News
12/13-07-03 14/15-07-03 16/17-07-03

16/17-07 - news n°284 - spéciale Roumanie

Histoires roumaines (1)

Un des membres de la rédaction de Pif-Collection est déjà allé en Roumanie en voyage humanitaire en 1991 deux ans après la chute du régime de Ceausescu, il a pu constater l'importance que jouait la France, historiquement et culturellement :

"Les roumains ont été très accueillants, tous rêvaient de venir vivre en France, c'était impressionnant de se rendre compte qu'ils connaissaient autant notre pays. J'ai rencontré un roumain à Bucarest qui m'a ouvert les tiroirs de la commode de sa chambre, il avait la collection de tous les rouges précieusement conservés ! Il avait appris à lire avec. Des numéros récents de Pif-Gadget pouvaient s'acheter au marché noir pour même pas un franc".

Voici un texte, retrouvé sur le site du sénat français qui explique la proximité franco-roumaine :

"La proximité de la France avec la Roumanie découle du rôle joué par Napoléon III dans la création de l'Etat roumain, puis du choix anti-allemand des deux pays durant la Première guerre mondiale. La proximité linguistique et culturelle est à son apogée entre les deux guerres mondiales, et Bucarest alors surnommé « le petit Paris ».

Malgré l'instauration du régime communiste, la diplomatie originale envers Moscou conduite par Ceaucescu séduit certains dirigeants occidentaux, dont le général de Gaulle, qui se rend en Roumanie au printemps 1968. Parallèlement à ces liens politiques et culturels, les relations économiques sont soutenues, notamment ,grâce à l'implantation en Roumanie d'usines de construction automobiles sous l'égide de la société Renault. Ces relations multiples, qui s'étaient considérablement altérées dans les années 1980, ont repris un nouvel essor avec le tournant de 1989." (source : senat.fr)

Sur la population totale de 22.500.000 de roumains, la francophonie se répartit ainsi 25 % de locuteurs, 2,2 millions d'apprenants, soit 50 % des effectifs scolarisés (contre 33 % pour l'anglais).

Histoires roumaines (2)

Pif-Gadget a été ainsi suivi et lu par beaucoup de roumains et cela se constatait dans le courrier des lecteurs et des petites annonces. Apèrs la chute du régime de Ceaucescu en 1989, les envois du journal purent redémarrer et dans le numéro 1095 de fin avril 1990, une rubrique "Cher Pif" était consacrée au courrier reçu de Roumanie. Voici une sélection de deux témoignages.

"Salut les Pifos ! Salut les Pifettes ! Cette semaine, nous allons laisser la place à pas copains et copines de Roumanie. J'ai reçu, en effet, quelques jours à peine après la chute du dictateur de ce pays, un courrier si abondant, si émouvant, que j'ai tenu à ce que vous en preniez connaissance.
Depuis de très nombreuses années, "Pif" n'était plus en vente en Roumanie ; et pourtant, il est toujours connu et aimé de tous ; les parents en parlaient à leurs enfants. de vieux exemplaires précieusement conservés étaient lus et relus... Aujourd'hui, Pif revient en Roumanie, et il en est vraiment très heureux."

PIF

"Je m'appelle Dan, et je suis un de tes plus fidèles lecteurs, ici, en Roumanie. "Pif" a été le compagnon de toute mon enfance (j'ai 21 ans maintenant). Grâce à lui, j'ai découvert la France, les Français... Grâce à lui,
j'ai appris la langue française. J'ai découvert beaucoup de choses dans Pif : des choses sérieuses, merveilleuses, gaies, un monde dans lequel je pouvais réver librement. Hélas, Pif a disparu depuis longtemps de nos kiosques... Ainsi, j'ai été privé de cette joie de lire Pif.

