News
8 au 11 juillet 12 au 18 juillet

du 12 au 18 juillet 2004 - news n°403

Le Tour de France de Pif-Gadget

la caravane Pif au grand complet est prête à partir

Alors que la 91ème édition du Tour de France s'est élancée il y a une dizaine de jours, les anciens lecteurs se souviendront que Pif-Gadget et le Miroir du Cyclisme étaient des partenaires privilégiés de cette épreuve sportive mondialement connue et suivie.

Celles et ceux qui se sont rendus sur les routes pour voir passer les coureurs doivent avoir certainement remarqué les fameuses caravanes publicitaires qui précédaient les coureurs et distribuaient divers cadeaux au public massé le long du parcours : casquettes, publications, autocollants...

une casquette Pif-Gadget comme on pouvait en trouver sur le Tour de France

Parmi les annonceurs, la caravane Pif-Gadget était reconnaissable car siglée aux couleurs de l'hebdomadaire. Pour nous rafraîchir la mémoire, Arsène Cazes (responsable et patron de l'équipe) nous a aimablement fait parvenir ces deux photos de la caravane Pif avant son départ. Ces clichés datent probablement de 1977 ou 1978 et ont été pris devant le sponsor, trouvé par Mr Cazes, une station service d'Aubervilliers. Cette caravane comptait pas moins de 9 camionnettes de presse-vente ainsi qu'une voiture.

pas moins de 9 camionnettes et 1 voiture constituaient la caravane Pif-Gadget

A signaler que nous avons déjà fait paraître sur le site deux dossiers sur les publications Vaillant autour du Tour de France de 1977 à 1989 :

Les Guides du Tour de France (1ère partie : 1977 - 1982)

Les Guides du Tour de France (2ème partie : 1983 - 1989)

Les Wampas

le premier album des Wampas

Saviez-vous que le personnage de Rahan imaginé par Roger Lécureux et André Chéret avait influencé le nom d'un groupe de Punk-Rock Alternatif ?


photos de membres du groupe sur scène

Ce groupe s'appelle Wampas et cela nous est confirmé par le chanteur lui-même dans un interview de Didier diffusée sur le site Musiactu :

"Les Wampas existent depuis 1983. (...) Peux-tu nous rappeler d'où est partie l'idée d'appeler le groupe les Wampas ?
- Les Wampas, ça vient de Rahan, la bande dessinée. Dans les aventures de Rahan, les Wampas sont des hommes chauves-souris géants. Ça sonnait bien comme nom, j'aimais bien ! C'était quand même mieux que "Les Gros Dégueulasses" ! (NDLR : Didier fait référence à un titre d'un album de BD du dessinateur Reiser)".
(source : Musiactu)

les Wampas une case de l'aventure dessinée par Roméro dans Pif-Gadget n°382

C'est Glotz (le frère de Troll) qui nous l'a appris, il nous a envoyé un extrait des paroles de la chanson "Wampas" et comme vous pourrez le constater, il n'y a plus de doute :

"Fils de Crao
Oh toi Rahan
Tu défends ceux qui marchent debout
Contre les 4 mains,
Les longues dents,
Les 2 cornes
Mais surtout, surtout
Les Wampas, yeah hé hé
Wampas, Wampas
Mais ton courage
Cheveux de feu
Est inutile face à ces monstres
Tu ne peux vraiment rien contre eux
Les dieux du territoire des ombres"

une illustration de Pixel-Vengeur sur wampas.com

Si vous voulez en savoir plus sur ce groupe ou écouter un extrait de cette chanson, rendez-vous sur ce site dédié : les Wampas

Les facéties du Père Passe-Passe

l'album paru aux éditions Joker Deluxe en 2000 à 2000 exemplaires

François Montmirel est un passionné de l'oeuvre de Cézard, il a été gérant de la défunte maison d'éditions Joker Deluxe (disparue depuis 2002). Il a ainsi fait paraître un album regroupant l'intégrale du père Passe-Passe et nous a écrit pour nous raconter cette aventure :

"En tant qu'ancien gérant de la société Joker Deluxe, disparue en 2002, j'ai édité en 2000 l'intégrale des gags du "Père Passe-Passe", un album couleurs de 48 pages.

