Pif-Gadget, la "pipe hip-hop", paru le 27 août 1991.

gadget inconnu B :

Momo la baleine est paru dans le n°1108 édition B de Pif-Gadget destiné à l'export. Il s'agit d'un gadget acheté sur catalogue, ce n'est pas une création originale. Paru le 26 juin 1990.

gadget inconnu C :

"la petite arbalète" est parue dans le n°U de la publication de Pif-Gadget 100% Comique de juin 1981

 

gadget inconu D :

ce gadget est paru dans le n°1159 de Pif-Gadget, la "monstres farceurs", paru au mois de juin 1991.

 

Attaques de dinosaures

l'attaque d'un dinosaure dans les Pionniers de l'Espérance version 1949

Marc ROUCHAIROLES est un passionné de l'univers de Roger LECUREUX ainsi que du dessinateur POÏVET et André CHERET. En parcourant les planches des Pionniers de l'Espérance, il découvre une défense contre une attaque de dinosaures assez proche d'une aventure de Rahan parue dans le numéro 137 de Pif-Gadget.

22 ans plus tard, l'attaque d'un dinosaure dans Rahan version 1971

13-06 - news n°257

Collection Pif Super Comique Spécial

Hit Parade Comique Poche Spécial "Les exploits de Pif et Hercule" n°007HS
Pif Super Comique Spécial "Les grands westerns de Pif et Hercule" n°19
Pif Super Comique Spécial Grandes Aventures de Pif et hercule n°44

Nous revenons aujourd'hui sur deux publications à numérotation commune, les Pif Super Comique et Pif Super Comique Spécial. Ces numéros représentent un véritable casse-tête pour les collectionneurs et historiens de la bande dessinée.

Parallèlement à Pif 100% Comique, deux autres collections se sont développées de façon alternée avec une numérotation passant d'une collection à l'autre, en alternance. La première des deux, Pif Super Comique Spécial est plus orientée "grandes aventures de Pif et Hercule" reprenant les histoires de ces deux personnages parues dans Pif-Gadget et ce de manière thématique.

La seconde, Pif Super Comique, est constituée - comme son nom l'indique - de récits comiques, des reprises de l'hebdomadaire. Sont présents les personnages suivants :

Chaque numéro comprend parfois des enquêtes de Ludo, des énigmes de Jean Richard, Monsieur Magie, ainsi qu'un journal des jeux, repris eux aussi de Pif-Gadget.

La série des Pif Super Comique Spécial possède une couverture pelliculée qui rend ces numéros plus difficile à trouver en très bon état. Malgré tout, ces publications résistent assez bien au temps, elles possèdent un dos carré et des couvertures cartonnées à la manière des publications Rahan. Il faut noter, par ailleurs, qu'aucun gadget n'a été inséré dans ces publications.

Les couvertures des Pif Super Comique sont pratiquement toutes signées par Michel MOTTI, certaines par Roger MAS ou Jacques TABARY, des gages de qualité. Jacques TABARY a dessiné aussi bon nombre de sommaires. Même s'il s'agit de publications "récentes", moins recherchées de fait, elles présentent l'avantage de réunir de belles compilations de récits complets issus de Pif-Gadget, une sorte de "best-of". Ce qui prouve une nouvelle fois que le stock de planches des éditions Vaillant était important...

Toutes ces publications ont toutes été imprimées dans les pays de l'est comme la Hongrie ou la Bulgarie ou la Roumanie. Pif Super Comique comprend 100 pages et 76 pages pour les Pif Super Comique Spécial.

Nous avons réuni dans cette rubrique toutes les publications parues dans leur ordre de parution et selon leur numérotation. Il y a peu de chance que nous retrouvions de nouveaux numéros, si c'était le cas, n'hésitez-pas à nous le signaler.

