(news n°437 du 1er au 9 janvier 2005)

L'année 2005 commence bien avec la sortie du n°6 du mensuel Pif-Gadget, une interview inédite de Christian Godard, des cartes de voeux inédites ainsi que l'annonce d'une exposition sur l'oeuvre de Raymond Poïvet... Nous vous souhaitons à tous une très bonne année 2005 !

 

à l'affiche du Pif-Gadget n°6

Chaque début de mois, c'est l'occasion d'un petit événement : la sortie d'un nouveau numéro du mensuel Pif-Gadget !

Ce mois-ci, un vent souffle en ce début d'année, ce sixième numéro apporte son lot de surprises, à commencer par son célèbre gadget : l'anémomètre...

 

Bonne année 2005 !

Nous avons reçu des cartes de voeux de la part de Sylvain Mundschau, Harold Pain, Pif Editions et Olivier Fiquet...

Lire la suite de l'article >

Nous profitons de la sortie du nouveau numéro de Pif-Gadget pour vous proposer une interview du dessinateur et scénariste de "la Jungle en Folie" : Christian Godard. Cette bonne surprise est due à Mariano Alda qui a pu rencontrer un des rares auteurs à avoir traversé les périodes de Vaillant, Pif-Gadget et le nouveau Pif-Gadget 2004 !

Lire la suite de l'article >

   

La semaine prochaine dans Pif-Collection, ce sera le début de notre recensement d'albums Vaillant/Pif-Gadget...

Lire la suite de l'article >

   

Marc Rouchairoles nous signale un événement autour de l'oeuvre de Raymond Poïvet...

Lire la suite de l'article >


Bonne année 2005 !

Le début de l'année est l'occasion pour se souhaiter des voeux, et nous avons beaucoup de chance à Pif-Collection, nous recevons de sympathiques cartes de la part de nos visiteurs et lecteurs. En voici une sélection...

Tout d'abord, la carte de voeux de Pif Editions, l'éditeur du nouveau Pif-Gadget, qui adresse leurs meilleurs voeux aux lecteurs du site, avec un magnifique dessin reprenant les personnages du magazine. Vous vous amuserez à les reconnaître et à les identifier.

la carte de voeux de Pif Editions aux lecteurs du site Pif-Collection

Toujours dans l'équipe du nouveau Pif-Gadget, l'infatigable et talentueux Olivier Fiquet nous a adressé sa carte de voeux personnalisée. Celle-ci reprend le personnage de Manu de la série "Le Derby".

Olivier Fiquet nous présente ses meilleurs voeux

Sylvain Mundschau et Harold Pain nous ont envoyé leurs voeux eux aussi, la carte de Sylvain représente une carte postale originale de voeux qui date probablement du début des années 90', de l'époque de la diffusion du dessin animé "Pif et Hercule" sur TF1. Celle d'Harold correspond à une carte postale qui date de 1956, retouchée, initialement sur la banderole il est indiqué "Vive les vacances".

carte de voeux de Sylvain
carte de voeux d'Harold

Le Pif-Gadget du mois

le numéro 6 de Pif-Gadget de janvier 2005

Un vent souffle en ce début d'année, elle démarre avec un nouveau numéro du mensuel Pif-Gadget. Ce sixième apporte son lot de surprises, à commencer par son célèbre gadget : l'anémomètre.

Ce gadget a été proposé pour la première fois en mars 1976 lors de la campagne "grand truc de la science" qui proposait 10 gadgets comme "la véritable horloge", "l'appareil-photo", le sous-marin mystérieux (à levure)...

couverture du Pif-Gadget n°368 de mars 1976
photo de l'anémomètre monté et planté dans un pot

Dans cette nouvelle version, inutile de découper son magazine, les pastilles bleues et rouges qui servent pour le compte tour sont proposées sous la forme d'autocollants et ce nouvel anémomètre arbore désormais le nouveau logo "Pif-Gadget".