J'ai maintenant une collection de 300 numéros de Pif et de 15 de Rahan, que j'ai lus et relus, je les connais par coeur ! Pour nous, les Roumains, Pif a cessé d'exister depuis 1983. Vous vous rendez compte ! Je ne sais intime pas comment il est maintenant. Alors, Pif, tu existes ? Tu es vivant ? Je veux tellement te dire : "Salut ! Ça va ?!", m'amuser avec toi, avec Hercule, Placid et Muzo, Léonard. Les enfants de Roumanie ont le droit, maintenant, de te connaître en liberté ! Souvenez-vous, mes amis français, de la main de Pif, sur laquelle était écrit : "Je un suis un enfant du monde"... J'ai tellement de choses à vous dire l Salut la France et les copains, l'amitié est de retour entre nous ! Vive la liberté, la joie et le plaisir de rire !"

Dan C...

"Ce dessin m'a aie envoyé par Tudor F.... Il représente Pif assailli par le dictateur Ceausescu. Alors, voici le message que je voudrais vous lancer, à vous tous les Pifos : Répondez nombreux a tous vos copains de Roumanie. lis parlent formidablement bien le français et seraient très heureux d'avoir des correspondants. Je sais que. la encore, je peux compter sur vous. Bisous à tous et à bientôt."

Histoires roumaines(3)

Il y a de cela quelques jours, le compteur de visites de Pif-Collection a explosé à cause de la publication d'un article sur un site d'informations roumain. Nous vous épargnerons la traduction, beaucoup d'erreurs ont écrites mais il a eu le mérite de faire découvrir le site à de nombreux roumains. Le journal s'appelle "Evenimentul Zileil" (L'Événement du jour), et l'article est paru le 1er juillet. (suivez cette adresse)

Nos amis roumains ont une place toute particulière dans le cœur des Pifophiles.
En Roumanie, en effet, Vaillant puis Pif Gadget déchaînèrent les passions pour deux raisons: le cousinage de nos langues et le fait que ces journaux français étaient les seuls à parvenir en masse dans un pays où la presse pour la jeunesse était particulièrement indigeste et souffrait d’une absence presque totale de bandes dessinées.

Depuis la sortie du livre "Pif Gadget, la véritable histoire", je suis entré en contact avec de nombreux Roumains, dont certains vivent aujourd’hui en France. C’est le cas de Vladimir Mihai Pacuraru, qui m’a fait le plaisir de me rendre visite.

L’histoire de sa famille est intimement liée aux Éditions Vaillant. Tout commence par la passion du grand-père de Vladimir qui découvre Vaillant après la guerre, chez lui en Transylvanie. Les numéros qui parviennent en Roumanie sont alors rares et, comme il a pour passion la reliure, il relie de façon artisanale ces numéros afin que son fils Dan-Constantin puisse un jour les consulter sans les abîmer.
Dan-Constantin découvre donc les Vaillant reliés de son papa et devient tout naturellement lecteur et collectionneur de Pif Gadget dès sa sortie en 1969.
Dès que son fils Vladimir est en âge de lire, Dan-Constantin décide de lui apprendre le français uniquement en utilisant les Pif Gadget collectionnés.
«Mon père m’installait sur ces genoux, ouvrait le Pif Gadget et il me traduisait les bulles une à une, et moi je mémorisais les mots que je lisais.»
Et c’est donc tout naturellement que Vladimir a décidé de s’installer à Paris voici deux ans. Il a 25 ans et entame une carrière d’informaticien.
Son père et sa mère viendront pour la première fois en France en août et il est inutile de vous dire le plaisir que j’aurai à les recevoir avec d’autres amis de Pif-Collection.

Richard Medioni

Les Rahan n°13

Après la folie du Rahan n°35, en raison de son tirage limité de 1500 exemplaires, nous allons vous signaler, ce qui à moindre échelle, devrait être la nouvelle recherche active des collectionneurs de Rahan.

Figurez-vous que nous avons découvert que le numéro 13 de la première série avait connu deux, voire trois couvertures différentes... à cause de son prix !..