La colonne du code correspond au code barre qui permet de différencier les numéros des publications et d'en identifier la collection. Là aussi beaucoup de surprises et d'incohérence. Le dépôt légal correspond, dans la plupart des cas, à celui inscrit dans la publication, mais s'agissant de numéros fabriqués longtemps auparavant, il se peut qu'il y ait des décalages. Il n'est pas rare de constater que ce dépôt légal a été rajouté au dernier moment, visible à la différence de caractère ou inscrit à la main.

La liste des Pif Super Comique Spécial Grandes Aventures de Pif et Hercule

Aujourd'hui nous vous proposons les numéros de la série des Pif Super Comique Spécial Grandes Aventures de Pif et Hercule, soit 26 publications.

Nous avons réuni les 9 numéros de Pif Poche Spécial en tête de cette liste car ils préfiguraient la collection de Pif Super Comique Spécial.

Etant très peu, voire pas du tout, collectionnés aujourd'hui, nous espérons que le fait de les avoir recensés, permettra de faire ressortir des greniers ces numéros et d'inciter les collectionneurs à s'y intéresser et de profiter de leur facilité à les dénicher.

Pour accéder à la page des publications :

la liste des Pif Super Comique Spécial Grandes Aventures de Pif et Hercule

Prochainement, nous vous présenterons la liste des Pif Super Comique.

Souvenirs de gadgets (1)

Nous vous avions proposé une nouvelle rubrique hier, une rubrique que VOUS alliez animer en nous envoyant vos propres souvenirs d'un gadget précis. Le premier à nous avoir envoyé son témoignage est Jean-Paul BLANCHET qui nous parle du chronomètre, gadget du Pif-Gadget n°603 :

"Salut à tous ! Que voilà une bonne idée de rubrique, pas d'hésitation, je me lance !
Spontanément, il revient à ma mémoire le souvenir du chronomètre paru dans le n°603 qui doit dater de 1980 ou 1981. J'avais onze ans et demi, ou douze ans, et j'étais en sixième. Je lisais Pif Gadget assidument, et y consacrais alors 6 des 10 F heddomadaires gracieusement consentis par ma mère à titre d'argent de poche. Autant dire que lorsque j'appris qu'un tel gadget allait être publié, je fus partagé entre l'émerveillement et l'angoisse, conscient que de telles merveilles n'étaient pas gratuites et qu'il y avait risque d'une augmentation drastique du prix de vente de mon journal favori. Mes craintes étaient fondées : ce fameux lundi, il me fallut tout d'abord patienter jusqu'à midi pour me rendre chez le libraire et débourser... 8F, ce qui était énorme à mes yeux mais en même temps justifié par le caractère exceptionnel du gadget. Je me revois , à l'heure du repas du midi (j'étais externe), réduisant en pièces le plastique gyrolène pour mieux palper et soupeser la grappe (dire qu'aujourd'hui le même plastique est préservé comme une relique ! Si nous avions su... Malheureusement pour moi, le lundi était très chargé dans mon emploi du temps, et il n'était pas question de se lancer dans un montage aussi délicat en si peu de temps compte tenu du trajet. Il me fallut donc patienter encore jusqu'au soir, au moins quatre ou cinq heures de cours, donc deux d'E.M.T (Education Manuelle et Technique pour les djeunz, cocasse soit dit en passant lorsqu'on n'a qu'une envie, construire un gadget...). Le temps me paraissait interminable, j'avais vraiment hâte de me consacrer à mon chrono rien qu'à moi. Enfin, le soir, après avoir satisfait à toutes mes obligations de collégien (devoirs, devoirs...), je pus me mettre à l'ouvrage. Et là...là cela se termine mal, car sachez que je n'ai jamais réussi à faire fonctionner ce (censuré) de chronomètre. Je me souviens que le montage était extraordinairement complexe et que quand tout fut fini, lorsque je tentai un essai, tout ce que j'obtins fut un bruit de crécelle et une aiguille tournant follement vite...beaucoup trop vite pour que ca marche. Jamais ce gadget ne fonctionna, et c'est là ma plus cruelle déception en matière de souvenirs pifophiles (si l'on excepte la disparition du journal bien entendu). Bien des années plus tard, le site "pif-collection" me libéra enfin de tout sentiment de culpabilité en m'apprenant que l'assemblage ultra-délicat de ce gadget n'ouvrait aucun droit à l'erreur et qu'il était donc légitime, sans l'aide d'un adulte, de s'être planté. Dont acte. Voilà, pas forcément très gai, mais je ne dois pas être le seul ! Pif c'était cela aussi parfois, des gadgets pas toujours simples voire pas
toujours totalement au point."