Ce numéro est placé sous le signe de la météo, vous retrouverez dans la rubrique de "Mr D-Brouille" une proposition de réalisation de manche à air pour vous aider à déterminer le sens du vent.

"Bâtiment C" est une nouvelle série, "blanc-black-beur" et propose une première histoire sympathique autour d'une invention destinée à modifier le temps qu'il fait : un modulateur météorologique.

"Bâtiment C" par Jean-Christophe Pol

Les premières planches sont très prometteuses et nous attendons avec impatience de retrouver la série de Jean-Christophe Pol dans les prochains numéros.

Autre bonne surprise, le retour de Loup Noir par Jean Ollivier au scénario et Kline au dessin, avec un récit complet de 10 planches toujours mises en couleurs par Sylvie Bonino : "le visiteur du Manitou".

Toujours à propos des séries réalistes, un autre retour attendu, celui de "Trelawney" par Font et Marazano dans une nouvelle aventure : "Dragons de paille".

Vous remarquerez au centre du journal, un encart de 4 pages à l'occasion de la sortie, au mois de février, du film adapté de la série de Jean Tabary et René Goscinny : "Iznogoud". Les amateurs et fans du dessinateur le retrouveront à travers un article et quelques photos.

première page de l'encart de 4 pages au centre du journal
photo de Jean Tabary et Michaël Youn

Au niveau des annonces pour le prochain numéro, qui sera en vente dès le 26 janvier, vous remarquerez l'arrivée de deux nouveaux personnages : "Monsieur Lampoul" et "le Cavalier Maure"... Nous en reparlerons très bientôt. Quant au gadget, des indices nous sont dévoilés : "fais ton cinéma avec un gadget formidable"...

L'invité Pif-Collection : Christian Godard

Nous profitons de la sortie du nouveau numéro de Pif-gadget pour vous proposer une interview du dessinateur et scénariste de "la Jungle en Folie" : Christian Godard. Cette bonne surprise est due à Mariano Alda qui a pu rencontrer l'un des rares auteurs à avoir participé aux périodes de Vaillant, Pif-Gadget et du nouveau Pif-Gadget 2004 ! "La Jungle en Folie" vit aujourd'hui de nouvelles aventures ; cette série avait été créée initialement par Godard au scénario et Mic Delinx au dessin. Le dessinateur nous a quitté il y a tout juste 2 ans, cela nous donne l'occasion, au travers de ce dossier, de rendre hommage au créateur graphique de "la Jungle en Folie".

Nous ne doutions pas, en mettant Joë le Tigre à la une de l'article sur les posters de Pif gadget dans la dernière news de 2004, que nous aurions la bonne surprise de recevoir l’interview d’un des grands noms de la BD. Christian Godard a participé, entre autres et pardonnez du peu, à Vaillant, Pif gadget et à l’épopée de Pilote depuis son lancement.

Ecrivain, auteur, scénariste et dessinateur, il a donné vie à une multitude de séries et personnages tout au long de ces années pour notre plus grand plaisir. Et ce n’est pas fini, aux dires de notre invité !!! Pour la partie qui nous touche particulièrement, signalons Pipsi (honneur aux dames), Tonton Lachance, Gil Bagout, et bien sûr La jungle en folie.

Nous avions souhaité qu’il termine l’année 2004 ou qu’il débute 2005. Il a eu la gentillesse de tenir parole. Chapeau bas ! Je vous demande d’accueillir, Monsieur Christian Godard.

Mariano Alda : Bonjour Christian

Christian Godard : "Bonjour Mariano".

M.A. : Hé bien voilà ! ça recommence. Comment t’es-tu retrouvé impliqué dans cette nouvelle aventure ?

Christian Godard : "Ma foi, tout naturellement. Il va sans dire que quand j’ai appris que c’était Corteggiani qui était le rédac’ chef du nouveau Pif, cela simplifiait grandement les conversations. Je ne me souviens plus lequel des deux a appelé l’autre. Mais une chose est sûre, ça a dû être du genre : « On le fait ? » « O.K., on le fait ! » Quand on pratique le même métier, on se comprend à demi-mot".

