News
20-06-03

21/22-06-03

23-06-03
Si vous avez manqué la news du 34ème anniversaire : news spéciale anniversaire
Si vous avez manqué la news de la sortie du livre : Pif-Gadget le livre

23-06 - news n°265

Gadget monté

l'appareil-photo Pif-Gadget

Après vous avoir montré l'appareil-photo DIANA (cf. News du 17-06 n°260), offert par Pif-Gadget contre 8 bons découpés dans le journal, nous revenons sur celui que tout le monde connaît. Distribué dans les Pif-Gadget n°166 et 372, Cet appareil-photo fait partie des plus impressionnants des gadgets de Pif.

la grappe côté pile
la grappe côté face

Pascal LELOUP et son ami photographe ont voulu le monter pour vous, voici le reportage de ce grand retour dans le passé, ces instants magiques où nous montions nos gadgets...

Dénicher ce gadget en état neuf n'est pas si difficile en comparaison avec l'exploit de retrouver une pellicule, cela est devenu, semble-t-il, mission impossible à Paris. Ils ont réussi à mettre la main sur les derniers qui circulaient, ce boîtier Instamatic a malheureusement définitivement disparu.

les éléments dégrappés
une pellicule rescapée

Après avoir dégrappés soigneusement les pièces, un bon coup de lime est nécessaire pour enlever les bavures de plastique. Pour le montage, la notice est suffisamment explicative pour ne pas se tromper.

la notice de l'appareil-photo

L'élastique vient maintenir l'ensemble, ce morceau de caoutchouc disgracieux qui caractérise sa silhouette.

la pellicule intégrée à l'appareil-photo
l'appareil-photo vu de dessus

Voilà l'appareil-photo de Pif-Gadget terminé et prêt à l'emploi. Dommage que les pellicules sont largement périmées et donc inutilisables...

Pascal, donne-nous de tes nouvelles !

A la recherche des messages disparus (on le répète)

Ce n'est pas une aventure, mais une mésaventure qui nous est arrivée à Pif-Collection, un mois et demi de messages email évanouis en un instant. Les messages envoyés à Pif-Collection ont littéralement disparu et nous pouvons pas vous répondre. Ainsi, si vous avez envoyé un email à notre intention entre le 6 mai et le 21 juin, n'hésitez-pas à nous le renvoyer tel quel ! Merci par avance.

Un document exclusif !

Nous profitons cet article sur le montage de ce célèbre appareil-photo, pour vous montrer un document exclusif, la première photo couleur prise avec le prototype du gadget !

Cette photo anodine a été prise le 16 mars 1972 avec les nouvelles lentilles qui allaient équiper le gadget définitif. Ces lentilles qui sont la clef de la réussite de ce gadget. Jugez-en par vous même.

photo prise le 16 mars 1972 avec les nouvelles lentilles

Evidemment il serait intéressant d'avoir l'avis d'un photographe. Si vous avez une commentaire à amener à la photo, n'hésitez-pas à nous écrire.

Ce document provient des archives du journal et nous aurons certainement l'occasion de vous montrer les premiers clichés en noir et blanc...

 

Faites de la musique avec Pif-Gadget (suite)

Le week-end a été musical, la news du 21/22 était consacrée à la musique, mais la news était incomplète : il manquait entre autres deux gadgets importants. Nous nous excusons pour cette erreur et nous plaidons coupable, il n'est pas toujours facile de créer une news qui se respecte par jour... Nous avons donc complété cette rubrique, vous pouvez lire ou relire cette news ci-dessous.

21/22-06 - news n°264

Faites de la musique avec Pif-Gadget

Ce week-end, c'est la fête de la musique, le moment pour faire un panorama rapide des gadgets musicaux offerts dans Pif-Gadget. Nous ne parlerons pas volontairement des autres publications satellites.

Appellons un "gadget musical", un gadget qui est capable de jouer des notes de musique.