BLANCHET Jean-Paul

Nous vous rappelons le principe de cette rubbrique, si vous aimez ce site, prenez quelques instants pour répondre à cet appel :

"Décrivez-nous un ou plusieurs souvenirs d'un gadget précis (hormis les pois sauteurs ou Pifises, ce ne serait pas assez original), nous le - ou les - publierons sur le site dans cette rubrique."

Vous n'avez pas nécessairement besoin d'en écrire trop long, à vous de voir. Nous avons tous des anecdotes, des émotions, et autres fou-rires à faire partager.

Si chacun de vous nous envoyait au moins un souvenir, nous aurions là de quoi fournir une nouvelle rubrique, pour le plaisir de tous les visiteurs.

Envoyez vos "souvenir de gadget" à la rédaction : la rédaction de Pif-Collection.com

12-06 - news n°256

Les couvertures de Motti

couverture du numéro de Pif-Gadget export n°O et 100% Spécial Comique paru en février 1980
la couverture du Pif-Gadget export n°O

Michel MOTTI est né le 7 novembre 1934, il entreprend sa carrière de dessinateur de bandes dessinées dans le journal de Spirou à la fin des années 60, pour lequel il crée la série "Le Petit Roy Prosper", "Nicolas et Nicolette" et "Mucheroum". Ce n'est qu'en 1969 qu'il commence sa collaboration pour Pif-Gadget, il dessine alors - gloire suprême - le personnage de Pif et fait partie du club restreint des dessinateurs du fameux chien. En 1978, il passe chez Disney pour y dessiner des aventures de Donald, Mickey pour le Le Journal de Mickey. Pour les éditions Vaillant, il reprend les personnages de "Placid et Muzo" laissés par Jacques NICOLAOU.

Michel MOTTI fait partie de ces dessinateurs qui ont marqué le dessin du personnage de Pif, il est également l'auteur de très nombreuses couvertures de publications comme celles de Pif Super Comique Spécial et Pif Super Comique. Christophe MENIER nous a fait parvenir deux de ces couvertures issues des dessins originaux. Le premier concerne le numéro Pif-Gadget export n°O et Pif-Gadget 100% Comique de février 1980, la seconde a été utilisée pour le numéro de Pif Parade Comique.

le dessin original de Michel MOTTI
la couverture du Pif Parade Comique n°8

Les couvertures de Motti (suite)

couverture du numéro de Pif Super Comique Spécial n°28

Michel MOTTI est devenu le spécialité des couvertures des publications de Vaillant, on le retrouve dans les collections de Pif Parade Comique, Pif Super Comique et Pif Super Comique Spécial. Il excelle dans cet exercice et nous a réalisé de très belles couvertures comme celle ci-dessus issue du n°28 de Pif Super Comique. Les personnages sont bien campés, la composition de l'image est réussie, les visages soignés, une couverture à regarder. Quel talent ce MOTTI !

Nous aurons très prochainement l'occasion de vous en montrer de nombreuses sur le site.

Souvenirs, souvenirs...

Nous lançons dès aujourd'hui une grande opération de sondage auprès de vous chers visiteurs. Si vous aimez ce site, prenez quelques instants pour répondre à cet appel.