M.A. : Cela s’est passé avant la création du journal ? La future rédaction voulait-elle compter ses troupes avant de se lancer ?

Christian Godard : "Cela s’est passé avant la sortie du premier numéro, et j’étais dans le second".

M.A. : La discussion s’est-elle portée directement sur «  La Jungle en folie » ou sur une nouvelle série ?

Christian Godard : "Sur «  La Jungle », bien entendu, puisqu’il s’agissait pour une grande part de restituer les séries « leaders » du Pif de naguère".

"la Jungle en Folie" dessinée et scénarisée par Christian Godard dans le nouveau Pif-Gadget

M.A. : La série était donc libre de droits ou y’a t’il eu négociations avec la famille « Delinx » ?

Christian Godard : "Il n’y avait pas lieu, car Mic Delinx et moi avions toujours contresigné des contrats sur lesquels figure une clause qui dit que si l’un des deux venait à s’arrêter, pour des raisons de convenance personnelle ou de santé, ou disparaître, l’autre pourrait continuer seul ou avec tout nouveau partenaire de son choix. C’est du reste une clause archi-classique dans les contrats d’édition".

M.A. : Pourquoi avoir décidé de la reprendre et de remettre le pied à l’étrier avec Pif gadget ?

Christian Godard : "Parce que j’ai un faible pour cette série que j’ai animée pendant vingt ans, et parce que j’ai toujours regretté qu’elle se soit momentanément arrêtée".

M.A. : Toi-même, avais-tu une nouvelle série en tête ou une série que tu n’avais jamais pu publier ?

Christian Godard : "Je vais te faire un aveu : j’ai dans mes tiroirs quatre ou cinq projets dont je pense qu’ils pourraient donner matière à des de séries à succès… Encore faudrait-il qu’un éditeur vienne les ouvrir (je parle de mes tiroirs) et qu’ils correspondent (là, je ne parle plus des tiroirs mais des projets) à ce qu’il recherche. En attendant, ça n’empêche pas de rester fidèle à une série comme la Jungle où il y a encore tellement d’histoires à raconter !"

pages de scénarios pour "la Jungle en Folie"

M.A. : Travailles-tu dessus en vue de la publier prochainement dans Pif gadget ?

Christian Godard : "Quand je travaille sur un projet, je ne me pose pas trop la question de savoir « pour où ». C’est une question que je me pose… après ! Mais, dans ce domaine, les éditeurs dits « généralistes » étant de plus en plus pointus sur ce qu’ils recherchent (du genre « Vous n’avez pas quelque chose dans le genre « poisson-pilote » ? Non ? Ah, dommage… Et dans le genre « boulot ciblé » ? Oh, comme je regrette ! Et « humour déglingué incompréhensible », vous faites pas ça ? Bon ! On s’ téléphone, d’accord ?) ça complique un peu le processus ! Pour Pif, non je ne suis pas en train de travailler sur une nouvelle série pour le moment. Mais Corté (ndlr : le diminutif de Corteggiani) me connaît, c’est lui qui décide !

M.A. : Donc, vous décidez de reprendre la série. Avais-tu des gags de l’ancienne époque, non publiés, ou est-ce de la pure création 2004 ? N’est-ce pas difficile de la reprendre,  scénaristiquement parlant ?

Christian Godard : "Il ne reste aucun gag non publié de l’ancienne époque. En ce qui concerne la difficulté de reprendre la série, c’est une vaste question... Premier problème, ne pas trahir ce qui a déjà été fait, et ce d’autant plus que cela a été fait comme j’entendais que cela soit. Second problème, reprendre les personnages d’une manière telle que ce soit personnel… Enfin, le faire non pas pour reproduire les thèmes anciens mais en trouver de nouveaux. Je reconnais que j’ai un peu transpiré au début. Maintenant, ça va mieux, merci !"