La première apparition d'un tel gadget intervient au n°103 de Pif-Gadget de février 1971, avec un véritable harmonica - à 8 notes - de la forme d'un haricot prêt à l'emploi. Ce gadget est estampillé "Pif". Des exercices étaient fournis avec le journal.

l'harmonica du n°103 de Pif-Gadget

Avec le n°135 de Pif-Gadget de septembre 1971, l'hebdomadaire offre une "flûte de pan" en plastique bicolore (rouge et jaune). Il ne faut pas confondre ce gadget avec la flûte de pan fournie avec le Pif-Gadget 100% Comique n°210 d'octobre 1982, qui était de couleur crême et rouge et estampillée "Plein Jeu" (issue du stock de cette publication éphémère).

l'harmonica du n°135 de Pif-Gadget

Moins d'un an plus tard, avec le n°177 de Pif-Gadget du 10 juillet 1972, le gadget offert s'appelait "le kazoo", Il s'agissait d'un petit instrument de musique à vent qui utilise une membrane.

le kazoo du n°177 de Pif-Gadget

Un kazoo désigne un instrument se plaçant devant la bouche et permettant de modifier le son de la voix par la mise en vibration d'une feuille mince. Ce gadget sera repris dans le numéro 442 de septembre 1977.

kazoo métallique fabriqué en série

Annie CORDY a immortalisé cet instrument dans une de ses chansons : "le kazou".

publicité parue dans Pif-Gadget n°525

Mais s'agit-il vraiment d'un instrument, dans la mesure où il ne génère par lui-même aucun son ni ne le module mais ne fait que modifier le timbre de la voix ?

Le deuxième gadget musical arrive avec le n°184 en mars 1972, sous le nom de "zyglotron à coulisses". Il s'agissait d'une sorte d'instrument de musique composé d'un tube-sifflet et d'un autre tube-piston qui, en coulissant, permettait de jouer des notes de musique ou encore d'imiter des sons (locomotive, bateau dans la brume...).

En mars 1975, le journal offre en gadget "l'oktavia" une sorte de petit instrument à vent, dans lequel on souffle, muni de huit touches pour les notes, un gadget qui n'est pas estampillé "Pif". Il est de fabrication allemande et il s'agit d'un achat de gadget et non d'une création.

Il faudra attendre le 20 novembre 1976, avec le n° 402, pour voir apparaître le premier instrument digne de ce nom avec "l'ocarina". Il ne s'agit en fait d'une reproduction en plastique moulé d'un instrument de musique à vent inventé en 1853. L'ocarina, flûte «à bocal» de 8 à 10 trous a été inventé il y a 150 ans par Giuseppe Donati (1836-1925), boulanger-patissier et musicien amateur, en Italie. "Ocarina" signifie «petite oie». Mais la tradition de sifflets à hauteurs variable remonte au moins à l'antiquité ; il y a des témoignages tant en Chine qu'aux Indes, ou en Amérique du Sud.

Ocarina moderne

L'ocarina est traditionnellement en terre suite, mais on en trouve en porcelaine et en métal. Cet instrument est prétexte à des réalisations artistiques variées, il peut prendre la forme d'animaux ou de personnages en volume.

Ce gadget a profité d'une grosse opération lors de la sortie du disque souple dans le n°401 de Pif-Gadget. Le gadget avait une sa pochette, il s'agissait d'un 33T de la taille d'un 45T avec comme principal interprète Gaston (émule des "Compagnons de la Chanson") jouant de son ocarina.

Une version pour le commerce avec le livret pour apprendre à jouer de l'ocarina.

Nous évitons de parler de tous les gadgets sonores mais non musicaux et nous finissons ainsi notre tour d'horizon par le Pif-Gadget n°1107 du 19 juin 1990, à quelques jours de la fête de la musique.

Le gadget était double, un harmonica de la marque "Bontempi" ainsi que "le fun vibrato". L'harmonica était en plastique, bicolore et estampillé "Bontempi". Le deuxième gadget représente une sorte de "clochette" en plastique. Celui-ci était fabriqué en Italie par Niagara, vous pouvez retrouver ce gadget dans leur catalogue de 2002, disponible à la vente sur le web. Allez faire un tour à ce sujet à la rubrique mise à jour : les faux-gadgets

A la recherche des messages disparus

Ce n'est pas une aventure, mais une mésaventure qui nous est arrivée à Pif-Collection, un mois et demi de messages email évanouis en un instant. Les messages envoyés à Pif-Collection ont littéralement disparu et nous sommes très embêtés pour vous répondre. Ainsi, si vous avez envoyé un email à notre intention entre le 6 mai et le 21 juin, n'hésitez-pas à nous le renvoyer tel quel ! Merci par avance.

