Les Pionniers de l'Espérance

Ce dossier a été réalisé par Pascal Authenac aidé de Mariano Alda.

"Vaillant - le jeune patriote" n’a que trois mois d’existence, nous sommes au lendemain de la libération et les Français veulent rêver : Roger LECUREUX et Raymond POÏVET lancent au numéro 45 du 14 décembre 1945 ce qui sera la plus grande BD de science-fiction française qui durera près de trente ans… il faudra attendre les années 60 pour découvrir Forest, Mezières, Druillet et Moebius

Roger LECUREUX
Raymond POÏVET

Roger LECUREUX, rentré depuis peu, en mai 1945, est plutôt doué pour raconté des histoires (il quittera rapidement le service abonnement auquel il était affecté et son parcours le confirmera dans ses nouvelles fonctions). Il rencontre en Raymond POÏVET le dessinateur idéal, par son trait et son imagination, pour cette nouvelle série qui marquera plusieurs générations de bambins.

Au début, le style rappelle la BD américaine, surtout FLASH-GORDON, dont on retrouve l’esprit dans la première aventure : une planète fonce sur la terre, on invente à la hâte une fusée (proche d’un v2 !) du nom de l’espérance et son créateur, le français Robert (futur Tangha), accompagné de cinq « cosmonautes » vont partir sauver la Terre…

les trois premières cases

Par la suite, les « Pionniers » vont devenir des explorateurs comme le capitaine Kirk de Star Trek… (une série TV datant de 1965 !)

La philosophie de LECUREUX (et on le comprend au lendemain de la guerre !) est idéaliste : il faut regrouper les Hommes du monde entier et lutter contre la barbarie.

C’est dans cet esprit qu’il décide de mélanger les nationalités : les « pionniers » sont au nombre de six et sont composés d’un anglais (le professeur), d’un français (Robert/Tangha), d’une américaine (Maud), d’un martiniquais (Tom), d’un russe (Rodion) et enfin d’une chinoise (Tsin-lu)…

On le voit, les grandes puissances de l’époque sont représentées :

les pionniers au grand complet

Mais le chef ne sera ni américain, ni russe, ce sera Robert ou plutôt Tangha, surnom donné à Robert par les Radians…

Rapidement, seuls quatre personnages subsisteront : Tangha et Maud, les deux « héros » aidés de Tsin-lu et Rodion, exit l’anglais et le martiniquais…

Ainsi, de 1945 à 1963, les Pionniers vont vivre 15 grandes aventures (il est difficile de connaître le nombre exact car les histoires se suivent sans titres) et disparaître de Vaillant, provisoirement.


Robert devient Tangha

Au numéro 1053 du 18 juillet 1965, les Pionniers de l’Espérance reviennent dans le journal sous la forme de récits complets de douze pages : 37 épisodes paraîtront régulièrement jusqu’à la naissance de Pif-gadget.

Tangha et Maud enquêtent : parfois, ils seront seuls à apparaître

Dès le deuxième numéro de Pif-gadget nous retrouvons nos héros, dans « les gladiateurs de Tarengo » (clin d’œil à Luc Orient ?) cette fois-ci sous la forme d’histoires complètes en 20 pages. Trente autres aventures suivront jusqu'à la disparition – cette fois définitive - des Pionniers.

Tout le long de leur carrières, les spationautes vont explorer les moindres recoins de la S-F : planètes hostiles, animaux préhistoriques, insectes géants, savants fous etc.…etc.…

Aujourd’hui encore, les Pionniers de l’Espérance sont considérés comme une oeuvre majeure de BD, elle a d’ailleurs reçu plusieurs prix et leurs auteurs ont souvent été récompensés mais pas vraiment reconnus ! Hélas, LECUREUX et POÏVET nous ont quitté tous les deux en 1999, rendant impossible la suite de l’épopée…

Il nous reste les albums, heureusement nombreux.

D’abord, les éditions vaillant, qui publient les débuts en 6 volumes, dont le premier, en 1947 :

"Vers l’ourang mystérieux"

Suivront :

"Radia la planète aux 1000 secrets" (1962) Grandes Aventures

"Kataraz la maudite" (1960) Grandes Aventures

"Aquatide cité des ondes" (1961) Grandes Aventures

"Le jardin fantastique" (1961) Grandes Aventures

"Le jardin fantastique" (1968) en couleurs

"C’était il y a 50 000 ans" (1961) Grandes Aventures

"on a volé les plans du satellite artificiel" (1962) Grandes Aventures

(Grandes Aventures, albums mensuels en noir et blanc)


aux "éditions du Fromage" :

"La cité des ondes" (1979)

"Le jardin fantastique" (1979)

aux "éditions du kangourou" :

"Les pionniers de l’espérance contre les robots" (1974) (avec d’horribles couleurs rajoutées)

et enfin l’intégrale qui – hélas ! - demeure incomplète :

aux "éditions futuropolis" :

"1945-1945 vol 1" (1984)

"1947-1949 vol 2" (1984)

"1950-1952 vol 3" (1984)

"1953-1956 vol. 4" (1988)

1957-1960 vol 5 1989

aux "éditions du soleil" :

"Vol. 6" (1994)

"Vol. 7" (1995)

Il ne faut pas oublier le numéro 33 des "Cahiers de la BD" consacré à Raymond POÏVET.

Signalons aussi une très belle page (en anglais) sur les pionniers :

http://www.coolfrenchcomics.com/pionniers.htm

une autre page à visiter :

http://www.lambiek.net/poivet_raymond.htm