M.A. : Est-ce qu’elle peut te permettre de faire des récits plus longs ? Ou la page/gag est-elle définitivement adoptée ? Je me demande d’ailleurs si c’est une bonne question puisqu’il y a environ 25 ans, tu te déclarais opposé aux récits complets.

Christian Godard : "Je ne me souviens pas de ce que j’ai dit il y a 25 ans °_°. Encore heureux, s’il fallait se souvenir de toutes les bêtises qu’on raconte… Pour Pif, ce qui convient à ce journal, c’est ce qui convient à un mensuel, c’est-à-dire des gags d’une ou deux pages, et des histoires complètes de 4,5 ou 6 pages maxi. Je viens d’en boucler une de 5 pages pour février. En ce qui concerne les histoires longues, je viens de terminer un album original de la Jungle, de 46 pages, pour les éditions Soleil, qui paraîtra au printemps 2005".

prix Alfred du scénario français pour "la Jungle en Folie" Angoulème 1974
le premier album paru aux éditions Rossel

M.A. : Tu es donc, par la force des choses, scénariste et dessinateur. N’as-tu pas souhaité trouver un autre dessinateur, voulant assumer seul l’œuvre, ou est-ce un manque de temps pour trouver l’oiseau rare?

Christian Godard : "J’ai un réel plaisir à dessiner cette série. D’ailleurs, il m’est arrivé très souvent d’aller crobarder chez Delinx, à l’époque où on habitait dans le même quartier".

M.A. : Comment travaille le scénariste Godard ? Envoie-t-il le scénario, tel que cela se pratique, au dessinateur ou fait-il directement son crayonné/scénario sur la feuille ?

Christian Godard : "J’écris mon scénar, et je me l’envoie sur les genoux d’un geste négligent. En tant que dessinateur, il m’arrive fréquemment de changer ce que mon scénariste a écrit. Sauf quand mon scénariste n’est pas moi, bien sûr, auquel cas je suis d’un respect qui frise l’imbécillité grave, car en tant que scénariste je déteste qu’un dessinateur change la moindre de mes virgules. D’ailleurs, la plupart n’ont pas la moindre culture en ce qui concerne la ponctuation, ce qui est une triste chose…"

M.A. : Si la série perdure, as-tu déjà en tête son évolution avec, par exemple, d’autres personnages ?

Christian Godard : "Tout à fait !"

M.A. : Un « Gil Bagout » ou une « Pipsi » aurait-il encore sa place maintenant ? Ou une évolution de ces deux séries ? Je pense surtout à « Pipsi » car on est en manque de personnage féminin, non ?

Christian Godard : "Exact. Mais Pipsi était un personnage féminin pensé pour la BD de l’époque".

M.A. : Puisqu’on parle de ces séries, peux-tu nous parler de ton arrivée à Vaillant et de tes créations?

Christian Godard : "Quand je suis arrivé à Vaillant, j’ai fait comme les copains, des histoires courtes, j’ai commencé à apprendre ce métier et à occuper des petits espaces qu’on voulait bien m’abandonner. Outre les séries que tu cites, il y a eu aussi, dans le même registre « Tonton Lachance », qui aurait pu avoir un destin".

Christian Godard lors de la remise de son prix

M.A. : J’ai appris lors d’un salon où je t’ai rencontré avec ton grand ami Ribera, qu’il avait aussi participé à l’aventure Vaillant. Etait-ce votre première rencontre ?

Christian Godard : "Non, pas exactement. Notre première rencontre à eu lieu à Pilote, à l’époque du « Pilote actualités ». Je lui ai écrit une HC, «  La Vie d’un héros », qui était censée évoquer la vie de Superman quand il rentre chez lui, le soir après le boulot. J’ai fait la connaissance de Julio à la faveur de cette courte collaboration, j’ai découvert un type délicieux, et on s’est dit mutuellement qu’on retravaillerait ensemble à la première occasion qui ne pouvait être, donc, que la seconde.. Ce fut pour faire le « Vagabond des Limbes » chez Hachette. S’ensuivirent plus de trente ans de collaboration sans nuage. Qui dit mieux ?"