Des inédits de Mandryka

Si vous souhaitez accéder à cette vingtaine de dessins dont certains sont datés de 1972, il faut se rendre sur la version web du journal de Spirou : Spirou.com.

C'est dans la "poubelle que vous découvrirez "quelques images de son univers surréaliste fait de son tendre trait". Dans la version papier, retrouvez aussi chaque semaine la nouvelle série de Mandryka : "Cybertimes".

20-06 - news n°263 - spéciale "rien sur Pif !"

Ce n'est pas une grève, c'est un hasard, dans l'actualité de Pif aujourd'hui, il n'y avait rien à signaler, par contre, ses revues concurrentes sont à l'honneur. C'est pourquoi cette news leur est consacrée. Mais, n'hésitez-pas à faire vivre votre site, envoyez-nous vos souvenirs de gadgets, vos scans, vos coups de gueule, votre opinion pour une éventuelle reprise, vos critiques... Mille et une raison pour participer à l'actualité de Pif et de son univers sur le web !

Pilote, le retour !

Il est arrivé le nouveau Pilote !

Depuis le 19 juin, vous pouvez retrouver une publication historique, disparue depuis 1990 : Pilote ! Il ne s'agit que d'un retour éphémère selon les éditions Dargaud mais aurait-on le droit de ne pas relancer l'aventure, si ce numéro exceptionnel se mettait à marcher et à trouver son public ?

L'affiche réunit tout de même une soixantaine d'auteurs, dessinateurs et scénaristes de la belle époque, un numéro spécial et exceptionnel, effectivement.

Voici un extrait de l'édito :

"En trente ans d'existence, le magazine, curieux, iconoclaste et inspiré, a accueilli dans sa rédaction et révélé les plus grands noms de la bande dessinée moderne. Il a cessé de paraître, mais ses auteurs n'ont cessé de créer ; et d'inspirer beaucoup d'autres artistes, scénaristes ou dessinateurs. (...) Plus de quarante ans après et quelques milliers de pages plus tard, l'esprit de Pilote souffle toujours. (...) Pourquoi ce numéro exceptionnel ? Pour résumer 30 ans d'Histoire ? Impossible, voire inutile. Simplement, certains journaux sont comme les vrais amis, éternels. Et rien n'interdit de se faire plaisir. Pilote, le journal qui s'amuse à revenir."

Dans Pif-Gadget il y avait aussi des auteurs de talents, et l'esprit Pif-Gadget souffle encore aussi et il est vrai que "rien n'interdit de se faire plaisir". Aurons-nous un jour, nous aussi, la possibilité d'avoir dans nos mains un numéro exceptionnel de Pif-Gadget, même seulement l'espace d'un numéro ?..

Voilà la liste des rubriques et auteurs réunis dans ce numéro :

ALEXIS, AYMOND, BD ET CINÉ, BENACQUISTA, BERTHET, BERTRAND, BIGNON, BILAL, BINET, BLAIN, BLANC- DUMONT, BLUEBERRY LE MAGNIFIQUE, BOUTAVANT, BRAVO, BRETÉCHER, BRETT, CABU, CAUVIN, CAZA, CESTAC, CHABAT, CHARLIER, CHRISTIN,
CORTEGIANNI, DAVID B., DIAZ CANALES, DRUILLET, F'MURRR, FRED, FROIDEVAL,
GERRA, GIRAUD, GOSCINNY Anne, GOSCINNY René, GOTLIB, GREG, GUARNIDO,
GUIBERT, GUILLAUME Marie-Ange, GWEN, HERLÉ, JUILLARD, KRASSINSKY, L'ESPRIT PILOTE
EN 50 ALBUMS, LACROIX, LARCENET, LAUZIER, MANDRYKA, MEZIÈRES, MORRIS, MULATIER, NOS ANNÉES PILOTE, PARRAS, PÉTILLON, QUIZZ BD, REISER, RETIF, RODOLPHE, SATRAPI, SATTOUF, SFAR, SOLÉ, TRONDHEIM, VEHLMANN, VIDAL, WIDENLOCHER, YANN et enfin ZEP !