Evidemment, ce n'est pas facile au premier coup d'oeil pour s'en apercevoir, mais si on les présente côte à côte cela saute au yeux, soit le prix est de 6F avec un autocollant apposé sur la couverture (ci-dessous à gauche), soit le prix de 6F est imprimé sur la couverture (ci-dessous à droite). En apparence, tous ces numéros sont semblables, les trois ont été imprimés en Roumanie par Cipex. Cela n'a rien à voir avec la news spéciale d'aujourd'hui, mais l'information devrait intéresser tous les collectionneurs - et ils sont nombreux - de Rahan.

la version Rahan 6F avec autocollant
la version Rahan 6F sans autocollant

En y regardant de plus près...

la version Rahan 6F avec autocollant
la version Rahan 6F sans autocollant
la version Rahan 5F sans autocollant

Et que penser de la version à 5F ? A-t-elle circulé ou bien est-ce un numéro qui a perdu son autocollant ?

la couverture au prix de 5F sans autocollant

S'agirait-il d'un essai de prix ? Peu probable, en attendant de découvrir un document qui nous confime la bonne version, nous penchons, pour notre part, pour une réimpression en toute hâte de nouvelles couvertures au bon prix, avec utilisation du stock à "5 F" avec un autocollant appliqué pour en rectifier le prix. En effet, le budget 1975 annonçait une hausse de prix à compter du n°14, elle aura du être avancée malheureusement une partie des couvertures avaient déjà été imprimées.

Allons nous connaître une razzia sur les numéros 13 de Rahan en vente ?..Nous aurons l'occasion de vous reparler d'une différence de prix pour un autre numéro.

(A suivre...)

14/15-07 - news n°283 - spéciale "14 juillet : Le Journal des enfants de 89"

Avec une journée de retard, nous vous proposons de faire un rapide aperçu de la présence de la fête nationale française à travers les numéros de Pif-Gadget. Il y aurait un travail équivalent à faire sur les numéros de Vaillant mais par manque de documentation, nous avons préféré nous attarder sur la période de 1969 à 1993.

La révolution française dans Pif-Gadget

14 juillet 2003, soit 14 ans après le bicentenaire de la révolution française. Pif-Gadget paraissait encore et l'hebdomadaire a fêté en 1989 cet événement très médiatique.

Dès le mois d'octobre de l'année 1988, Pif-Gadget annonce que le bicentenaire sera célébré dignement dans les pages du célèbre hebdomadaire.

la double couverture du n°1019 de Pif-Gadget paru le 4 octobre 1988

Avec le numéro 1019 du 4 octobre 1988, Pif-Gadget offre en gadget une main de Pif en 3D à monter, une main tricolore. Ce gadget est une adaptation de la "main puzzle" du n°560. Le gadgetus annonçait : "Le gadget de cette semaine est à la fois un jeu, un puzzle en volume, huit éléments qui permettent de reconstituer la main de Pif. Mais c'est aussi un symbole, un signe de reconnaissance. Celui des enfants solidaires - comme le sont les huit pièces du casse-tête - de tous les enfants du monde, pour que soient respectés partout les droits de toutes leurs copines et de tous leurs copains, le signe de reconnaissance des enfants de 1989 héritiers des grandes idées de Liberté, d'Égalité et de Fraternité de la Révolution Française de 1789 que célèbre ce numéro spécial de Pif."

le gadget du n°1019 de Pif-Gadget : une main Pif puzzle en 3D tricolore
Pif-Gadget du n°1019 dans son sac

L'événement dans ce numéro, c'est aussi la première parution des nouveaux personnages de Jean-Yves MITTON, au dessin et Jean OLLIVIER et François CORTEGGIANI au scénario ! "Noël et Marie" font leur premier pas avec 12 pages d'un grand feuilleton "à suivre".

"Noël et Marie" arrivent dans le Pif-Gadget n°1019

Ce numéro permet de présenter la grande opération de 1989 : "Liberté, Egalité, Fraternité pour tous les enfants".

le Pif-Gadget n°1032 du 3 janvier 1989

Dans le numéro 1032 du 3 janvier 1989 inaugure l'année du bicentenaire en offrant un "agenda jeu des enfants de 1989" placé sous le signe de la révolution française.

l'agenda jeu des enfants de 1989 dans le Pif-Gadget n°1032

A noter que dans ce numéro une auto-publicité présente un album dessiné par Christian GATY et scénarisé par Jean OLLIVIER, "Rossignol un citoyen de la révolution".