Je suis né en 1963, et c'est dans ma tendre enfance que j'ai fait la connaissance de Cézard, cet extraordinaire raconteur d'histoires bourrées d'un humour décapant. Je me bidonnais pendant des heures à la lecture des aventures d'Arthur le Fantôme, des Rigolus et des Tristus ou de Surplouf. Il y avait chez ce créateur (disparu en 1977 à 53 ans) une facon unique d'exécuter le dessin, très soigné, et d'amener le surréalisme dans les histoires. Encore aujourd'hui, j'ai beaucoup de plaisir à relire les aventures de ces héros
dans les divers albums de réédition qui sont parus çà et là.

extrait de la planche parue dans le Pif-Gadget n°99

Pourtant, alors que je gérais ma société de distribution d'articles de magie, je me suis apercu qu'aucun éditeur n'avait pensé à publier un recueil des aventures du Père Passe-Passe, ce "magicien diplômé" qui a déversé sa bonne humeur dans les pages des derniers Vaillant et des premiers Pif Gadget. Etant déjà éditeur moi-même, je me suis dit que cette tâche m'incombait. J'ai donc fait diverses démarches pour retrouver les ayant-droit, notamment en passant par Tabary, créateur de Corinne et Jeannot. J'ai pu donc faire la connaissance d'une dame charmante, Jacqueline, la veuve de Cézard himself. Elle s'est montrée intéressée par mon projet, et m'a aiguillé sur deux personnes qui m'ont donné un sérieux coup de main :

- Pierre le Goff, dessinateur, ancien collègue et ami de Cézard
- Gérard Thomassian, collectionneur et propriétaire de la boutique parisienne spécialisée Fantasmak, qui a réuni toutes les sources.

Après de multiples recherches, Gérard est arrivé à réunir 35 gags en une planche qui forment l'intégrale publiée des gags du Père Passe-Passe. Une rumeur dit que certaines autres planches non publiées auraient existé, mais elles se seraient perdues dans la tourmente de la disparition de Pif Gadget...

J'ai donc constitué fin 1999 un album quadrichromie à partir de ces planches, augmentées d'une aventure d'Arthur en 8 planches intitulées "Qui a kidnappé le Père Passe-Passe ?" parue dans Vaillant n°1103 et 1104. Ce travail s'est avéré très lourd car il fallu scanner les images à partir du support publié et non à partir des originaux qui n'existaient plus. Ce qui m'a obligé à retoucher chaque vignette pour repositionner les couleurs correctement.

une des dernières apparitions du personnage parue dans le Pif-Gadget n°101

Comme c'était là un vieux rêve de gosse, je n'ai pas compté mes heures. C'était gravé dans le marbre : je DEVAIS sortir cet album, un point c'est tout ! Comme je voulais que le travail soit bien fait jusqu'au bout, j'ai choisi un beau papier couché mat 150 grammes, une reliure cousue... et pour la couverture, j'ai demandé à l'imprimeur d'ajouter un pelliculage brillant et un rabat en fin d'album pour présenter une fresque magnifique de Cézard représentant un réveillon de magiciens absolument dantesque.

J'ai demandé à Gérard d'écrire deux préfaces : une pour Cézard et une autre pour le Père Passe-Passe, ce qu'il a fait avec sa gentillesse habituelle. L'une et l'autre fournissent des informations précieuses, dont beaucoup sont inédites.

Bref, le résultat s'est avéré à la hauteur de mes ambitions, et c'est avec le plus grand bonheur que j'ai réceptionné le stock des 2000 albums un jour d'août 2000. L'album n'a pas été distribué en librairies (hormis auprès de celles qui en ont fait la demande) mais auprès des magiciens de France, Suisse et Belgique, ce qui explique probablement pourquoi il n'est pas répertorié dans tous les catalogues. Le stock s'est écoulé doucement année après année".