Signalons enfin que ce numéro est publié avec le partenariat historique de RTL, et c'est SOLE qui a eu le privilège de dessiner la couverture de ce numéro, un dessin à la hauteur de l'événement !

Pascal AUTHENAC a été le premier à nous communiquer ses impressions :

"je viens d'acheter le numéro unique de Pilote : un beau numéro ou l'on (re)trouve (parmi les auteurs de notre journal bien-aimé) Gotlib, Greg et Mandryka. Il s'agit malheureusement de reprises. Le grand absent reste Tabary : 128 pages et pas un mot sur l'auteur de "Valentin le vagabond", le scénariste de "Buck Gallo" et bien sûr le dessinateur d'Iznogoud ! Sans oublier les travaux (illustrations, bd et couvertures ) de Peter Glay, alias Pierre, le deuxième frère de Jean Tabary... Injuste !"

Vous pouvez avoir une aperçu de ce numéro sur le site de Dargaud.

En vente depuis le 19 juin au prix de 7 euros en France et Belgique.

Le Journal de Mickey, le site !

Parmi les autres hebdomadaires concurrents de Pif-Gadget, il y avait notamment le Journal de Mickey.

Le site de ce webmaster anonyme a patiemment scanné des couvertures du journal, annoté des observations, listé des histoires... Son JDM (Journal De Mickey) est fort agréable avec une documentation de qualité, comme on les aime.

Nous lui avons demandé de nous parler de son site :

"Ce site n'a d'autre ambition que celle de garder une trace électronique du passage de ce fantastique périodique qui a procuré (et procure encore) des heures et des heures de lecture et d'émerveillement à des générations d'amateurs de BD.

On rêverait de la même chose pour Pif-Gadget et Vaillant...

Le site s'articule selon 3 axes : les couvertures (albums + hebdos), le contenu détaillé de chaque hebdo (avec un zoom sur telle ou telle série 'à suivre' particulièrement intéressante), les plus ou les insolites (anecdotes, gadgets, parution, couvertures 'bis', ...). La gande difficulté de ce site réside dans la volumétrie du matériel : il existe à ce jour 2661 n° du JDM (et ça augmente toutes les semaines). Même si je vise, dans un premier temps, les 2000 premiers n°, je n'en suis aujourd'hui qu'à 25/30% de scans et 5% d'indexation détaillée de chaque hebdo. Néanmoins, j'aime aller au bout des choses et je sais que je terminerai ce site car je ne me suis pas fixé de limite de temps. La vie d'un site nécessite du temps, que je ne possède qu'en faible quantité aujourd'hui (vie de famille oblige !) : le site va donc évoluer paisiblement, au rythme de 6 à 8 mises à jour par an, jamais plus car je ne veux pas devenir esclave de cette passion. Depuis que le site est référencé dans le club des sites BD, je commence à recevoir des commentaires et des conseils, motivation supplémentaire pour continuer !

un site très agréable à parcourir...

Je privilégie aujourd'hui le coté 'visuel' du site : scan des couvertures , car c'est souvent par le souvenir de telle ou telle image que les surfers se rappellent avoir lu le JDM.
L'indexation (le contenu détaillé, page par page de chaque JDM) intéresse sans doute moins la majorité des lecteurs et cible sans doute plus la population 'collectionneur-expert' : je me réserve donc cette tâche (colossale en fait car cela représente près de 100 000 pages) pour plus tard. Et 'Saint-Graal' de ce recensement : mettre en correspondance les histoires françaises avec les versions originales outre-atlantique (ce qui supposerait avoir accès à l'équivalent du JDM aux USA) : ma retraite, même si la date de départ s'éloigne, risque d'être bien occupée (pour info, j'ai 38 ans !). La prochaine version du site (Juillet ??) fera d'ailleurs la part belle aux couvertures des comics US dont sont issues certaines du JDM.

Certaines rubriques sont à l'état de projet : bibliographie, l'histoire du trimestre (au hasard, une histoire complète scannée, changeant tous les trimestres)..."

Son travail de galérien permettra d'avoir une vraie base de données sur le Journal de Mickey. Il est le premier à avoir entrepris ce travail de cette manière. Ah... Si quelqu'un avait le courage de s'attaquer à la base de données de Pif-Gadget/Vaillant...

