Les Exports et Spéciaux

Les numéros dits "Spéciaux" ont toujours fasciné et dérouté les collectionneurs et les "historiens" des publications des Editions Vaillant et leur successeur.

En règle générale, dans le domaine de l'édition de magazines, un numéro est qualifié de "Spécial" lorsque le rédactionnel, la couverture et certaines histoires complètes en BD tournent autour d'un même thême. Vous vous souvenez sans doute des numéros de Spirou "Spécial Vacances", d'un "Spécial Noël" ou tout autre fête annuelle utilisée pour un prétexte quelconque à sortir un numéro "spécial". En ce qui concerne le journal Pif-Gadget, les numéros spéciaux possédaient la particularité de :

  • ne pas avoir de numéro
  • le gadget n'était parfois même pas indiqué sur la couverture
  • l'annonce du gadget de la semaine suivante laissait systématiquement croire soit à une surprise, soit au fait que personne n'en savait rien.

Et c'est bien là tout leur avantage et leur raison d'être, un "numéro spécial" ou - selon les éditions Vaillant - un "numéro de réserve", leur permettait de préparer et d'imprimer un numéro de remplacement. Cela intervenait pour un numéro à paraître dont la fabrication ou le retard d'un gadget, les obligeait à sortir d'urgence un numéro de remplacement.

Pif-Gadget n°416

Le premier Pif-Gadget Spécial connu. Sorti en 1972, ce gadget était considéré comme un "gadget de réserve"

Ces numéros n'étant pas numérotés, il était facile de les stocker et de les sortir en presse au moment opportun.

Dans ces conditions, il est compréhensible que l'annonce du gadget de la semaine suivante ne pouvait en aucun cas être connu, il devait pouvoir être utilisé à tout moment. Ainsi, vous pouvez identifier un numéro dit "spécial" à la page d'annonce du gadget ou au fait que parfois les gadgets ne sont pas illustrés ou cités sur la couverture.

Pif-Gadget n°536

Le premier d'une série de spéciaux apparus pendant les vacances de l'année 1974 dans les pays francophones (Canada, Belgique...)

Vous retrouverez toutes les couvertures de ces numéros spéciaux - à quelques exceptions près - dans :

  • la liste de tous les numéros parus sur le territoire français, inclus dans la numérotation car possèdant une date de parution connue.
  • la liste des exports
  • la liste des spéciaux

Pif-Gadget n°536

Le Pif-Gadget Export n°H qui a remplacé le n°528 de "la feuille Amazonia"

Les exports sont répertoriés dans la "liste des exports". Ceux-ci concernaient des numéros de Pif qui devaient être remplacés pour l'exportation vers des pays étrangers n'acceptant pas, par exemple l'importation de végétaux. Ce fut le cas pour la feuille "Amazonia" le gadget du Pif n°528. Sachant que certains pays n'acceptaient pas de végétaux chez eux, les éditions Vaillant avaient préparé le Pif export n°H "Le Discovol".

La rubrique "spéciaux" concerne les numéros de Pif-Gadget marqués "Spécial" avec toutes ses caractèristiques, mais étant impossibles pour l'instant à identifier.

Aucune date de parution n'est inscrite, on ne connaît pas leur raison d'être et parfois on ne sait même pas quel en était le gadget.

Pif-Gadget n°536

L'export n°C ne donne aucune indication de son gadget, on peut supposer qu'il était choisi en fonction des stocks disponibles de gadgets

Les numéros spéciaux ou exports disparaissent au début des années pour réapparaître en 1986. A partir du n°900, les éditions Vaillant il y eut pratiquement chaque semaine, un deuxième tirage différent - dit "Edition B" - du numéro habituel - dit, désormais "l'Edition A" - distribué en France ou dans certains pays proches géographiquement. Les "Edition B" concernent tous les pays comme le Maroc, la Tunisie, des pays probablement trop éloignés pour maintenir un prix de vente élevé. Le prix de ces numéros étaient baissé (10F au lieu de 12F par exemple) pour permettre probablement de compenser le prix du transport. Pour arriver à cela, le gadget était souvent différent, soit de plus petite taille que "l'Edition A", soit il s'agissait d'un poster broché dans le numéro, soit le gadget correspondait à des invendus de "l'Edition A" parus quelques semaines ou mois auparavant. La proportion d'exemplaires entre "l'Edition A" et "l'Edition B" s'est stabilisée de 1986 à début 1991 aux alentours de 125-140 000 exemplaires pour la "A" et 35 000 pour la "B". Elle chute alors pour atteindre 125 000 pour la "A" et seulement 5 500 pour la "B" durant l'année 1991 avant de disparaître en août avec le n°1170 qui connut les derniers A et B.

Pif-Gadget n°536

Le Pif-Gadget Edition B avec le même gadget mais seulement deux billes au lieu des trois billes pour l'Edition A. La couverture est quasiment identique avec l'Edition A, mais au prix de 10F au lieu de 12F

Autant dire que ces numéros, qui ne sont pas vraiment collectionnés encore aujourd'hui, seront difficiles à retrouver du fait leur faible tirage.

 

 De 1977 à 1982   Les Exports et Spéciaux  red03_next.gif Accès aux numéros