M.A. : La création de presse, n’était-ce pas trop difficile à gérer, ou à contrario, n’est–ce pas LA bonne école ?

Christian Godard : "J’ai toujours pensé que la BD était née dans la presse, et que perdre le contact avec elle présentait un risque énorme, celui de se perdre dans les sables du désert (du désert des lecteurs, s’entend). Il faudrait développer, mais ça risquerait de lasser".

M.A. : Remontons encore plus loin. Quel est le parcours, l’apprentissage de Christian Godard dans le monde de la BD ?

Christian Godard : "Ça a été un parcours chaotique. Outre mes premiers balbutiements à Vaillant, ma chance a été d’avoir été présent à l’origine de la création de Pilote, et la fréquentation des gens qui s’y trouvaient également. Puis ma rencontre avec certains qui ont joué un rôle déterminant dans le plaisir que j’ai pris à faire ce métier".

M.A. : Cela a été toujours ce que tu as voulu faire ?

Christian Godard : "Non, pas du tout ! Jeune, je voulais écrire des romans noirs, des polars, par exemple, bref ! devenir ce qui s’appelle un « romancier populaire ». J’ai dû réaliser une petite partie de cette ambition, tout compte fait".

le site de Christian Godard

M.A. : Pour finir, quelle est l’actualité de Godard en dehors de Pif gadget  (ou avec) ?

Christian Godard : "Outre Pif, dans lequel j’éprouve un grand plaisir à être, un peu comme si on m’avait offert l’occasion de « boucler la boucle », je suis en train de préparer le second album de la Jungle toujours pour Soleil, d’écrire une nouvelle série « Dédales » pour Glénat, dessinée par Plumail, et d’écrire le prochain Toupet, pour Dupuis. Et quelques autres idées en suspens, ici ou là…"

M.A. : Merci Christian et à bientôt, je l’espère.

Christian Godard : "Merci à toi, ça a été un plaisir !"

Pour retrouver Christian Godard, il y a un site…Christian Godard. Si !Si !…euh ? Godard Christian : http://www.godard-christian.com

- Il paraît qu’on parle de nous sur le site
- Tu crois ?

Mariano Alda

Une expo Raymond Poïvet

Marc Rouchairoles nous signale un événement autour de l'oeuvre de Raymond Poïvet...

"En 2005, un hommage est rendu à Raymond Poïvet, dessinateur, à travers une exposition en trois volets présentant la diversité de son oeuvre : une centaine de planches, dessins, illustrations, maquettes.

Cette exposition a été rendue possible grâce à Dominique Poïvet qui nous a confié les planches  originales de son père, et par le travail de cinq partenaires de la région : le CENTRE D'ARTS plastiques et visuels de Lille, l'Équipe Monac.1, Heure Exquise !, la Maison de l'Art et de la Communication de Sallaumines, la Médiathèque et l'Espace Culture Multimédia de Gravelines.

Le 1er volet de l'exposition Poïvet se tiendra au CENTRE D'ARTS plastiques et visuels du 16 janvier au 30 janvier 2005. En mars l'exposition se déroulera à Gravelines et en septembre à Sallaumines".

La semaine prochaine sur Pif-Collection

L'année 2005 sera placée sous le signe des albums sur Pif-Collection, en effet, sous l'impulsion de nombreux participants au forum, nous allons vous présenter progressivement tous les albums parus autour des personnages de Vaillant/Pif-Gadget, une première !

Nous avous avions annoncé la première partie de cette série d'articles et de recensement la semaine dernière, l'interview de Christian Godard est venue remplacer ce premier dossier que vous retrouverez dans la prochaine news. Il sera question des albums et publications autour des personnages de Placid et Muzo. Ne manquez pas ce premier rendez-vous !

<- Lire la news précédente news du 1er au 9 janvier 2005 Lire la news suivante - >