Si au milieu de vos Pif vous avez gardé un souvenir pour cet hebdomadaire, allez faire un tour sur le site : le JDM

Picsou Magazine, le site !

Si l'on parle du Journal de Mickey, on ne peut omettre de parler de Picsou Magazine...

C'est en parcourant le site JDM que nous avons découvert le lien vers un site : Picsou Man. Là aussi vous retrouverez bon nombre d'informations sur cette autre publication publiée pour Walt Disney, des listes détaillées, des téléchargements, des dossiers...

Vous aurez notamment l'occasion en fouillant dans la rubrique des cadeaux, de découvrir certains gadgets offerts dans le mensuel. Avec surprise, vous trouverez des reprises de gadgets de Pif. Dans le numéro 201, le cadeau (on ne disait pas gadget) consistait en une "boîte à oeufs carrés". Réplique du gadget la "machine à faire les oeufs carrés" ? Non, car celui-ci était en carton ! Obtenait-on les mêmes résultats ? Cela n'est pas mentionné... On notera aussi le sachet de "cristaux magiques" (n°12 de février 1973) qui ressemble aux "cristaux" de Pif-Gadget ainsi que le périscope (n°369 d'octobre 2002) prêt à l'emploi et autres jeux de cartes...

Finalement, nous pouvons pas réussi à ne pas parler de Pif...

19-06 - news n°262 - spéciale Jacques KAMB

Le retour de Dicentim !

Dicentim le petit franc est de retour dans "Bougre de Gong" un nouvel album tout en couleurs qui vient de paraître aux éditions Daric.

Les aventures de Dicentim ont débuté dans l'hebdomadaire Pif-Gadget (n°251/1489) du 12 décembre 1973 et se sont poursuivies avec une belle régularité jusqu'en 1988 (n°1001/2239). Puis, ce sont les rééditions qui ont pris le relais jusqu'à la fin du journal en 1993.

La série débute avec des histoires en une planche, puis à partir du numéro 315 elle sont publiées sous forme de récits complets, au nombre de pages variables. Le petit guerrier a eu aussi son propre titre en éditions de poche de 1977 à 1980.

Un premier album de Dicentim intitulé "La clef d’or d’Inator" sort en 1986 aux éditions Messidor-La Farandole. Un récit complet de 40 pages qui nous fait découvrir une aventure à la fois comique, féérique et pleine de rebondissements.

Le nouvel album "Bougre de Gong", qui a pour sous-titre Petite chronique de Poilenville, nous propose de faire un voyage dans le moyen âge. L'histoire se déroule à Poilenville, la cité du fort sympathique roi fainéant Poilempogne. Dicentim le petit franc est un petit bonhomme vif et malin, qui déjoue les sinistres projets de complots du volumineux capitaine des gardes Bougredane. Par la ruse et l'intelligence, le petit Dicentim parvient toujours à ridiculiser son ennemi juré, qui rêve de faire la loi à la cour du roi.

Dicentim le petit franc est de retour dans "Bougre de Gong"

Dicentim est l'auteur de la très célèbre devise «Bougredane et bougredandouille ne font qu'un» qu'il prononce en conclusion de beaucoup d'aventures. D'autres personnages annexes ont aussi un rôle important comme le savant Cogitus, Débilus, le grand Chambellan, Paleron le grand argentier; et d'augustes visiteurs tels l'empereur Charlemagne ou Tristanlaire roi des Pamarans.

Cet album comporte une compilation de récits prépubliés dans Pif-Gadget. Les textes et les couleurs sont complètement relookés, ainsi que les bandeaux qui sont entièrement refaits pour assurer l'unité dans l'histoire.

Des nouvelles de Jacques KAMB...


Photo et interview de Jacques Kamb par © Frédéric Maye

Une interview que nous devons à Frédéric MAYE, un fan de Jacques KAMB.

F.M. : Pour quelles raisons, sortez-vous un nouvel album de Dicentim ?

« Au cours de récents festivals B.D où j'étais invité, la question du manque d'albums de mes récits m'avait été posée. J'ai pu me rendre compte de l'impact que le personnage de Dicentim avait laissé dans la mémoire de nombreux anciens lecteurs.