Ce sondage consiste tout simplement en une participation au site, à travers vos souvenirs :

"Décrivez-nous un ou plusieurs souvenirs d'un gadget précis (hormis les pois sauteurs ou Pifises, ce ne serait pas assez original), nous le - ou les - publierons sur le site dans cette rubrique."

Vous n'avez pas nécessairement besoin d'en écrire trop long, à vous de voir. Nous avons tous des anecdotes, des émotions, et autres fou-rires à faire partager.

Si chacun de vous nous envoyait au moins un souvenir, nous aurions là de quoi fournir une nouvelle rubrique, pour le plaisir de tous les visiteurs.

Envoyez vos "souvenir de gadget" à la rédaction : la rédaction de Pif-Collection.com

Le courrier des lecteurs

De vous à nous, aujourd'hui dans le courrier des lecteurs de Pif-Collection, voici de une sélection de belles lettres de lecteurs du livre de Richard MEDIONI, ainsi que des souvenirs de Pif-Gadget.

"J'ai un gros problème : je n'arrive pas a trouver des reproches ou des aspects négatifs, tant j'ai adoré la lecture du livre. Je ne vais donc qu¹en dire du bien : D'abord, un coup de chapeau à la présentation : ce format est tout bonnement épatant ! et quel bonheur que cette couverture rouge vif et ce titre géant de « pif et son gadget surprise » qui nous rappelle tant de bons moments !
Il aurait été facile de prendre le personnage de Pif pour illustrer la couverture avec en fond une photo de gadgets empilés, au lieu de ça, tu as choisi Corinne et Jeannot qui lors des premières années terminaient en beauté le journal. Chouette idée qui réjouit mon coeur de fan. Un autre point jouissif est le coté « épais » du bouquin : on a plaisir a le tenir en main et on a le sentiment d'en avoir pour son argent, ce qui est le cas : ce livre ne se lit pas en 5 minutes même pour les lecteurs de « côté coulisses ». Le contenu est une somme d’informations sur un sujet ignoré de la presse encyclopédique bd : enfin un ouvrage sur la genèse de Pif-gadget à placer à coté des essais pléthoriques sur Pilote, Spirou et Tintin. Gros point fort : les révélations sur les dessinateurs spécifiques au journal dont on ne connaît que peu de choses comme Martin Sievres, Nicolaou, Nortier, Cezard ou Forton. Et puis le reste : la vie quotidienne de la rédaction, les grandes joies (découvrir Pratt !) et les déceptions (rater Don Martin qui émigra un temps à Pilote), l¹excitation qui devait être permanente lors de la recherche (et la découverte) des nouveaux gadgets etc. Sans oublier le gros travail de notre ami Marianno sur les 240 numéros. Tout cela est forcément un grand bonheur car la période analysée est de loin la meilleure du journal : les premiers gadgets sont extraordinaires (il faut coller, découper, faire preuve d'imagination et pugnacité pour qu'ils fonctionnent) alors que plus tard la revue comportera des gadgets plastique tout faits, au-revoir le charme, bonjour la pochette surprise ! Quand aux bd, là encore par rapport aux années suivantes, nous avons le droit au top du top avec Rahan, Corto Maltese, les Tristus et les Rigolus, la jungle en folie ou Horace pour ne parler que des séries nouvelles, le tout sans remplissage et sans rééditions continuelles.

Merci donc pour ce plongeon dans l'univers « Pifien » et quel dommage que tu aies quitté le navire car après toi (et je le pense sincèrement) le déclin s'est installé."