Pour la version export de cette opération, une traduction "universelle" a été préférée au slogan nécessitant des notions d'histoire de France. Elle fut ainsi renommée : "Tous les enfants ont des droits" pour les numéros destinés à l'export, la fameuse édition B. Vous pouvez comparer ci-dessous les deux couvertures de l'édtion A et B du numéro 1035 paru le 24 janvier 1989.

le n°1035 de Pif-Gadget dans la version française et la version export 1035b

Une double-page, dans ce numéro, explique les raisons de cette opération parainnée par Pif-Gadget, dont voici la transcription.

une double page parue dans le n°1035 de Pif-Gadget édité le 24 janvier 1989

"Aujourd'hui, en 1989, partout dans le monde, des millions d'enfants sont brimés, maltraités, exploités, victimes de la misère et de la pauvreté, des famines et de la guerre. Que peuvent signifier les Droits de l'homme et du citoyen pour ces enfants dont on ne respecte pas la vie. Il y a 200 ans, avec la prise de la Bastille, la Déclaration des droits de l'homme, l'abolition des privilèges, les grandes idées généreuses de Liberté, Égalité, Fraternité, voyaient le jour. Ces idées sont toujours vivantes et animent le coeur de millions de gens. Pour Pif et ses amis, cette année 1989 doit être l'année de tous les enfants. Les enfants ont des droits, et ces droits, il faut les respecter. En novembre prochain, l'Assemblée générale de %O.N.U. doit se réunir pour ratifier la Convention des droits de l'enfant Nous devons être, les Pifos et les Pifettes des dizaines de milliers à signer le message se trouvant au dos de la Main autocollante que je vous offre cette semaine. Pour toutes nos copines et tous nos copains de France et du monde : LIBERTE, EGALITE, FRATERNITE."

Enfin, dans pour la semaine du 11 au 17 juillet 1989, paraissait le numéro "feu d'artifice" 1059 de Pif-Gadget. Et que proposait le journal en guise de gadget ?

le n°1059 qui commémore le bicentenaire de la révolution française

Non, le gadget ne représentait pas la guillotine déjà distribuée dans les Pif-Gadget n°212 ou 606, mais tout simplement un ballon de 2,40 m à gonfler à l'effigie de Pif, déguisé pour l'occasion en sans-culotte.

le gadgetus du Pif-Gadget n°1059

le gadget du Pif-Gadget n°1059

Nous voilà arrivés au terme de ce dossier, nous aurions pu vous parler des médailles de spécialement éditées pour l'occasion, mais il faut en laisser pour le 14 juillet 2004...

La main de Pif 1989

Si le slogan de l'opération a été modifié pour le Pif-Gadget destiné à l'export, les couvertures et auto-publicités étaient elles aussi adaptées. Témoin cette "main Pif" qui devaient être collée sur le pare-brise de la voiture de ses parents pour participer au jeu concours. La version export (à droite) a été retrouvée dans le numéro 1035 de l'édtion B.

la main Pif version française édition A
la main Pif pour l'export édition B

Demain dans Pif-Collection

Nous vous proposerons demain une news spéciale dans la foulée de l'opération "tous les enfants du monde", avec une news spéciale Roumanie. Cette news nous donnera l'occasion de découvrir ou de redécouvrir comment Pif-gadget était perçu chez nos cousins roumains.

12/13-07 - news n°282

Les docus de Marc

Marc ROUCHAIROLES nous a envoyé aujourd'hui le dessin que réalisa Gotlib pour le film documentaire "Pif-Gadget, une histoire de la B.D. française" :

"La signature peut sembler maladroite, en fait, il a fallu tourner des plans de coupe de face pour le montage, après avoir filmé la réalisation du dessin vu en plongée (vu d'en "haut"). Mais, ayant fini son dessin, Gotlib a redessiné sur sa signature."