C'est au cours d'un salon près de Marseille que j'ai rencontré Behem, auteur d'une série d'albums sur les aventures de Mékaly, éditée dans sa propre maison d'éditions Daric. Il avait l'intention de s'associer avec d'autres auteurs pour éditer de nouveaux titres d'albums, et c'est avec lui et Georges Ramaïoli (Zoulouland chez Soleil) que nous composons le nouveau catalogue ».

F.M. : Dicentim est-il votre personnage favori ?

« Au cours de ma carrière d'auteur et de dessinateur de B.D, j'ai imaginé de nombreux personnages tels que Pardaran, Zor et Mlouf ( sur un scénario de Jean Sanitas ), Couik l'oiseau préhistorique et bien plus tard Zup et son Vidéozip.

Mais c'est Dicentim qui par une parution de plus de quinze ans dans Pif, a pu s'implanter grâce à une ambiance et des personnages truculents, appréciés des lecteurs pour leurs aventures comiques constamment renouvelées. Ce qui fait que Dicentim est resté mon personnage favori et que j'ai eu grand plaisir à le faire revivre dans cet album, le premier de la série des «Bougres»».

F.M. : Avez-vous en projet un nouvel album ?

« Je travaille actuellement sur le suivant, dont je ne dévoile pas encore le titre, qui, bien entendu, commencera par … Bougre. Mais n'allons pas trop vite et dès à présent faisons connaissance avec celui qui sort et que j'aurai plaisir à dédicacer sous peu ».

Merci Monsieur Kamb de nous faire revivre l'une des meilleures B.D du journal de Pif.
J'invite tous ceux qui en doutent encore à découvrir Jacques Kamb. Je suis certain qu'ils seront étonnés et en redemanderont.

MAYE Frédéric

Bravo à ce nouveau venu qui nous a permis de rencontrer cet auteur incontournable de l'hebdomadaire Pif-Gadget

Pif-Gadget n°27

Notre ami Renaud PERI, le webmaster de "Pif-Gadget n°27", vient de frapper très fort sur son site !

Richard-Luron ou Gai-Médioni ? (vu sur Pif-Gadget n°27)

Il a tout bonnement demandé à Richard MEDIONI de lui commenter tout le numéro 27 de Pif-Gadget, le numéro fétiche de Renaud. Ainsi, vous pouvez désormais accéder à l'explication d'un ancien rédacteur en chef de Pif-Gadget, sur l'intégralité des pages de ce numéro paru le 25 août 1969. Ne manquez pas ces excellentes pages, l'actualité de Pif-Gadget c'est aussi sur Pif-Gadget n°27 ! Bravo Renaud !

18-06 - news n°261

Collection Pif Super Comique

Pif Super Comique n°1
Pif Super Comique n°22
Pif Super Comique n°37

Voici la suite et fin de notre tour d'horizon des deux publications à numérotation commune, les Pif Super Comique et Pif Super Comique Spécial.

Rappellons que chaque Pif Super Comique, est constitué - comme son nom l'indique - de récits complets comiques, des reprises de l'hebdomadaire. Sont présents les personnages suivants :

Chaque numéro comprend parfois des enquêtes de Ludo, des énigmes de Jean Richard, Monsieur Magie, ainsi qu'un journal des jeux, repris eux aussi de Pif-Gadget.

Aucun gadget n'a été inséré dans cette publication et les couvertures des Pif Super Comique sont pratiquement toutes signées par Michel MOTTI qui a réalisé là de superbes "tableaux" mettant en scène les personnages emblématiques de Pif-Gadget. Jacques TABARY a dessiné aussi bon nombre de sommaires. Même s'il s'agit de publications "récentes", moins recherchées de fait, elles présentent l'avantage de réunir de belles compilations de récits complets issus de Pif-Gadget, une sorte de "best-of".

Toutes ces publications ont toutes été imprimées dans les pays de l'est comme la Hongrie ou la Bulgarie ou la Roumanie. Pif Super Comique comprend 100 pages et 76 pages pour les Pif Super Comique Spécial.