Pascal Authenac

"Ce petit mot pour vous remercier de votre superbe témoignage sur le journal de Pif. Né à Dugny (93), j'ai été «nourri» des petits formats (chez le coiffeur) et de Pif (à la maison si j'avais bien travaillé la semaine). Quand je vois le formidable travail de sélection, d'invention et de ténacité
dans la qualité des histoires et des dessins, eh bien c'est en fait grâce à vous que je dois d'être aujourd'hui toujours aussi mordu de bandes dessinées en 2003 (tous azimuts ou tout azimut ? ­ on s'en moque). J'ai toujours été collectionneur de B.D. presse (et jamais d'albums); j'ai toujours aimé le noir et blanc et rarement la couleur. C'est certainement grâce à Pif et ses superbes pages de Rahan, Docteur Justice. À l'époque, je ne voyais pas du tout le côté politique mais plutôt la morale, la droiture, l¹exemplarité des héros. Je me souviens des premiers Corto Maltese, des inventives pages de M. le magicien, Nestor et compagnie, de Docteur Justice. C'est depuis peu que je revisite Vaillant et que je reconstitue ainsi l'antériorité, l'héritage. Il va falloir également que je complète les
quelques Pif que j'ai pu conserver de ces années où sans télévision, CD, cinéma (seulement deux fois par an!) j'ai pu rêver, me divertir, me passionner. Donc bravo pour ce boulot de rédacteur. Quel dommage que Pif ait été aux mains de «?» inqualifiables (comment oser «couler» Pif!?).
Dernier point, je suis également collectionneur «acharné» de planches originales. Décidément, quelle passion vous m'avez donnée ! Je crois ne pas être le seul dans ce cas, alors, vous n'avez pas à regretter tout ce boulot ! Du lointain de mon enfance de banlieusard, merci !"

François Martinez

11-06 - news n°255

S.O.S. gadgets inconnus

gadget inconu A

Sylvain MUNDSCHAU nous soumet à nouveau des gadgets inconnus, il aimerait bien les identifier afin de leur attribuer une publication. A vous de jouer !

gadget inconu B gadget inconu C

gadget inconu D

Il y a à gagner un véritable gadget à tirage limité, pour le premier lecteur qui donnera la bonne réponse !

Festival

Laurent ALAIS nous signale que les samedi 13 et dimanche 14 septembre aura lieu à Plan de Cuques près de Marseille un festival BD. Seront présents des dessinateurs de talent dont : Kamb, Mitton, Gaudelette, Albert WEINBERG, Rodrigue, Molinari réunis autour de Windenlocher qui fête ses 50 ans.

La liste des Pif-Gadget
Pif-Gadget n°1033
Pif-Gadget n°1038
Pif-Gadget n°1045

Poursuivons notre référencement de la collection des Pif-Gadget en nous attaquant aujourd'hui à la tranche des numéros 1026 à 1050 couvrant la période de la mi-novembre 1988 au début mai 1989. Vous y retrouverez la première de couverture, le nom et le descriptif du gadget, des annotations concernant le numéro...

Cette période ne verra pratiquement aucune véritable création au niveau des gadgets, si l'on excepte le mini-livre "Agenda Jeu 89" (n°1032) et la broche Pif doré (n°1038). En effet, les rééditions côtoient les gadgets issus d'achats à l'étranger (comme l'Italie), les gadgets en provenance d'Asie (bébettes molles, robots transformables), les gadgets alimentaires (Tubble Flash)...

Les collectionneurs Rahan noteront plus particulièrement deux gadgets, le collier de Rahan (n°1033) et surtout le coutelas (n°1045). Les rééditions respectives des numéros 0 et 1 de la première série des fascicules Rahan de 1971 et 1972. Concernant le coutelas, il s'agit là de la première apparition de ce gadget dans le journal Pif-Gadget, soit 17 ans après le numéro 1 de Rahan !

Il ne faudrait pas oublier malgré tout les opérations telle que celle patronnée avec l'Unicef (les osselets) ou celle en faveur de "Liberté, égalité, fraternité pour tous les enfants du monde".

A propos de cette opération, nous vous présentons la version "internationale", autrement dit l'édition B destinée à l'export. Ce numéro 1033B prsente une différence au niveau du slogan qui devient : "tous les enfants ont des droits".

La liste des Pif-Gadget : les numéros du 1026 au 1050

Allez, dans moins de 200 numéros, la totalité des numéros sera mise en ligne.