Avis de recherche

Nous inaugurons aujourd'hui une rubrique que vous alimenterez vous-même en nous envoyant vos avis de recherche du moment, il ne sera publié que s'il nous permet de découvrir un objet, une publication, un aspect méconnu de la collection de l'univers de Pif.

Marc ROUCHAIROLES collectionne les aventures des "Pionniers de l'Espérance" parus dans Vaillant et Pif-Gadget, il nous demande de transmettre son avis de recherche, il recherche les épisodes qu'il lui manque (en bon ou mauvais état), il en a quelques uns à échanger. Pour la petite info, Marc les découpe mais ne les relie pas.

Pour lui écrire : Marc ROUCHAIROLES

Laurent ALAIS, un collectionneur mordu de Rahan nous transmet sa recherche active du moment, un blister de trois disques View Master représentant les aventures de Rahan, la version du dessin animé pour TF1. Chaque disque contient 21 vues et la référence View Master est la n°115 dans la collection "TV et films"

le blister View Master (recto)
le blister View Master (verso)

Pour lui écrire : Laurent ALAIS

Pour ou contre la relance de Pif-Gadget

C'est le titre du sujet qui est relancé dans le forum Pif-Collection. Curd, un nouveau venu sur le forum s'est exprimé de belle manière sur cette "relance" de Pif-Gadget, nous vous encourageons à réagir en donnant votre avis sur le forum.

Pour accéder au forum Pif-Collection : Pour ou contre la relance de Pif-Gadget

"Pour le nouveau Pif Gadget

Pourquoi vouloir absolument du Titeuf comme BD ? il y a pleins d’auteurs qui ne demandent qu’à contribuer à la création d’un nouvel-ancien journal de BD tel que Pif Gadget. Pourquoi vouloir des dessinateurs et scénaristes connus ? ils ont leurs projets !! alors laissons les à leurs projets et donnons nous la chance d’avoir le notre en créant le nouveau Pif Gadget même si le passage fréquent d’un artiste connu n’est pas exclu.

Pour ce qui est des ventes du nouveau Pif Gadget, les enfants restes des enfants très longtemps. Un tel intérêt à une revue est possible : regardez le phénomène de mode qu’à créé les Pokemons, même les ados s’y sont accrochés, donc dans aucune façon un enfant d’un certain age ne peut se sentir honteux de lire un Pif Gadget, de même pour un jeune adulte ou un adulte. Le Pif Gadget peut toucher tous les ages donc se vendre correctement et passer au delà du phénomène de mode et du journal pour enfant.

Le Pif Gadget se vendrait à coup sûr du côté des jeunes car les enfant demandent toujours à leur parents d’acheter ce qui est nouveau. Et d’une pierre 2 coups, les parents voudraient faire connaître la lecture de leur enfance à leurs enfants et peut être qu’en y jetant un coup d’œil ils s’y plongeront dedans. Il reste ensuite à garder le lecteur en suscitant son intérêt.
Comment faire ? En leur faisant apprécier le journal en lui même avec un contenu des plus complets avec de bonnes histoires et de bons articles, mais aussi en leur montrant que le gadget leur plaira. Il suffit de faire pétiller les yeux des enfants pour susciter leur intérêt à quelque chose, et des enfants comme des adultes !!!
Regardez les Kinder surprises, ce n’est pas la qualité du gadget ou du chocolat qui fait fonctionner le système mais l’intérêt qu’on lui fait porter aux yeux des enfants.

Le gadget :
Il peut être à montage différé c’est à dire en plusieurs étapes. Un gadget qui se monte en 2 ou 3 numéros ça se vérifie sur plusieurs publication : suivre plusieurs numéros pour avoir son gadget complet. Mais bien sûr, il faut garder l’optique de ne pas perdre le lecteur donc il est important que le montage ne dépasse pas 2 à 3 numéros car le lecteur s’impatiente et se lasse vite. Il ne faut pas mettre que des gadgets à montage sur plusieurs numéros, il faut aussi une majorité de montage en numéro unique. Mais les montages à numéros multiples permettent un temps supérieur pour les gadgets futurs à étudier.