François Montmirel

le Père Passe-Passe de retour le temps d'une couverture (n°148) mais dessinée par Michel Giroud

Ceux qui désirent obtenir des albums du père Passe-Passe peuvent aller sur les sites de ventes d'occasions (eBay, PriceMinister.com...) Il resterait (sous réserve) aussi des exemplaires chez Fantasmak à Paris... Même si vous n'en trouvez pas, cela vous donnera l'occasion de connaître cette boutique !

Et comme François est un vrai passionné, il nous a fait le plaisir de nous fournir la liste complète des gags en une planche du Père Passe-Passe :

N° Vaillant N° Pif-Gadget Parution   1283 45 12.69
1105 X 17.7.66   1284 46 1.70
1106 X 24.7.66   1286 48 1.70
1107 X 31.7.66   1288 50 1.70
1108 X 7.8.66   1291 53 2.70
1150 X 28.5.67   1299 61 4.70
1151 X 4.6.67   1300 62 4.70
1152 X 11.6.67   1304 66 5.70
1248 10 3.69   1307 69 6.70
1252 14 5.69   1309 71 6.70
1257 19 7.69   1321 83 9.70
1270 32 9.69   1322 84 9.70
1271 33 10.69   1326 88 10.70
1274 36 10.69   1327 89 11.70
1276 38 11.69   1336 98 1.71
1280 42 12.69   1337 99 1.71
1281 43 12.69   1339 101 2.71
1282 44 12.69   spécial 181bis  


du 8 au 11 juillet 2004 - news n°402

La liste des Pif-Gadget

l'hebdomadaire tire sa révérence au n°1229

A l'heure où Pif-Gadget revient dans les kiosques, il était plus que nécessaire de vous proposer sur le site les derniers numéros de l'hebdomadaire, avant qu'il ne passe mensuel au début de l'année 1993. Ils concenrent donc les derniers numéros de Pif-Gadget d'avril 1992 à février 1993, soit les numéros 1201 à 1229.

Cette période voit survenir une première cessation de paiement qui provoqua l'arrêt de la parution de l'hebdomadaire pendant plus de 3 mois entre le n°1213 et le n°1213. A ce propos, certains collectionneurs remarqueront que deux numéros 1213 avec des couvertures différentes semblent avoir cohabité. La première (la couverture du numéro initialement prévu) proposait 4 montres à eau différentes ("la Splatch") et la seconde (annonçant le retour de Pif "le retour") n'en proposait plus qu'une seule...

couverture initialement prévue

nouvelle couverture après l'arrêt de 3 mois

Conséquence des difficultés financières quelques semaines avant la fin de l'hebdomadaire, le célèbre gadget en plastique (trop coûteux) est progressivement remplacé par un mini-livre ("un vrai livre") dès le n°1222, par "une couronne des rois" (dans le n°1224) puis définitivement à partir du n°1225 par un "vrai roman" en 5 parties, et ce jusqu'à la fin , au n°1229.

un "vrai livre" (Pif-Gadget n°1222)

une couronne des rois en guise de gadget (n°1224)

Après le n°1229, Pif-Gadgetperd définitivement son titre et sa parution hebdomadaire habituelle et traditionnelle pour devenir mensuel. Dans le dernier numéro 1229, une simple annonce sur l'avant-dernière page explique que "Pif change", que le prix passe à 10F (au lieu de 15F avec le gadget).

la page annonce du changement (Pif-Gadget n°1229) le dernier gadget de l'hebdomadaire (n°1229)

L'hebdomadaire Pif-Gadget s'est-il "perdu en Laponie" ? Toujours est-il, une constation reste troublante, même si personne ne semble l'avoir remarqué, sur la dernière couverture de l'hebdomadaire et magazine, au titre prestigieux de Pif-Gadget, le personnage de Pif est présenté de manière inhabituelle (voire inédite), en effet, il tourne le dos aux lecteurs et semble se retourner une dernière fois vers eux. Hasard ou coïncidence... Après, c'est une autre histoire, avec des numéros mensuels, et nous viendrons vous les présenter prochainement.