Le dépôt légal correspond, dans la plupart des cas, à celui inscrit dans la publication, mais s'agissant de numéros fabriqués longtemps auparavant, il se peut qu'il y ait des décalages. Il n'est pas rare de constater que ce dépôt légal a été rajouté au dernier moment, visible à la différence de caractère ou inscrit à la main.

Avec ces 30 numéros de Pif Super Comique, voilà référencés les 56 numéros de ces deux séries qui n'en font qu'une. Etant très peu, voire pas du tout, collectionnés aujourd'hui, nous espérons que le fait de les avoir recensés, permettra de faire ressortir des greniers ces numéros et d'inciter les collectionneurs à s'y intéresser et de profiter de leur facilité à les dénicher.

Pour accéder à la page des Pif Super Comique :

la liste des Pif Super Comique

ou par le dossier sur ces deux publications :

Collection Pif Super Comique et Pif Super Comique Spécial

Le nouveau Rahan

Marc GROISNE nous annonce la sortie du nouvel album de "Rahan" en librairies, il l'a déjà dévoré et nous signale que cet album comprend un récit de 56 planches avec en fin d’album des rédactionnels "La naissance d’une BD…", "La naissance du dessin…", "La naissance de l’album…", et pour finir, en 4ème de couverture l'annonce du prochain album "Le secret de Solutré". A vos libraires !

La relance de Pif-Gadget selon...

Pour ou contre la relance de l'hebdomadaire Pif-Gadget, le débat reste ouvert et ne semble pas vous laisser insensible. Nous recevons souvent du courrier avec votre avis ou des questions sur cette relance ou non du journal. Certains échaffaudent des plans marketing, certains prônent la réédition de vieux numéros, d'autres prêchent une vraie nouvelle formule, Jérôme PORTAIL, lui, s'est intéressé aux lecteurs eux-mêmes, car finalement, Pif-Gadget aujourd'hui, quel avenir ?

"Si Pif-Gadget était relancé, que pourrions-nous y voir ? Au niveau de la sélection de dessinateurs, la politique de Pif Gadget était une bonne politique, dans le sens où il présentait tout un panache de petites BD, qui diversifiaient drôlement, mais pour ne pas non plus se cantoner à Pif et Hercule... Maintenant, je ne sais pas si l'on peut déjà reprendre d'anciennes histoires déjà parues dans Pif. Mais la nécessité de se tourner aujourd'hui vers d'autres et nouveaux dessinateurs me paraît assez évidente. Alors, une idée sur des dessinateurs ? Je ne sais trop, mais peut-on déjà faire intervenir des dessinateurs connus ? Déjà publiés ? Je pensais entre autre à l'exemple de "Titeuf", bon, peut-être un tantinet trop vulgaire pour Pif, quoique. C'est en tout cas une BD faisant bel et bien partie du présent. Et tout ceci relance évidemment le débat sur l'évolution des goûts et des couleurs tout au long des générations. Et la grande question se pose alors : Pif plairait-il encore au jour d'aujourd'hui ? Mais comment cela ? Le ciel présent ne serait donc plus clément, les temps auraient changés au point de ne plus être au rire et nos bambins seraient devenus d'irascibles perfectionnistes, ne jurant plus désormais que par la mode et la technologie ?... J'ai comme un vague doute, quand même. Non, je pense qu'il y a toujours un public pour Pif, je pense qu'il y a une ambiance, un certain contexte à rejouer. Il suffit pour ça de faire l'expérience avec les enfants d'aujourd'hui, sur ce que nous avons connu. Ils ont beau être difficiles, branchés et tout le toutim, n'empêche que lorsqu'on leur met sous le nez nos vieux films, (les Goonies, Les Gremlins, etc...), ainsi que nos vieilles BD, qui nous avaient marqués, nous étant mômes... On ne peut constater qu'une seule chose : la magie est toujours là ! L'âge ne compte pas et quand une chose est bonne, elle le demeure. Mais Pif était surtout l'avant-garde d'une certaine conception, d'une certaine idée de la fraternité et de l'égalité, le tout criblé d'un humour pétillant, bourré d'ingéniosité... En fait, je me souviens de Pif comme d'un petit botin à nous, avec un esprit très famille. Alors si vous voulez mon avis, oui ! Pif peut renaître sans devoir être réellement remanié. A méditer..."

Jérôme PORTAIL