Le Pif Gadget peut se remonter, il suffit que nous mettions tous un peu la main à la pâte. Nous pouvons faire renaître ce journal sous forme d’association pour ensuite créer une entreprise une fois le journal sur pied et sûr d’y tenir.
Pour Pif, le journal ne doit pas porter que le nom, il doit aussi être présent dans le journal sous forme de BD et mieux sous formes d’illustrations de chaque artiste présents au journal tout au long du journal dans les bordures de pages et au milieu des articles. Pif et Hercule peuvent animer et faire vivre ce journal.

Pour créer ce journal, il nous faut un œil nouveau comme de vieux chênes. Beaucoup de personnes nouvelles pour élaborer et construire chaque jour ce journal de notre époque actuelle et des anciens pour maintenir les racines de notre journal et aider à diriger au mieux cette formidable entreprise : La renaissance de Pif Gadget. L’entreprise sera jeune avec de solides racines.

Pour le financement ? comme tout nouveau projet, il nous faut trouver des capital-risquers, ou des banques. Mais ne pas oublier qu’un crédit à la banque bouffe une entreprise à la longue si la santé de celle ci est fragile. Il faut simplement des entreprises qui payent pour apposer leur pub ou autres logos etc … sur le journal. Il faut tenter le tout pour le tout pour cette création et ne pas baisser les bras.

Je souhaite vivement participer à cette création car tel est mon but depuis des années et autant la mettre à profit pour un journal qui a bercé mon enfance qui a un potentiel non négligeable.

Rassemblons nous et recréons notre journal Pif Gadget.
N’hésitons pas à faire une table ronde et voir comment on peut faire pour mener ce projet à terme".

Dans le courrier, Landry nous écrit pour nous donner son point de vue sur sa vision du nouveau Pif-Gadget :

Je suis un ancien lecteur de Pif, pas de la première heure car je suis né en 1977. Mes parents lisaient Vaillant, le journal le plus captivant. Il me semble évident qu'un journal comme Pif aurait sa place chez les marchand de journaux mais...

Que publier ? Comment et avec qui ? Je ne crois pas qu'il faille joué la carte de la nostalgie. Il n'y a plus de public pour une usine à gaz des années 70. Il nous faut donc réfléchir à une nouvelle version, sans gadgets, car c'est le coût d'exploitation de ces derniers qui à coulé notre vieille revue fétiche. J'ai de très bon souvenir des rédactionels de Pif qui alliaient détente et découverte. Voila l'axe de réflection pour un "nouveau Pif".

Savoir si les 500 premier numéros sont mieux que les 500 suivant n'apportent rien... En revanche favorisé la création de BD populaires, aux contenus de qualité doit être le voeu de tous les anciens lecteurs. Aujourd'hui, Métal Hurlant, est de nouveau publié, il en est de même pour Pilote (il est certain que le numéro spécial été 2003 n'est que début d'une longue série), le contexte est donc favorable à condition de chercher les nouveaux lecteurs et pas faire un sous produit "à la manière de..." pour des nostalgiques. [...]

Mon Pif idéal, c'est un magazine qui soit très ludique et très éducatif. Il faut redécouvrir des auteurs jeunes ou confirmés, et surtout axé sur une production européenne pour la bande dessinée. Il faut des auteurs de qualité et du rédactionnel de qualité. Chaque semaine je découvrais et je m'amusais en lisant Pif et quand la qualité de la revue à baissé j'ai quitté le navire sans regret, c'est l'erreur qui à été commise à la fin des années 80. L'abandon d'un rédactionnel de qualité et surtout la fin d'une production de Bd de qualité et populaire. Les rééditions de Gaston Lagaffe, ou de Boule et Bill, n'avaient pas leur place dans un magazine tel que Pif, pas le même esprit. Voila, le maître mot, c'est création".