That's all Folks ?

Voici donc les derniers numéros de Pif-Gadget d'avril 1992 à février 1993, soit les numéros 1201 à 1229 : la liste des Pif-Gadget du n°1201 au n°1229

Ludo mène l'enquete dans du fromage ?

Ce n'est pas une plaisanterie, nous posons la question. En effet, dans le numéro 350 de Pif-Gadget, nous découvrons cette publicité...

Quelqu'un a-t-il vu, possède ou se souvient de ces énigmes qui étaient distribuées dans ces boîtes de Six de Savoie ?

Rappelons que ce fromager allait proposer les fameux puzzles représentant les personnages de Pif à partir du n°413 au début de l'année 1975...

Les belles histoires de "Je corresponds"

A partir du n°348 de Pif-Gadget du 25 octobre 1975, une nouvelle rubrique était proposée dans l'hebdomadaire, celle-ci s'appelait : "Je corresponds".

Elle permettait ainsi de mettre en relation des jeunes lecteurs entre eux : "si tu n'as pas trouvé cette semaine l'ami idéal, ce sera peut-être pour la semaine prochaine car tu vas désormais lire, dans chaque Pif, beaucoup de petites annonces".

Beaucoup de lecteurs ont certainement du correspondre entre eux et probablement peu ont du poursuivre leur correspondance très longtemps... Nous aurions tort de penser cela, la preuve, avec cet émouvant témoignage que nous avons reçu :

"Je m'appelle Florence, j'ai aujourd'hui 41 ans et je me réjouis d'apprendre que le journal de mes tendres années renaît de ses cendres aujourd'hui. et tant pis de ce que penseront les clients du buraliste local, mais je vais de ce pas, acheter le numéro de Pif-Gadget qui est sorti le 1er Juillet.

Si je suis accro à ce point c'est parce que Pif était le compagnon fidèle de mes jeunes années et parce que je lui serais éternellement reconnaissante de m'avoir permise de rencontrer ma plus ancienne amie, avec laquelle je corresponds depuis 1975.

je vous raconte : en 1975, j'ai 12 ans, comme toujours je lis le Pif-Gadget que je viens de recevoir, j'y regarde les petites annonces et là je vois qu'une jeune fille Roumaine de Bucarest qui a mon âge cherche une correspondante française. J'écris à cette adresse en Roumanie et je recoit une réponse de Rodica, grâce à Pif-Gadget et à travers nos lettres nous continuons cette correspondance aujourd'hui.

Nous nous sommes rencontrées en octobre 1991, elle est venue chez moi avec son mari, passer un mois et demi. C'était fabuleux, mais le plus merveilleux c'est que de ce voyage en France est née une petite Téo qui a maintenant 12 ans et qui m'appelle Tata Flo.

Les temps ont changé, mes amis roumains habitent maintenant à Québec, et nous nous retrouvons très souvent (4 ou 5 fois par mois) sur Internet et c'est formidable cette amitié qui nous lie toujours depuis 28 ans. Nos maris respectifs sont aussi très complices et nos enfants même s'ils ne se sont jamais vus, se connaissent comme s'ils avaient été élevés ensemble. Bien sûr leur présence me manque mais nous sommes si souvent ensemble grâce à internet qu'il nous arrive fréquemment de remercier encore et encore ce brave Pif.

J'espère que cette  renaissance de Pif gadget apportera autant de bonheur à d'autres jeunes qu'ils nous en apporte à Rodica, à moi et à nos familles".

Nous remercions Florence pour ce très beau témoignage !