Si vous souhaitez réagir, faites-le soit par courrier, soit via le forum de Pif-Collection.

11-07 - news n°281

Les docus de Marc

Voici une petite sélection de premières cases de récits complets des "Pionniers de l'Espérance" de Raymond POÏVET et Roger LECUREUX. Ces bandeaux sont parus à la fin des années 1965 à 1969. Il y avait à cet époque là un coloriste "audacieux". Rappelons que Georges Rieu était le Rédac' Chef et qu'il est aussi à l'origine des récits complets.

Marc ROUCHAIROLES nous a rajouté en haut et en bas, tiré de "Opus 4", deux auto-portraits de POÏVET qu'il a coloriés.

Dédicaces

Marc ROUCHAIROLES nous a envoyé des documents intéressants issus du tournage de son documentaire "Pif-Gadget, une histoire de la B.D. française" dont il est le réalisateur. Sa cassette VHS est toujours disponible, il faut le rappeler, désormais vous pouvez commander directement cette cassette VHS Pal de 51mn auprès de Marc au prix de 20 € (port compris), elle est présentée dans son boitier sous cellophane. Adressez un chèque à l'ordre de l'association MONAC 1 à l'adresse suivante :

Marc Rouchairoles
9C, rue de Wattignies
59000 LILLE

Ce dessin de R.MAS provient de l'une des nombreuses interviews.

Un tee-shirt ? Pourquoi pas ?

Avec ce dessin, il en profite pour nous proposer un projet de tee-shirt pour le site.

Qu'en pensez-vous ? Bon, évidemment il faudrait avoir l'accord de son auteur...

Vous pouvez vous aussi proposer une idée ou une maquette pour un tee-shirt en nous écrivant.

Solutions des Jeux primés de la news du 7 juillet

Le concours proposé dans la news du 7 juillet, et qui vous permettait de remporter d'authentiques gadgets est à présent clos. Nous n'avons qu'un seul gagnant en la personne de Pierre JOUAN, qui a eu la patience de retrouver le maximum de personnages et de gadgets, contrairement aux autres réponses qui sont arrivées dans la boîte aux lettres de Pif-Collection. Nous attribuons une mention spéciale pour Santrio IUGA pour sa réponse au jeu BD.

le numéro spécial été 2003 de Pif-Gadget selon bizo

Voici les réponses aux différentes questions de bizon, l'auteur de cette couverture :

1 - C'est LE CONCOMBRE MASQUÉ DE MANDRYKA !

2 - Il fallait retrouver les gadgets suivants, parus dans Pif : le "boudin- volant", "un pois sauteur du mexique", "les artémias salinas", "la main pif", ainsi que le collier Rahan, le coutelas Rahan, la gourmette Doc Justice et la bouée Placid ! Ah non ! Pas la bouée Placid !.. Dommage, non ?..)

3 - Sur la couverture on pouvait retrouver les personnages suivants : Hercule, Doc Justice, Placid, Supermatou, une girafe de Mordillo, l'équipe de la Jungle en Folie, Pifou, Gai-Luron et Belle Lurette, un Rigolus et des Tristus, Pif, le Comcombre Masqué, Jean-Pierre Liégeois, Corinne et jeannot, un môme de Gring, Pinky, Dicentim, Hercule et Horace, la souris de Gotlib, Rahan, Léo, Arthur, Ludo, et pour finir, l' oiseau Couic de Kamb (perché sur le poteau du ponton). Ouf !..

4 - Où se trouvait Collaro ? Collaro est utilisé comme appât par Pifou au bout de sa canne à pêche.

Dédicaces (suite)

Marc ROUCHAIROLES nous a sorti de ses archives un dessin original de Blutch qui figure parmi les dessinateurs interviewés. Ce dessin avait été coupé au montage, voici le donc le bonus internet de ce documentaire.

Nous aurons très prochainement l'occasion de revenir sur cet auteur pour vous expliquer ses liens avec Pif-Gadget.